Wall Street grimpe avec les espoirs monétaires

Wall Street grimpe avec les espoirs monétaires
Deux traders souriants sur le floor du New York Stock Exchange.

Boursier.com, publié le jeudi 11 février 2021 à 13h41

La cote américaine est attendue au sommet avant bourse ce jeudi, au lendemain d'une intervention rassurante du patron de la Fed, Jerome Powell, et alors que la perspective parallèle d'un soutien budgétaire de l'administration Biden se profile. Le DJIA avance de 0,2% en pré-séance ce jour, le S&P 500 de 0,3% et le Nasdaq de 0,4%. Le baril de brut WTI consolide de 0,7% sur le Nymex à 58,3$. L'once d'or se stabilise à 1.841$. L'indice dollar affiche peu d'évolution face à un panier de devises de référence. Le Bitcoin, star du début de semaine après une acquisition en trésorerie de 1,5 milliard de dollars de BTC par Tesla, cède 0,5% sur 24 heures vers les 46.300$.

Les inscriptions hebdomadaires au chômage aux États-Unis pour la semaine close au 6 février seront communiquées à 14h30 (consensus 760.000).

En attendant, les marchés saluent surtout les dernières annonces de Jerome Powell, qui n'a apparemment plus besoin des incitations pressantes de Donald Trump pour maintenir le cap d'une politique ultra-accommodante. Le président de la Réserve fédérale a ainsi indiqué hier soir que la banque centrale américaine allait maintenir durablement une politique monétaire accommodante pour soutenir l'économie et l'emploi. Powell a d'ailleurs précisé que les USA étaient loin du plein emploi et qu'il était trop tôt pour réfléchir à une inflexion de politique monétaire. Il a également tempéré les craintes relatives à une potentielle poussée inflationniste.

Sur le front sanitaire cette fois, les avancées dans les vaccinations contre le nouveau coronavirus soutiennent aussi les marchés. Le bilan de l'épidémie est très lourd, avec 107,4 millions de cas confirmés dans le monde depuis l'émergence du virus selon l'Université Johns Hopkins, qui recense 27,3 millions de cas aux USA. Le nombre de morts depuis l'apparition du virus ressort à 2,36 millions dans le monde et 471.764 uniquement aux Etats-Unis... Les nouveaux variants inquiètent, mais les laboratoires s'activent, comme AstraZeneca qui a précisé aujourd'hui qu'il accentuait ses efforts sur la question.

Les résultats trimestriels des entreprises cotées sont quant à eux bien accueillis dans l'ensemble. Borgwarner, Molson Coors, Duke Energy, Kraft Heinz, Walt Disney (après la clôture), Kellogg, Expedia, Tyson Foods, PepsiCo, AstraZeneca et Verisign, annoncent ce jour. Vendredi, la journée sera plus calme, avec tout de même les résultats de Moody's, Dominion Energy, American Axle et Newell Brands.

Les valeurs

Zynga progresse avant bourse à Wall Street au lendemain de sa publication financière. Le groupe envisage une solide activité en 2021, avec notamment son jeu 'Harry Potter' et le nouveau 'FarmVille'. Il table ainsi, pour l'exercice en cours, sur un net bookings voisin de 2,8 milliards de dollars, à comparer à un consensus de 2,75 milliards. D'ici la fin de l'année, le groupe pourrait aussi lancer un jeu 'Star Wars'. Sur le quatrième trimestre, le net bookings s'est élevé à 699 millions de dollars, contre 677 millions de consensus et 433 millions sur la période correspondante de l'an dernier. Le bénéfice ajusté par action a été de 4 cents, stable en glissement annuel. Le niveau de rentabilité est donc quelque peu décevant en fin d'exercice, mais les marchés saluent le niveau de ventes et commandes record.

AstraZeneca a publié ses comptes 2020, marqués par un bénéfice plus que doublé. Le groupe s'attend par ailleurs à une accélération de sa croissance en 2021, y compris sans son vaccin conçu avec Oxford contre le nouveau coronavirus. Pour le quatrième trimestre 2020, les ventes de médicaments ont battu le consensus. Le laboratoire anglo-suédois anticipe cette année une croissance du chiffre d'affaires de 10 à 14% et un bénéfice ajusté par action amélioré de 18 à 24%, entre 4,75 et 5$. La guidance de croissance ne tient pas compte de l'impact du vaccin covid. Un nouveau point sera effectué sur ce sujet précis en marge de la publication du premier trimestre. Le groupe indique qu'il entend accélérer ses efforts pour adapter le vaccin aux variants nouveaux.

