Wall Street : encore l'effet Biden ?

Wall Street : encore l'effet Biden ?©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 11 mars 2021 à 12h36

La cote américaine persiste dans le vert avant bourse ce jeudi, toujours stimulée par le plan de relance de l'administration Biden, et alors que les derniers chiffres de l'inflation américaine publiés hier ont plutôt rassuré. Le Dow Jones avance de 0,3% en pré-séance ce jour, le S&P 500 gagne 0,8% et le Nasdaq 1,8% ! Le baril de brut WTI s'accorde 0,8% sur le Nymex à près de 65$. L'once d'or avance de 0,7%. L'indice dollar régresse de 0,3% face à un panier de devises. Le bitcoin progresse de 1% sur Bitfinex à 55.600$ environ.

La cote américaine persiste dans le vert avant bourse ce jeudi, toujours stimulée par le plan de relance de l'administration Biden, et alors que les derniers chiffres de l'inflation américaine publiés hier ont plutôt rassuré. Le Dow Jones avance de 0,3% en pré-séance ce jour, le S&P 500 gagne 0,8% et le Nasdaq 1,8% ! Le baril de brut WTI s'accorde 0,8% sur le Nymex à près de 65$. L'once d'or avance de 0,7%. L'indice dollar régresse de 0,3% face à un panier de devises. Le bitcoin progresse de 1% sur Bitfinex à 55.600$ environ.

Les inscriptions hebdomadaires américaines au chômage pour la semaine close au 6 mars seront communiquées à 14h30 (consensus 725.000). Le rapport JOLTS concernant les ouvertures de postes du mois de janvier sera révélé à 16 heures (consensus 6,58 millions).

Les rendements obligataires se tassent quant à eux, après les tensions récentes. Le rendement du '10 ans' américain évolue vers 1,5%. Celui de l'échéance à 30 ans revient à 2,24% sur le T-Bond.

La journée ce jeudi sera aussi marquée par la réunion monétaire de la BCE, dont le communiqué est attendu à 13h45, suivi à 14h30 par la conférence de presse de Christine Lagarde. La Banque centrale européenne est notamment attendue sur les questions de l'inflation et des rendements, suite aux tensions sur les marchés obligataires. La dirigeante de la BCE devra convaincre de sa capacité à contenir toute hausse durable des prix. Elle pourrait par exemple envisager d'augmenter temporairement le rythme hebdomadaire des achats du PEPP, bien que cela ne constitue pas la plus grande probabilité. La nouvelle guidance économique de la BCE sera par ailleurs surveillée, la prévision actuelle d'inflation étant de 1% pour cette année, alors que l'estimation concernant la croissance se situe à 3,9%.

Le plan de soutien de Joe Biden face au coronavirus, doté de 1.900 milliards de dollars, a été approuvé hier mercredi par la Chambre des représentants, après avoir été voté samedi par le Sénat. Le texte a été voté par 220 voix contre 211, sans le soutien des Républicains, qui ont dénoncé un projet qu'ils jugent surdimensionné et ressemblant davantage à un plan de relance qu'à un plan de sauvetage face à la pandémie.

Le texte, baptisé "American Rescue Plan", devrait désormais être promulgué au plus tard demain par le président Joe Biden, afin d'entrer en vigueur, comme prévu, avant le 14 mars, date-butoir à laquelle les indemnités de chômage prévues par les plans précédents prendront fin. Le cumul des plans de relance adoptés par les Etats-Unis depuis le début de la crise du Covid-19 en mars 2020 atteint désormais les 5.000 milliards de dollars, soit environ 24% du PIB de la première puissance économique mondiale.

Le plan Biden prévoit notamment le versement d'une aide directe de 1.400$ pour une majorité d'Américains, des allocations chômage, des avantages fiscaux liés aux enfants, ainsi que 350 milliards de dollars d'aide aux Etats et aux collectivités locales. Il comprend aussi des milliards de dollars pour lutter contre la pandémie, dont 49 Mds$ pour le dépistage et la recherche et 14 Mds$ pour la distribution du vaccin.

Selon les économistes, cet afflux de liquidités devrait doper la consommation et la croissance des Etats-Unis. Dans ses dernières prévisions publiées mardi, l'OCDE dit s'attendre à une hausse de 6,5% du PIB des Etats-Unis cette année, contre une précédente prévision de 3,2% en décembre. En 2022, l'économie US devrait croître de 4% contre 3,5% attendu précédemment.

Une fois ce plan adopté, Joe Biden a prévu de mettre en chantier un autre projet législatif majeur, concernant l'amélioration des infrastructures américaines, notamment le transport ferroviaire et les infrastructures liées aux énergies nouvelles.

Sur le front sanitaire, alors que le déploiement des vaccins se poursuit au niveau mondial, la montée des cas et la hausse du nombre de décès préoccupe dans certaines régions comme le Brésil ou l'Allemagne. Notons également que le Danemark a décidé de suspendre temporairement l'utilisation du vaccin d'AstraZeneca, le temps d'en savoir plus sur les potentiels effets secondaires... Selon le dernier bilan de l'Université Johns Hopkins sur le sujet, le nombre de cas confirmés du virus dans le monde depuis le début de l'épidémie atteint désormais les 118 millions, dont plus de 29 millions aux USA. Le nouveau coronavirus a fait officiellement 2,62 millions de morts dans le monde et plus de 529.000 aux Etats-Unis.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.