Wall Street fléchit, la guerre commerciale pèse

Wall Street fléchit, la guerre commerciale pèse
Deux traders inquiets sur le floor du NYSE à New York.

Boursier.com, publié le vendredi 14 juin 2019 à 11h59

La cote américaine recule avant bourse ce vendredi, le S&P500 abandonnant 0,3% et le Nasdaq 0,8%, avec l'impact de la guerre commerciale et un avertissement de Broadcom pesant sur les valeurs dites technologiques. Les derniers indicateurs chinois confirment l'impact de l'affrontement commercial durant depuis plusieurs mois avec les Etats-Unis.

Ainsi, la progression de la production industrielle chinoise est ressortie au plus bas de 17 ans au mois de mai. Cette production industrielle a augmenté de 5% annuellement en mai, si l'on en croit le Bureau national de la statistique ce jour. Le consensus mesuré par Reuters était de +5,5%...

Sur le front économique aux USA ce jour, les ventes de détail du mois de mai seront communiquées à 14h30 (consensus +0,7% en comparaison du mois antérieur, +0,4% hors automobile et +0,4% hors automobile et essence).

La production industrielle du mois de mai sera révélée à 15h15 par la Fed (consensus +0,2% par rapport au mois d'avril, +0,2% pour la production manufacturière et 78% de taux d'utilisation des capacités).

Les stocks et ventes des entreprises pour le mois d'avril seront annoncés à 16h (consensus +0,5% pour les stocks en comparaison du mois antérieur).

L'indice préliminaire du sentiment des consommateurs américains pour le mois de juin 2019, mesuré par l'Université du Michigan, sera communiqué à la même heure (consensus 98,4).

Hier, la cote américaine s'était appréciée (+0,4% sur le DJIA et +0,6% sur le Nasdaq), soutenue essentiellement par les espoirs monétaires et la reprise des prix du pétrole suite aux attaques visant des pétroliers près du détroit d'Ormuz. Téhéran a rejeté les accusations américaines à ce sujet, niant toute responsabilité. Sur le Nymex américain ce jour, le baril de brut WTI consolide de 0,6% à 51,9$. Le Brent de la mer du Nord rend 0,5% à 61$ le baril...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.