Wall Street à toute épreuve ?

Wall Street à toute épreuve ?
Traders sur le floor du NYSE.

Boursier.com, publié le mardi 01 juin 2021 à 12h59

La cote américaine progresse encore avant bourse ce mardi, après une pause de trois jours. Wall Street était fermé hier pour le Memorial Day. En pré-séance, le Nasdaq est attendu en hausse de 0,4% et le Dow Jones en progression de 0,5%. Le S&P 500 affiche un gain de 0,4%. Le baril de brut WTI prend 2,5% sur les 68$, alors que le Brent de la mer du Nord franchit les 70$. L'once d'or évolue peu à 1.907$. L'indice dollar recule de 0,2% face à un panier de devises de référence. Le bitcoin rend 1% environ sur Bitfinex à 36.300$.

La cote américaine progresse encore avant bourse ce mardi, après une pause de trois jours. Wall Street était fermé hier pour le Memorial Day. En pré-séance, le Nasdaq est attendu en hausse de 0,4% et le Dow Jones en progression de 0,5%. Le S&P 500 affiche un gain de 0,4%. Le baril de brut WTI prend 2,5% sur les 68$, alors que le Brent de la mer du Nord franchit les 70$. L'once d'or évolue peu à 1.907$. L'indice dollar recule de 0,2% face à un panier de devises de référence. Le bitcoin rend 1% environ sur Bitfinex à 36.300$.

Dans l'actualité économique américaine, l'indice PMI manufacturier final du mois de mai sera communiqué à 15h45 (consensus 61,5). L'ISM manufacturier du mois de mai sera révélé à 16 heures (consensus 60,9). Les dépenses de construction d'avril seront publiées à la même heure (consensus +0,6% en comparaison du mois antérieur). L'indice manufacturier régional de la Fed de Dallas pour le mois de mai sera annoncé à 16h30 (consensus 34,5). Lael Brainard et Randal Quarles de la Fed interviendront durant la journée.

Ailleurs dans le monde, la croissance du prix des maisons au Royaume-Uni a nettement dépassé les attentes. Les ventes suisses de détail ont affiché une croissance très supérieure au consensus, mais le PIB national a déçu.

Les indicateurs PMI manufacturiers européens ont été solides. L'indice espagnol est ressorti conforme à 59,4, comme l'indice italien qui ressort à 62,3. L'indicateur français est lui aussi proche des attentes à 59,4 en lecture finale. Le PMI allemand final a été de 64,4, extrêmement robuste, comme attendu. L'indicateur européen global est de 63,1. Le PMI manufacturier britannique final a atteint 65,6.

Parmi les autres statistiques, notons un taux de chômage italien plus important que prévu à 10,7%. L'estimation flash du CPI européen a augmenté de 2% en comparaison de l'an dernier, un peu plus que prévu. Le CPI ajusté a progressé de 0,9%, en ligne avec le consensus. Le taux de chômage de la zone euro a été un peu moins important que prévu à 8%.

Aux Etats-Unis, les discussions bipartisanes se poursuivent sur le plan d'infrastructures. Joe Biden rencontre demain les négociateurs républicains. L'autre élément majeur concerne la Fed. Les opérateurs tentent ainsi d'évaluer la manière dont la banque centrale américaine pourrait procéder pour commencer à signaler le probable 'tapering' (réduction des achats de titres) à venir. Actuellement, les achats sont de 120 milliards de dollars mensuels. La prochaine réunion FOMC est prévue les 15 et 16 juin et permettra sans doute d'en savoir plus...

Notons également que l'OCDE a revu en hausse ses prévisions de croissance avec le déploiement des vaccins et la réouverture des économies. La croissance mondiale cette année est désormais attendue à 5,8%, après une contraction de 3,5% en 2020. Il s'agirait de la plus forte expansion mondiale depuis 1973 ! La croissance mondiale en 2022 est espérée à 4,4%, contre 4% auparavant. Cette année, la croissance US est estimée maintenant à 6,9%, contre 4,3% pour la zone euro et 8,5% en Chine. L'estimation de croissance concernant l'Inde est en revanche révisée en baisse à 9,9%. L'OCDE ne prévoit par ailleurs pas de poussée durable de l'inflation.

A propos du pétrole, Bloomberg citant un document selon lequel l'OPEP et ses alliés, qui se réunissent ce mardi, prévoient une forte baisse des stocks sur le reste de l'année si la production n'augmente pas plus. Ainsi, le groupe devrait soutenir une hausse de production programmée pour juillet.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.