Wall Street gagne du terrain avant la Fed, Nasdaq à 10.000 !

Wall Street gagne du terrain avant la Fed, Nasdaq à 10.000 !
Donald Trump et le président de la Fed Jerome Powell à Washington.

Boursier.com, publié le mercredi 10 juin 2020 à 10h59

La cote américaine progresse avant bourse ce mercredi, dans l'attente du communiqué monétaire de la Fed et de la conférence de presse de son patron Jerome Powell. Le S&P500 avance de 0,2% et le Nasdaq prend 0,5% en pré-séance, touchant les 10.000 pts ! L'indice historique Dow Jones s'accorde 0,2%. Sur le Nymex, le baril de brut WTI recule de 2,2% à 38,1$. Le Brent cède aussi près de 2%. L'once d'or grappille 0,3% à 1.726$.

Dans l'actualité économique, l'indice des prix à la consommation aux Etats-Unis pour le mois de mai sera révélé à 14h30 (consensus stable en comparaison du mois antérieur, +0,1% hors alimentation et énergie).

L'indice des anticipations d'inflation de la Fed d'Atlanta pour le mois de juin sera annoncé à 16 heures. Il était de +1,5% un mois plus tôt.

Le rapport hebdomadaire du Département à l'Énergie concernant les stocks pétroliers domestiques, pour la semaine close le 5 juin, sera communiqué à 16h30 (consensus -1,8 million de barils sur les stocks de brut hors réserve stratégique).

La balance budgétaire américaine du mois de mai sera connue à 20 heures (consensus 602 milliards de dollars de déficit).

Enfin et surtout, la Fed publiera donc à 20 heures son communiqué monétaire, alors que Jerome Powell tiendra sa conférence de presse à 20h30. Les projections économiques de la Banque centrale américaine seront également fournies dans la soirée.

Cette réunion de la Fed sera déterminante, alors que l'optimisme des marchés reposait en grande partie ces dernières semaines sur le soutien massif des banques centrales, ainsi que sur les espoirs de redémarrage de l'économie avec la levée des mesures de confinement. La Fed ne devrait toutefois pas faire d'annonce majeure ce soir, surtout après les excellents chiffres de l'emploi américain révélés en fin de semaine dernière, mais elle reste particulièrement surveillée et ses indications seront donc scrutées, notamment celles concernant les perspectives économiques et monétaires. Il est quoi qu'il en soit probable que les taux des fonds fédéraux restent quasiment à zéro jusqu'à l'année prochaine. Powell devrait en profiter pour souligner l'action de la Fed et ses leviers.

Sur le front sanitaire, le Brésil, l'un des pays les plus frappés par le nouveau coronavirus, a repris hier la publication des statistiques publiques sur le virus suite à une décision de la Cour suprême brésilienne. Le juge Alexandre de Moraes a indiqué que le ministère de la santé devait rétablir la publication des données relatives à l'épidémie sous les mêmes conditions que celles précédemment utilisées. Le Brésil a confirmé plus de 700.000 cas et plus de 37.000 morts.

Selon l'Université Johns Hopkins, qui fait référence sur le sujet, le nombre de cas confirmés dans le monde depuis le début de l'épidémie s'élève à 7,25 millions, dont 1,98 million aux Etats-Unis et 739.503 au Brésil, second pays le plus touché de ce point de vue. La Russie compte pour sa part 493.023 cas confirmés et le Royaume-Uni 290.581. La pandémie a fait plus de 411.000 morts dans le monde, dont plus de 112.000 aux USA et près de 41.000 au Royaume-Uni.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.