Wall Street en retrait, trimestriels en vue

Wall Street en retrait, trimestriels en vue©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 19 avril 2021 à 10h55

Wall Street consolide sur ses sommets historiques avant bourse ce lundi. Le Nasdaq résiste, mais le S&P 500 abandonne 0,2% et le DJIA 0,1%, avant une semaine particulièrement riche en publications financières trimestrielles. Le baril de brut WTI s'affiche assez stable sur le Nymex, sur les 63$. L'once d'or gagne 0,4%. L'indice dollar recule de 0,4% face à un panier de devises de référence. Le bitcoin avance de 4% sur 24 heures sur les 57.000$, après avoir été assez chahuté ce week-end sur des craintes concernant notamment la lutte contre le blanchiment aux USA ou la panne d'électricité majeure dans la région chinoise du Xinjiang, où une partie conséquente de l'activité mondiale de minage de 'cryptos' est logée.

Wall Street consolide sur ses sommets historiques avant bourse ce lundi. Le Nasdaq résiste, mais le S&P 500 abandonne 0,2% et le DJIA 0,1%, avant une semaine particulièrement riche en publications financières trimestrielles. Le baril de brut WTI s'affiche assez stable sur le Nymex, sur les 63$. L'once d'or gagne 0,4%. L'indice dollar recule de 0,4% face à un panier de devises de référence. Le bitcoin avance de 4% sur 24 heures sur les 57.000$, après avoir été assez chahuté ce week-end sur des craintes concernant notamment la lutte contre le blanchiment aux USA ou la panne d'électricité majeure dans la région chinoise du Xinjiang, où une partie conséquente de l'activité mondiale de minage de 'cryptos' est logée.

Les marchés demeurent soutenus par les plans de relance budgétaire et la générosité des banquiers centraux. Il n'y aura pas de statistique notable de conjoncture outre-Atlantique ce lundi. Dans l'actualité des entreprises, United Airlines, M&T Bank ou Coca-Cola, comptent parmi les publications du jour.

Sur le front budgétaire, le projet d'infrastructures de Joe Biden fait face à des propositions concurrentes, démocrates et républicaines. Dans l'actualité sino-américaine, les tensions persistent, mais les deux pays ont accepté de combattre ensemble le changement climatique en menant des efforts contre les émissions carbone. Dans l'actualité géopolitique, l'administration Biden a également averti la Russie qu'il y aurait des conséquences en cas de décès d'Alexei Navalny...

L'actualité sanitaire reste quant à elle assez contrastée, malgré le déploiement des vaccins. Johnson & Johnson reste sous surveillance ce jour à Wall Street. Le panel consultatif des CDC se réunit cette semaine pour discuter de la manière de procéder concernant le vaccin anti-covid de J&J, suspendu il y a un peu moins d'une semaine. Le Dr Fauci a expliqué sur CBS qu'il serait surpris si une reprise n'intervenait pas d'ici vendredi, avec toutefois une forme de restriction ou d'avertissement. Le Wall Street Journal indique lui aussi que des experts estiment possible que les régulateurs restreignent l'usage du vaccin en fonction de l'âge ou du sexe, tout en fournissant un avertissement aux médecins sur la manière d'éviter ou de traiter les problèmes éventuels liés à l'injection.

Rappelons que la Food & Drug Administration (FDA) américaine et les CDC avaient demandé la semaine dernière une suspension temporaire de ce vaccin anti-covid. "Nous recommandons une pause dans l'administration de ce vaccin par prudence", indiquait la FDA. Au 12 avril, plus de 6,8 millions de doses du vaccin J&J avaient été administrées aux USA. Les CDC et la FDA examinent les données concernant six cas américains signalés d'un type rare et grave de caillot sanguin chez des individus après avoir reçu le vaccin. A l'heure actuelle, ces événements indésirables semblent extrêmement rares. Jusqu'à ce que le processus de revue soit terminé, la FDA recommande une pause. "Ceci est important pour s'assurer que la communauté des fournisseurs de soins de santé soit consciente du potentiel de ces événements indésirables et puisse planifier, en raison du traitement unique requis pour ce type de caillot sanguin". La Maison blanche estime que la suspension de l'utilisation du vaccin Janssen n'aura pas d'impact significatif sur les plans américains de vaccination.

Notons par ailleurs que les données des CDC montrent que plus de 128 millions d'Américains âgés de 18 ans et plus, soit près de la moitié des adultes, ont reçu au moins une injection d'un vaccin anti-covid. Plus de 82 millions d'Américains sont totalement vaccinés.

Ailleurs dans le monde, le pays le plus préoccupant est désormais l'Inde, qui aligne les records quotidiens de contaminations. Selon l'Université Johns Hopkins ce lundi, le nombre de cas confirmés du nouveau coronavirus dans le monde depuis le début de la pandémie se chiffre à plus de 141 millions, dont 31,7 millions aux USA, plus de 15 millions en Inde et près de 14 millions au Brésil. Le virus a fait plus de 3 millions de morts à l'échelle mondiale, dont plus de 567.000 aux Etats-Unis et plus de 373.000 au Brésil.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.