Wall Street dopé par la victoire annoncée de Biden

Wall Street dopé par la victoire annoncée de Biden©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 09 novembre 2020 à 10h02

La cote américaine grimpe avant bourse ce lundi, selon les premières données indicatives, les opérateurs saluant la victoire annoncée de Joe Biden à l'élection présidentielle, alors même que la contestation persiste dans le clan de Donald Trump. Le Dow Jones est attendu en progression de 1,3% avant bourse, alors que le S&P500 avance de 1,4%. Le Nasdaq s'adjuge 2,1% ! Le baril de brut WTI progresse de 2% à 37,9$. L'once d'or avance de 0,3% à 1.958$. L'indice dollar évolue peu face à un panier de devises de référence.

Sur le front économique outre-Atlantique ce lundi, les opérateurs suivront juste des interventions des responsables de la Fed Loretta Mester et Patrick Harker.

Hier, Joe Biden a donc été déclaré vainqueur de l'élection présidentielle par les grands réseaux médias, donc CBS, ABC, Associated Press, CNN, Fox ou NBC. Pennsylvanie et Nevada auraient ainsi placé Biden en tête et surtout au-dessus des 270 grands électeurs nécessaires pour remporter l'élection. Pourtant, Donald Trump ne rend pas les armes et évoque des éléments valides et légitimes l'autorisant à contester le décompte. Des procédures ont ainsi été initiées par l'équipe de Trump concernant la Pennsylvanie, le Michigan, la Géorgie et le Nevada. Les marchés apprécient quoi qu'il en soit le fait que les républicains soient en mesure de conserver le Sénat. Les démocrates sont quant à eux certains de remporter la Chambre des Représentants, qu'ils contrôlaient déjà.

La politique de Joe Biden, ancien vice-président d'Obama, est attendue modérée. Elle sera toujours soutenue par la politique monétaire très accommodante de la Fed, qui n'entend pas lever ses mesures d'assouplissement dans un contexte sanitaire qui demeure préoccupant. Le contexte semble donc relativement favorable pour les marchés financiers, même si la question d'un accord au Congrès sur un éventuel nouveau plan de relance de l'activité reste en suspens. Biden a lui lancé les préparatifs de la transition après l'annonce par les médias de sa victoire en Pennsylvanie, qui l'assure de disposer de la majorité des grands électeurs. Trump prévoit pour sa part de multiplier les recours juridiques et dénonce toujours une supposée fraude.

Les États-Unis ont franchi le cap des 10 millions de cas confirmés de contamination au nouveau coronavirus, si l'on en croit un décompte Reuters dimanche basé sur des données officielles. Dans le même temps, le nombre d'infections confirmées dans le monde a dépassé les 50 millions. Durant les dix derniers jours, près d'un million de nouvelles contaminations ont été recensées aux USA, soit le plus important rythme de propagation depuis qu'un premier cas a été signalé dans l'Etat de Washington il y a près de 300 jours, relate Reuters. Un record de plus de 130.000 infections a même été enregistré pour la seule journée de samedi. L'épidémie a causé plus de 237.500 décès aux Etats-Unis depuis son émergence.

Dans le monde, 50,4 millions de cas confirmés ont été recensés depuis le début de l'épidémie, dont 8,6 millions en Inde et 5,7 millions au Brésil. Le virus a fait 1,26 million de morts depuis son apparition, dont 237.572 aux Etats-Unis, 162.397 au Brésil et 126.611 en Inde.

Vendredi, Wall Street avait terminé en ordre dispersé, en attendant l'issue de l'élection qui semblait toutefois déjà très favorable à Joe Biden, et suite à des chiffres de l'emploi supérieurs aux attentes. Le DJIA concédait 0,24% vendredi à 28.323 points, alors que le Nasdaq progressait timidement de 0,04% à 11.895 points. Sur l'ensemble de la semaine passée, le S&P500 (+7,3%) et le Nasdaq (+9%) ont affiché leurs meilleures performances depuis le mois d'avril.

Dans l'actualité des entreprises ce lundi à Wall Street, Beyond Meat, Nikola, McDonald's, Plug Power et Revlon, comptent parmi les publications trimestrielles attendues.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.