Wall Street hésitant, sans catalyseur

Wall Street hésitant, sans catalyseur
Deux traders inquiets sur le floor du NYSE à New York.

Boursier.com, publié le lundi 07 juin 2021 à 10h55

La cote américaine n'affiche pas de grande évolution pour l'heure avant bourse ce lundi. Le Nasdaq est attendu en retrait de 0,3%, alors que le DJIA perd 0,1% et le S&P 500 0,2%. Le baril de brut WTI abandonne 0,7% à 69,2$. L'once d'or rend 0,4%. L'indice dollar gagne 0,1% face à un panier de devises de référence. Le bitcoin recule de 0,8% sur les 36.000$ sur Bitfinex, alors que la Chine mène une nouvelles offensive musclée contre les cryptomonnaies...

La cote américaine n'affiche pas de grande évolution pour l'heure avant bourse ce lundi. Le Nasdaq est attendu en retrait de 0,3%, alors que le DJIA perd 0,1% et le S&P 500 0,2%. Le baril de brut WTI abandonne 0,7% à 69,2$. L'once d'or rend 0,4%. L'indice dollar gagne 0,1% face à un panier de devises de référence. Le bitcoin recule de 0,8% sur les 36.000$ sur Bitfinex, alors que la Chine mène une nouvelles offensive musclée contre les cryptomonnaies...

Il n'y aura pas de statistique notable outre-Atlantique ce lundi hormis le crédit à la consommation du mois d'avril, qui sera publié à 21 heures (consensus +20 milliards de dollars)...

Pendant ce temps, les opérateurs se préparent sans grande crainte à un durcissement monétaire très léger de la Fed, tandis que Janet Yellen, Secrétaire au Trésor, demande pour sa part aux pays du G7 de maintenir leur soutien à l'économie et réaffirme que le phénomène d'inflation sera probablement transitoire. Yellen a aussi jugé que le plan d'infrastructures et de relance de Biden allait être positif pour le pays, même s'il menait à une hausse des taux d'intérêt.

Le président Biden a repoussé une offre améliorée des républicains du Sénat sur le plan d'infrastructures, relate Bloomberg. C'est ce qu'a confirmé la Maison blanche, évoquant une offre d'un groupe républicain mené par Shelley Moore Capito. La proposition avait été majorée de 50 milliards de dollars. Biden aurait exprimé sa gratitude, mais indiqué que l'offre ajustée ne répondait toujours pas à ses objectifs en matière de croissance de l'économie, de réponse à la crise climatique ou de création d'emplois. Les échanges devraient se poursuivre en vue d'un éventuel package plus significatif.

Ailleurs dans le monde, les chiffres chinois du commerce font ressortir une croissance des importations au plus haut d'une décennie. L'activité dans les services en Australie est ressortie à des niveaux élevés en mai. Le taux de chômage suisse s'est établi à un niveau légèrement inférieur aux attentes. Les commandes industrielles allemandes ont baissé de 0,2% en avril, de manière inattendue, alors que le consensus était +0,4%. L'indicateur Halifax du prix des maisons au Royaume-Uni a augmenté fortement en mai. Enfin, l'indice Sentix européen de confiance des investisseurs a dépassé les attentes à 28,1, contre 25,5 de consensus. Cet indice de confiance ressort au plus haut de trois ans.

Les réunions des banques centrales seront d'actualité sous peu. Celle de la BCE se tient jeudi et celle de la Fed la semaine prochaine, les 15 et 16 juin. Les politiques accommodantes vont persister, mais la Fed devrait initier des discussions informelles autour de la question du 'tapering' (réduction des achats d'actifs obligataires qui sont actuellement de 120 milliards de dollars mensuels).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.