Wall Street consolide son récent rallye

Wall Street consolide son récent rallye
Deux traders inquiets sur le floor du NYSE à New York.

Boursier.com, publié le mardi 30 juin 2020 à 12h01

La cote américaine reperd un peu de terrain avant bourse ce mardi, après sa flambée de la veille (+2,32% sur le DJIA et +1,20% sur le Nasdaq). Le S&P500 rend ainsi 0,3%, alors que le Nasdaq cède 0,1%. Le baril de brut WTI abandonne 1,5% sur les 39$, alors que le Brent cède 1,4%. L'once d'or est assez stable à 1.782$.

Sur le front économique outre-Atlantique, les opérateurs suivront à 15 heures l'indice S&P Corelogic Case-Shiller des prix américains de l'immobilier pour le mois d'avril (consensus +0,5% sur l'indice 20-City ajusté des variations saisonnières, en comparaison du mois antérieur). L'indice manufacturier PMI de Chicago du mois de juin sera annoncé à 15h45 (consensus 42,5). L'indice de confiance des consommateurs du mois de juin, mesuré par le Conference Board, sera révélé à 16 heures (consensus 90).

John Williams, Neel Kashkari, Raphael Bostic et surtout Jerome Powell de la Fed, s'exprimeront durant la journée sur divers sujets économiques et monétaires.

Les opérateurs restent partagés entre espoirs de reprise de l'économie mondiale et craintes d'une résurgence de l'épidémie. L'annonce ce jour d'une accélération de l'activité manufacturière chinoise entretient les espoirs de recovery mondiale. Ce PMI chinois manufacturier est remonté à 50,9 en juin contre 50,6 le mois précédent et 50,4 de consensus.

Le nouveau coronavirus inquiète tout de même toujours. Selon l'Université Johns Hopkins, le nombre de cas confirmés au niveau mondial depuis le début de l'épidémie ressort désormais à 10,3 millions, dont 2,59 millions aux USA, 1,37 million au Brésil et 640.246 en Russie. L'Inde a dénombré 566.840 cas depuis le début de la pandémie. Le virus a fait 505.518 morts dans le monde selon le dernier bilan de l'université, dont 126.141 aux Etats-Unis, 58.314 au Brésil et 43.659 au Royaume-Uni.

L'augmentation des cas aux Etats-Unis préoccupe. Le comté de Los Angeles a enregistré une flambée des nouveaux cas, près de 3.000 infections confirmées hier lundi selon les autorités sanitaires. Au Royaume-Uni, c'est la ville de Leicester qui inquiète tout particulièrement et met en oeuvre des mesures sanitaires strictes, alors même que le reste du pays se prépare à l'assouplissement des mesures de distanciation le 4 juillet...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.