Wall Street en ordre dispersé, en attendant le plan de relance

Wall Street en ordre dispersé, en attendant le plan de relance
Deux traders souriants sur le floor du New York Stock Exchange.
A lire aussi

Boursier.com, publié le lundi 12 octobre 2020 à 11h09

La prudence domine à Wall Street en ce 'Columbus Day' aux Etats-Unis, jour férié qui commémore la date d'arrivée de Christophe Colomb dans le Nouveau Monde en 1492. La cote américaine restera tout de même ouverte ce lundi, mais cette journée est généralement marquée par des volumes plus limités... Les indices boursiers sont actuellement hésitants, le DJIA consolidant de 0,1% et le S&P500 prenant au contraire 0,3%, contre une progression indicative de 1% sur le Nasdaq en pré-séance.

Le baril de brut WTI perd 1,7% sur le Nymex à 39,9$, alors que le Brent de la mer du Nord cède 1,5% à 42,2$. L'once d'or grappille 0,1% à 1.928$. L'indice dollar s'accorde 0,1% face à un panier de devises.

Les puristes pourront suivre ce jour une intervention de Neel Kashkari, président de la Fed de Minneapolis, qui plaidera sûrement en faveur de l'adoption rapide d'un nouveau plan de relance économique au Congrès.

Demain mardi, les opérateurs suivront aux USA l'indice des prix à la consommation. L'indice des prix à la production sera révélé mercredi, avec l'indice des anticipations d'inflation de la Fed d'Atlanta. Jeudi, le programme économique sera bien plus étoffé, avec les inscriptions hebdomadaires au chômage, l'indice manufacturier de la Fed de Philadelphie, l'indice Empire State de la Fed de New York, les prix à l'import et à l'export, ainsi que le rapport hebdomadaire du Département à l'Energie sur les stocks pétroliers domestiques américains. La semaine se terminera vendredi avec les ventes de détail, la production industrielle US, les stocks des entreprises et l'indice du sentiment des consommateurs américains.

Les marchés demeurent à l'affût du nouveau plan de relance de l'activité aux Etats-Unis, face à l'impact du coronavirus. L'administration Trump a demandé hier au Congrès américain d'adopter un texte d'une portée limitée, utilisant le solde d'un fonds d'aide aux petites entreprises arrivé à expiration. Les pourparlers entre républicains et démocrates sur un plan global restent quant à eux dans l'impasse. D'ailleurs, la dernière proposition républicaine est estimée insuffisante par les démocrates.

Le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, et le secrétaire général de la Maison Blanche, Mark Meadows, indiquent, dans une lettre adressée aux parlementaires, désirer poursuivre les discussions avec le chef de la minorité démocrate au Sénat, Chuck Schumer, et la présidente de la Chambre des représentants Nancy Pelosi, en vue d'un projet de loi global. En attendant, ils estiment que le Congrès devrait valider l'utilisation des 130 milliards de dollars constituant le solde du 'Paycheck Protection Program' du gouvernement fédéral américain, mis en place au début de la crise et ayant pris fin il y a deux mois. La démocrate Nita Lowey, qui dirige la commission des crédits de la Chambre des représentants, a rejeté cette proposition, décrite comme très insuffisante. Vendredi, la Maison blanche a proposé un plan de 1.800 milliards de dollars, encore trop court face aux 2.200 milliards exigés par les démocrates.

Selon l'Université Johns Hopkins, le nombre de cas confirmés du nouveau coronavirus dans le monde depuis le début de l'épidémie ressort désormais à 37,5 millions, dont 7,76 millions aux USA, 7,12 millions en Inde et 5,09 millions au Brésil. Le nombre de morts dans le monde depuis l'apparition du virus ressort à 1,077 million, dont 214.771 aux Etats-Unis, 150.488 au Brésil et 109.150 en Inde.

Trump a estimé hier qu'il n'était plus porteur du virus et qu'il n'était plus contagieux. Le président américain entend donc repartir en campagne, à moins d'un mois de l'élection présidentielle du 3 novembre. Sur la chaîne de télévision Fox News, le locataire de la Maison blanche a jugé que les tests qu'il avait passés montraient qu'il pouvait reprendre sa campagne sans risque pour les autres. Le médecin de la Maison blanche, Sean Conley, a indiqué lui aussi que Donald Trump ne présentait plus de risque de transmission pour les autres. "J'ai passé le test le plus élevé, celui qui a les critères les plus élevés, et je suis en grande forme", a assuré Trump, ragaillardi. "Il semble que je sois immunisé. Je peux sortir du sous-sol", a encore asséné le président américain.

Tel n'est pas forcément l'avis du réseau social média Twitter, qui a assorti ce message de Trump sur son immunisation d'un avertissement, jugeant qu'un tel message enfreignait ses règles en matière d'informations trompeuses.

Trump a aussi assuré qu'il avait "vaincu ce foutu, cet horrible virus chinois". Le leader américain affirme d'ailleurs qu'il ne prend plus de traitement.

Il doit se rendre ce jour en Floride pour sa campagne, puis en Pennsylvanie et dans l'Iowa.

Ailleurs dans le monde, notons que le Brésil a enregistré 12.342 nouveaux cas et 290 décès supplémentaires liés à l'épidémie au cours des vingt-quatre dernières heures, selon le ministère local de la Santé.

La Chine a recensé 21 nouveaux cas au cours des vingt-quatre dernières heures, qui concernent, selon la version officielle, tous des personnes venues de l'étranger. Selon les données actualisées, 85.578 cas ont été confirmés au total en Chine continentale depuis l'émergence du virus. L'épidémie aurait fait 4.634 décès dans le pays. Aucun nouveau décès n'a été signalé ce jour.

En Europe, la France a enregistré 16.101 cas en 24 heures contre un record de 26.896 la veille, selon Santé Publique France. Le bilan est de 734.974 cas confirmés depuis le début de l'épidémie. Quarante-six décès supplémentaires ont été enregistrés contre 54 la veille, portant le bilan à 32.730 morts.

Dans l'actualité des entreprises à Wall Street, la saison des publications financières trimestrielles du troisième trimestre va débuter. Delta Air, Johnson & Johnson, Omnicom, Charles Schwab, Fastenal, Citigroup, JP Morgan et BlackRock annoncent mardi. Goldman Sachs, UnitedHealth, Wells Fargo, US Bancorp, Bank of America et Alcoa publient mercredi. Jeudi, Morgan Stanley, BB&T et Walgreens Boots Alliance seront de la partie. Enfin, Schlumberger, VF Corp., State Street, Bank of New York Mellon et JB Hunt Transport Services annoncent vendredi.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.