Wall Street en timide hausse, après la correction 'techno'

Wall Street en timide hausse, après la correction 'techno'
Deux traders souriants sur le floor du New York Stock Exchange.

Boursier.com, publié le jeudi 25 mars 2021 à 10h36

Wall Street est attendu légèrement dans le vert avant bourse ce jeudi, DJIA, S&P 500 et Nasdaq se redressant de 0,1% à 0,2%, au lendemain d'une séance marquée par une nette correction des valeurs technologiques et une chute de plus de 2% du Nasdaq. Le baril de brut WTI rend 2% sur le Nymex sous les 60$. L'once d'or consolide à 1.731$. L'indice dollar gagne 0,2% face à un panier de devises. Le bitcoin retombe de près de 7% sur Bitfinex à environ 52.600$. Sur les marchés obligataires, le rendement du T-Bond à 10 ans s'affiche à 1,62% environ et celui du 30 ans à 2,32%.

Wall Street est attendu légèrement dans le vert avant bourse ce jeudi, DJIA, S&P 500 et Nasdaq se redressant de 0,1% à 0,2%, au lendemain d'une séance marquée par une nette correction des valeurs technologiques et une chute de plus de 2% du Nasdaq. Le baril de brut WTI rend 2% sur le Nymex sous les 60$. L'once d'or consolide à 1.731$. L'indice dollar gagne 0,2% face à un panier de devises. Le bitcoin retombe de près de 7% sur Bitfinex à environ 52.600$. Sur les marchés obligataires, le rendement du T-Bond à 10 ans s'affiche à 1,62% environ et celui du 30 ans à 2,32%.

Les interventions de Jerome Powell, président de la Fed, et Janet Yellen, Secrétaire au Trésor, cette semaine, n'ont pas créé de surprise. Powell a minimisé encore le risque d'inflation et jugé la poussée des prix transitoire, réaffirmant la politique ultra-accommodante de la banque centrale américaine. Yellen a également adopté un discours prudemment optimiste, relevant la solidité de la reprise économique, soutenue notamment par la politique budgétaire. Les opérateurs attendent par ailleurs prochainement un nouveau package de relance musclé de l'administration Biden, allant de 3.000 à 4.000 milliards de dollars, pour rénover les infrastructures et soutenir l'économie et l'emploi, tout en réduisant les inégalités et en luttant pour préserver le climat. Ce package aura une contrepartie fiscale sans doute conséquente, visant les grandes entreprises et les plus riches Américains.

L'actualité économique est encore assez étoffée outre-Atlantique ce jeudi. Les chiffres finaux du PIB américain du quatrième trimestre sont attendus à 13h30 (consensus au rythme de 4,1% de croissance, 2,4% d'expansion attendue pour les dépenses personnelles de consommation). Les inscriptions hebdomadaires au chômage aux USA pour la semaine close au 20 mars seront communiquées à la même heure (consensus 730.000). L'indice manufacturier de la Fed de Kansas City pour le mois de mars sera annoncé à 16 heures (consensus 26).

Mary Daly, Charles Evans, Raphael Bostic, John Williams et Richard Clarida de la Fed, interviendront durant la journée sur divers sujets économiques ou monétaires.

Ailleurs dans le monde, l'indice GfK allemand de confiance des consommateurs est ressorti négatif de -6,2 contre -11,9 de consensus pour avril. L'indice français du climat des affaires s'est établi supérieur aux attentes à 96,6.

En Europe, les opérateurs seront attentifs à un sommet virtuel entre leaders de l'Union portant sur la résurgence des cas de coronavirus et le déploiement laborieux des vaccins. En attendant, Bruxelles a déjà annoncé des mesures pour restreindre les exportations de vaccins provenant du bloc, ce qui pourrait surtout affecter le Royaume-Uni. Londres et l'UE semblent toutefois vouloir trouver un terrain d'entente sur la gestion des stocks de vaccins.

AstraZeneca, pressé par le directeur américain de l'Institut national des allergies et maladies infectieuses, Anthony Fauci, a annoncé ce jeudi qu'une nouvelle analyse de ses essais américains montrait que son vaccin anti-covid était efficace à 76% (contre 79% auparavant estimé) pour la prévention des symptômes de la maladie. Rappelons qu'il y a quelques jours, les autorités sanitaires américaines avaient reproché au laboratoire anglo-suédois d'avoir utilisé des "informations obsolètes" pour calculer l'efficacité du vaccin. Fauci avait demandé au groupe d'effectuer un communiqué de clarification. AstraZeneca s'est donc exécuté, rappelant par ailleurs que son vaccin serait efficace à 100% contre les formes sévères de la maladie. Ce vaccin serait en outre efficace à 85% chez les personnes âgées de plus de 65 ans. Ces données doivent être vérifiées par des chercheurs indépendants et les régulateurs sanitaires. Elles portent sur 190 infections et 32.449 participants aux États-Unis, au Chili et au Pérou.

Par ailleurs, AstraZeneca a soumis à l'Agence européenne des médicaments (EMA) une demande d'autorisation pour son usine néerlandaise de fabrication de doses de vaccin anti-covid. En cas d'accord, l'usine de Halix pourrait alors effectuer de premières livraisons de vaccins dans l'Union européenne dès la fin du mois. Stella Kyriakides, la commissaire européenne chargée de la Santé, a précisé que l'EMA initiait une évaluation rapide afin d'accorder une autorisation à l'usine via une procédure d'urgence dès cette semaine.

Selon l'Université Johns Hopkins ce jeudi, le nombre de cas confirmés du nouveau coronavirus dans le monde depuis le début de l'épidémie se chiffre désormais à 125 millions, dont 30 millions aux USA. Le virus a fait officiellement 2,74 millions de morts depuis son émergence, dont plus de 545.000 aux Etats-Unis, plus de 300.000 au Brésil et près de 200.000 au Mexique.

Hier, Powell n'a pas totalement convaincu en confirmant sa vision, à savoir que le phénomène d'inflation généré par la reprise économique ne serait pas durable. Le timonier de la Fed a jugé que le redressement des rendements obligataires reflétait quant à lui les meilleures perspectives... Yellen s'est montrée positive à propos de la capacité des banques à reprendre les 'retours de capitaux' aux actionnaires. Elle a par ailleurs disserté au sujet des risques systémiques liés à l'industrie de la gestion d'actifs.

Les cours du pétrole restent quant à eux volatils, alors que le trafic via le canal de Suez pourrait reprendre demain, après avoir été perturbé par un énorme porte-conteneurs, l'Ever Given d'Evergreen.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.