Wall Street espère une reprise molle

Wall Street espère une reprise molle
Réaction de traders après la clôture du NYSE.

Boursier.com, publié le lundi 10 mai 2021 à 12h50

Quoi de mieux qu'une faible reprise économique américaine pour justifier les plans de stimulus budgétaires et monétaires ? La cote US demeure solide avant bourse ce lundi, sur cette hypothèse accréditée par les derniers chiffres de l'emploi. Le DJIA gagne 0,3% et le S&P 500 0,1%. Le Nasdaq souffle un peu et cède 0,3%. Le baril de brut WTI avance de 0,6% à 65,3$ sur le Nymex, tandis que l'once d'or s'accorde 0,5%. L'indice dollar recule de 0,1% face à un panier de devises. Le bitcoin reste assez stable vers les 57.700$ sur Bitfinex.

Quoi de mieux qu'une faible reprise économique américaine pour justifier les plans de stimulus budgétaires et monétaires ? La cote US demeure solide avant bourse ce lundi, sur cette hypothèse accréditée par les derniers chiffres de l'emploi. Le DJIA gagne 0,3% et le S&P 500 0,1%. Le Nasdaq souffle un peu et cède 0,3%. Le baril de brut WTI avance de 0,6% à 65,3$ sur le Nymex, tandis que l'once d'or s'accorde 0,5%. L'indice dollar recule de 0,1% face à un panier de devises. Le bitcoin reste assez stable vers les 57.700$ sur Bitfinex.

Il n'y aura pas de statistique économique notable ce lundi outre-Atlantique, mais les opérateurs pourront toujours suivre l'intervention de Charles Evans, président de la Fed de Chicago. Demain mardi, le rapport JOLTS sur les ouvertures de postes sera surveillé à 16 heures, après une grosse déception en fin de semaine dernière sur le rapport gouvernemental sur l'emploi (266.000 créations de postes seulement en avril contre près d'un million espéré).

La cote américaine s'était bien comportée en fin de semaine dernière, estimant que ce mauvais rapport sur l'emploi assurerait le soutien durable des politiques budgétaires et monétaires. Joe Biden a d'ailleurs réagi à ces chiffres du marché américain du travail, jugeant qu'il restait un long chemin à parcourir et insistant ainsi sur la nécessité de son projet de relance.

Les publications d'entreprises cotées à Wall Street sont encore nombreuses ce lundi, avec notamment Duke Energy, Air Products, Marriott, BioNTech, 3D Systems, Ameren, Occidental Petroleum, Tyson Foods, Virgin Galactic, Revlon, Plug Power (...).

Les derniers chiffres mitigés de l'emploi américain repoussent donc la perspective du 'tapering', réduction des achats d'actifs de la Fed, et fournissent des arguments au plan budgétaire de Biden. La Maison blanche doit d'ailleurs mener des discussions bipartisanes cette semaine à propos du stimulus des infrastructures. Le ralentissement des embauches a incité certains gouverneurs républicains à réduire les allocations chômage afin d'inciter à la reprise...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.