Wall Street campe sur ses positions avant la Fed

Wall Street campe sur ses positions avant la Fed
Trader manifestant sa joie sur le floor du NYSE.

Boursier.com, publié le lundi 29 juillet 2019 à 12h14

La cote américaine s'affiche quasiment inchangée avant bourse ce lundi, en attendant le verdict monétaire de la Fed, qui devrait donc selon toute probabilité abaisser ses taux d'un quart ou d'un demi-point mercredi soir. Les opérateurs surveilleront par ailleurs cette semaine la reprise des négociations commerciales sino-américaines. Enfin, les publications financières trimestrielles d'entreprises cotées demeurent assez nombreuses.

La Fed tient donc demain et mercredi sa réunion de politique monétaire. Selon l'outil FedWatch du CME Group, la probabilité d'une baisse des taux d'un quart de point à 2-2,25% est située désormais à 78,1% et celle d'un geste d'un demi-point à 21,9%... Le même outil favorise l'hypothèse de taux logés entre 1,50 et 1,75% (probabilité de 37,6%) à l'issue de la dernière réunion monétaire de l'année, celle des 10 et 11 décembre, la seconde possibilité étant celle d'une fourchette de 1,75-2% (probabilité de 33,9%).

Le président américain Donald Trump n'a pas manqué l'occasion de tacler une fois de plus la Banque centrale américaine vendredi. "Le PIB T2 augmente de 2,1%. Pas mauvais si l'on considère que nous souffrons du poids très lourd de l'ancre de la Réserve fédérale entourant notre cou. Presque pas d'inflation. Les USA sont sur le point d'Accélérer!", a ainsi lancé le leader de la Maison blanche sur Twitter.

Les chiffres du PIB des États-Unis pour le second trimestre 2019 étaient surveillés vendredi. Il s'agissait de la lecture 'avancée' du PIB, autrement dit de la première des trois estimations. La croissance en rythme annualisé a été évaluée à 2,1% contre un consensus logé à +1,9%, avec les corrections des exports et des stocks qui avaient fortement contribué au premier trimestre à une croissance dynamique de +3,1%. Les dépenses réelles de consommation se sont envolées sur un rythme de +4,3%, contre un consensus de +3,9% sur le second trimestre et un gain de 0,9% seulement pour le premier trimestre. L'indice des prix, attendu à +2% sur le second trimestre, a grimpé en fait de +2,4%. L'indice des prix ajusté a lui aussi augmenté de +2,4%.

Sur le front économique ce lundi outre-Atlantique, l'indice manufacturier de la Fed de Dallas pour le mois de juillet sera communiqué à 16h30 (consensus -3,5 pour l'indice d'activité générale, contre -12,1 un mois auparavant - soit une correction plus légère de l'activité en comparaison du mois antérieur).

Les négociateurs américains et chinois se rencontreront donc cette semaine à Shanghai, après la trêve commerciale conclue en marge du G20 d'Osaka le mois dernier. Le marché n'attend pas d'avancée majeure, Donald Trump ayant d'ailleurs préparé le terrain vendredi devant la presse, depuis la Maison blanche, affirmant envisager que la Chine ne veuille pas signer d'accord commercial avant les élections (de 2020), pour pouvoir éventuellement négocier avec un autre président américain. Le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin et le représentant au commerce Robert Lighthizer, auront quoi qu'il en soit l'occasion de rencontrer le vice-Premier ministre chinois Liu He deux jours durant à Shanghai, mardi et mercredi.

Baidu, Beyond Meat, Clear Channel Outdoor, Cooper Tire & Rubber, Leggett & Platt, Rambus, McDermott et Harris, comptent parmi les publications trimestrielles du jour à Wall Street.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.