Wall Street grimpe, misant sur la recovery

Wall Street grimpe, misant sur la recovery
Deux traders inquiets sur le floor du NYSE à New York.

Boursier.com, publié le lundi 06 juillet 2020 à 10h59

La cote américaine progresse vivement avant bourse ce lundi, le DJIA prenant 1,3% et le Nasdaq 1,2%, contre une hausse de 1,1% sur le S&P500. Le baril de brut WTI s'adjuge 0,5% sur le Nymex à 40,9$, alors que le Brent s'accorde 1,7% à 43,5$. L'once d'or consolide de 0,2% à 1.786$.

Les places européennes sont également en hausse sensible ce matin, dans le sillage du bond des marchés asiatiques avec la perspective d'une reprise de l'activité et le maintien des politiques de soutien monétaires et budgétaires. Dans un tel contexte, les opérateurs ignorent encore les risques persistants relatifs à la pandémie du nouveau coronavirus. Sur le marché chinois, le CSI 300 des principales capitalisations a terminé ce matin sur un bond de 5,67%, au plus haut depuis juin 2015. Le SSE Composite s'est adjugé 5,71%, au plus haut en plus d'un an.

Sur le front économique outre-Atlantique ce jour, l'indice Markit PMI des services américains du mois de juin 2020 sera communiqué à 15h45 (consensus 46,7 pour les services, 46,8 pour l'indice composite comprenant le PMI manufacturier). L'indice ISM des services américains sera pour sa part communiqué à 16 heures (consensus 49).

Concernant l'Europe, le gouverneur de la Banque de France a indiqué hier que l'économie française semblait rebondir au moins aussi vite et peut-être plus que prévu. En Allemagne, les commandes à l'industrie ont grimpé de 10,4% au mois de mai 2020, alors que le consensus Reuters tablait sur un gain de 15% - après une chute de 26,2% en avril.

Les dernières nouvelles sur le front de l'épidémie de coronavirus ne sont pas vraiment réjouissantes, en particulier aux Etats-Unis où 15 Etats ont enregistré une hausse record du nombre de nouveaux cas au cours des quatre premiers jours de juillet selon un comptage de Reuters.

Au niveau mondial, 11,458 millions de cas ont été confirmés depuis le début de l'épidémie, selon l'Université Johns Hopkins. Le virus a fait 534.460 morts dans le monde. Aux Etats-Unis, pays le plus frappé, 2,889 millions de cas confirmés sont dénombrés, pour 129.947 décès. Le Brésil compte 1,6 million de cas confirmés depuis l'émergence du virus et 64.867 morts. L'Inde recense 697.413 cas confirmés et près de 20.000 morts depuis le début de l'épidémie...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.