Pour le quatrième trimestre, le groupe a affiché des ventes supérieures aux attentes et un bpa 'en ligne' à 1,07$. Pour l'ensemble de l'exercice 2020, les revenus ont grimpé de 9% à 26,6 milliards et les ventes de produits ont totalisé 25,8 milliards, alors que le bénéfice net pdg est ressorti à 3,2 milliards de dollars. Sur le seul quatrième trimestre, les ventes de produits ont augmenté de 12% à 7 milliards et les revenus ont totalisé 7,4 milliards.

Uber perdait du terrain après bourse hier à Wall Street suite à la publication de ses résultats trimestriels, marqués par une belle performance d'Uber Eats, mais une activité VTC sans relief. Ainsi, la demande en livraisons de repas n'a pas compensé la faiblesse de l'activité principale. Les revenus trimestriels ont décliné de 16% en glissement annuel à 3,17 milliards de dollars, ce qui ressort inférieur au consensus. Le groupe de San Francisco a quelque peu réduit sa perte trimestrielle, qui reste néanmoins particulièrement conséquente. La perte ajustée se monte à 454 millions de dollars, un peu moins lourde que prévu. Le point positif de la publication est donc la vigueur des livraisons dans un contexte de crise sanitaire, avec une croissance de 130% sur le quatrième trimestre pour plus de 10 milliards de dollars de commandes, contre 9,8 milliards de consensus.

Sur le trimestre clos, la perte ajustée par action ressort à 54 cents, contre 53 cents de consensus et 64 cents un an avant. En 2020, Uber a réduit de près de 30% ses effectifs. Sur le dernier trimestre de l'exercice, les revenus 'de mobilité', activité essentielle, ont corrigé de 52% à 1,47 milliard de dollars. En comparaison du trimestre antérieur, ils augmentent tout de même de 8% malgré les nouvelles mesures restrictives aux USA et en Europe. Le groupe n'est pas en mesure pour l'heure de prédire quand l'activité de transport retrouvera ses niveaux antérieurs à la pandémie.

Borgwarner a annoncé une augmentation de ses ventes au quatrième trimestre, en glissement annuel, ainsi qu'un niveau de cash opérationnel des activités de 416 millions de dollars. Les revenus trimestriels sont ressortis en augmentation de... 53% à 3,93 milliards, pour un bénéfice net de 358 millions de dollars et 1,52$ par titre et un profit opérationnel de 214 millions de dollars. L'activité annuelle est ainsi stable à 10,16 milliards, pour un bénéfice net de 500 millions.

Molson Coors publie pour le quatrième trimestre des revenus en baisse de 8% et une perte nette GAAP de 1,4 milliard de dollars, 6,32$ par titre, avec une lourde charge de dépréciation du goodwill de 1,5 milliard en Europe. Le bénéfice ajusté trimestriel aurait été positif de 40 cents, en recul de 61% en glissement annuel. L'Ebitda ajusté trimestriel a été de 375 millions de dollars, en retrait de 34%. La perte nette annuelle se situe à 949 millions de dollars.

Duke Energy a annoncé pour son quatrième trimestre un bénéfice par action en ligne avec le consensus de marché à 1,03$, pour des revenus en revanche décevants à 5,8 milliards de dollars, à comparer à un consensus de marché de 6,7 milliards. Le groupe énergétique américain affirme sa guidance pour l'exercice fiscal 2021 et dit viser, sur la période, un bénéfice par action allant de 5 à 5,3$.

Kraft Heinz a annoncé des ventes du quatrième trimestre en augmentation de 6,2%, avec une expansion organique de 6%. Le bénéfice opérationnel trimestriel a plus que doublé, alors que le bénéfice net attribuable aux actionnaires ordinaires a plus que quintuplé, comme le bénéfice par action. L'Ebitda ajusté a grimpé de 14% et le bpa ajusté a augmenté de 11%. Les ventes trimestrielles totalisent donc 6,94 milliards, pour un profit opérationnel de 1,55 milliard et un bpa dilué ajusté de 80 cents.

Walt Disney annoncera ses comptes après la clôture. Ils devraient avoir bénéficié de l'impact du lancement du service de streaming vidéo Disney+.

Vendredi, la journée sera plus calme, avec tout de même les résultats de Moody's, Dominion Energy, American Axle et Newell Brands.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.