Wall Street consolide prudemment avant les 'stats'

Wall Street consolide prudemment avant les 'stats'
Deux traders inquiets sur le floor du NYSE à New York.

Boursier.com, publié le jeudi 25 juin 2020 à 12h54

La cote américaine poursuit sa consolidation avant bourse ce jeudi, après une correction assez lourde hier (-2,72% sur le DJIA et -2,19% pour l'indice technologique Nasdaq). Le S&P500 est attendu en retrait de 0,4%, tandis que le Nasdaq perd 0,1%. L'indice historique DJIA régresse quant à lui de 0,5%. Le baril de brut WTI abandonne 1,5% à 37,4$ sur le Nymex. L'once d'or cède 0,3% à 1.770$.

La remontée des infections au coronavirus dans plusieurs pays, dont les Etats-Unis, inquiète. Selon l'Université Johns Hopkins, le nombre de cas confirmés au niveau mondial depuis le début de l'épidémie ressort à 9,44 millions, dont 2,38 millions aux USA, 1,19 million environ au Brésil et 613.148 en Russie. L'Inde compte 473.105 cas confirmés et le Royaume-Uni 308.337. La pandémie a fait 482.923 morts au niveau mondial, dont 121.979 victimes américaines, 53.830 au Brésil et 43.165 au Royaume-Uni.

Ainsi, les opérateurs sont assez légitimement préoccupés par le risque de résurgence de la pandémie, qui pourrait avoir un impact fort sur une économie déjà largement fragilisée. Le Fonds monétaire international (FMI) a d'ailleurs insisté sur ce risque lors de la présentation de prévisions économiques ajustées en baisse. Les tensions commerciales sino-américaines suscitent également les craintes.

Les Etats-Unis restent sous surveillance, la Floride, l'Oklahoma et la Caroline du Sud ayant rapporté hier un nombre record de nouveaux cas. Le pays a dénombré près de 36.000 cas de plus en 24 heures, pratiquement un record, puisque le pic affiché fin avril ressortait pour sa part à 36.426.

Les gouverneurs de New York, du New Jersey et du Connecticut ont choisi d'imposer des mesures de quarantaine aux voyageurs arrivant de neuf autres Etats. Le colosse américain du divertissement, Walt Disney, a pour sa part ajourné la réouverture de certains parcs et hôtels en Californie. Le groupe californien à la pomme Apple avait auparavant décidé de fermer de nouveau des magasins.

La séance du jour à Wall Street sera marquée surtout par les chiffres définitifs du produit intérieur brut (PIB) américain du premier trimestre et les statistiques hebdomadaires des inscriptions au chômage.

Les commandes de biens durables aux USA pour le mois de mai seront connues à 14h30 (consensus +10% en comparaison du mois antérieur, +1,9% hors transport).

Le PIB du premier trimestre sera révélé à la même heure (consensus au rythme de -5% en comparaison du trimestre antérieur, -6,9% pour les dépenses réelles de consommation, +1,5% pour l'indice des prix).

La balance du commerce international de biens pour le mois de mai sera annoncée à 14h30 elle aussi (consensus -68,2 milliards de dollars de déficit).

Les inscriptions au chômage pour la semaine close au 20 juin seront publiées à 14h30 (consensus 1,38 million).

L'indice manufacturier de la Fed de Kansas City pour le mois de juin sera annoncé à 17 heures (consensus -9).

Robert Kaplan, Raphael Bostic et Loretta Mester, des Fed de Dallas, Atlanta et Cleveland, s'exprimeront durant la journée sur divers sujets économiques et monétaires.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.