Wall Street fléchit dans le sillage de l'Europe

Wall Street fléchit dans le sillage de l'Europe©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 10 août 2018 à 10h51

Alors que la Turquie inquiète et plombe les marchés européens, Wall Street semble suivre également la tendance baissière ce vendredi. Le S&P500 et le Nasdaq sont en effet attendus en déclin de 0,5%. Les opérateurs craignent une contagion des problèmes de la Turquie. L'exposition de certains établissements financiers pourrait en effet poser problème...

Voilà qui détournera au moins momentanément l'attention de Wall Street du conflit commerciale entre Washington et Pékin. Les États-Unis ont annoncé mardi que des prélèvements douaniers de 25% allaient être imposés sur 16 Mds$ de marchandises supplémentaires importées de Chine, dès le 23 août. Comme prévu, le ministère chinois au commerce a répliqué par des droits de douane de 25% sur un montant équivalent de produits américains. Les représailles prendront également effet le 23 août et porteront sur plus de 300 produits américains dont le diesel, le charbon, des produits médicaux, mais aussi des produits sidérurgiques ou des automobiles (...).

La Chine, s'élevant contre "l'extorsion commerciale" pratiquée par l'administration Trump, avait auparavant indiqué avoir identifié plus de 5.000 produits importés des USA qui pourraient être taxés, représentant un montant d'environ 60 Mds$... Chine et Etats-Unis se sont déjà imposés des prélèvements réciproques sur 34 Mds$ de marchandises. De plus, l'administration Trump prévoit de mettre en place des taxes additionnelles de 25% portant sur 200 Mds$ de produits importés de Chine, si Pékin poursuit son offensive.

Le 'China Daily' a estimé hier jeudi que les États-Unis faisaient preuve d'une "mentalité mafieuse" en voulant imposer à la Chine des 'tarifs' douaniers supplémentaires. Le quotidien chinois promet une escalade supplémentaire.

Sur le front économique aux USA ce jour, l'indice des prix à la consommation du mois de juillet sera connu à 14h30 (consensus +0,2% en comparaison du mois antérieur et +2,9% en glissement annuel ; +0,2% hors alimentaire et énergie par rapport au mois de juin)... Les chiffres du budget américain sont attendus dans la soirée, à 20 heures (consensus 73,5 Mds$ de déficit en juillet).

Les publications financières trimestrielles se font nettement plus rares. News Corp, Lions Gate et Dropbox publiaient hier soir.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU