Wall Street bien orienté, les Etats-Unis "ne peuvent perdre" la guerre commerciale

Wall Street bien orienté, les Etats-Unis "ne peuvent perdre" la guerre commerciale
Traders sur le floor du NYSE.

Boursier.com, publié le lundi 04 juin 2018 à 11h52

Wall Street progresse avant bourse ce lundi, toujours soutenu par l'apaisement sur le dossier italien et les bons chiffres de l'emploi américain. Le S&P500 s'accorde 0,4% en pré-séance. Le Nasdaq affiche un gain comparable. Sur le marché des changes, l'euro reprend 0,6% à 1,1726$. Sur le Nymex, le baril de brut pour juillet corrige de 0,2% à 65,7$.

Dans l'actualité économique outre-Atlantique ce jour, aux États-Unis, les commandes industrielles du mois d'avril seront communiquées à 16 heures (consensus -0,4% en comparaison du mois antérieur - après un gain de +1,6% un mois avant).

Dell Technologies ou Palo Alto Networks publient leurs derniers comptes ce jour.

Les opérateurs surveilleront par ailleurs les nouveaux développements concernant les relations commerciales des États-Unis avec leurs différents partenaires. Hier dimanche, la Chine a prévenu les USA de Donald Trump que les accords précédemment conclus entre les deux pays n'auraient plus aucune valeur, si les États-Unis mettaient en place de nouveaux prélèvements ou d'autres barrières douanières.

La situation demeure donc assez délicate entre les États-Unis et la Chine, alors qu'un nouveau volet de discussions débute à Pékin.

Sur le réseau social Twitter samedi, Donald Trump relativisait une fois encore au sujet des craintes de guerre commerciale. "Quand vous êtes dans le rouge de près de 800 Milliards de Dollars par an en matière de Commerce, vous ne pouvez pas perdre une Guerre Commerciale! Les U.S. ont été saignés par d'autres pays depuis des années sur le plan commercial, il est temps de devenir intelligent!"

When you're almost 800 Billion Dollars a year down on Trade, you can't lose a Trade War! The U.S. has been ripped off by other countries for years on Trade, time to get smart!
- Donald J. Trump (@realDonaldTrump)

Enfin, la réunion monétaire de la Fed se rapproche. Elle est programmée les 12 et 13 juin. Elle devrait accoucher d'un durcissement monétaire d'un quart de point sur le taux des 'fed funds', qui serait alors logé entre 1,75% et 2% (probabilité de plus de 96%, selon l'outil FedWatch du CME Group).

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU