Wall Street hésite après la sanction de la veille

Wall Street hésite après la sanction de la veille
Deux traders inquiets sur le floor du NYSE à New York.

Boursier.com, publié le mardi 05 janvier 2021 à 10h22

Après avoir débuté l'année sur une belle correction hier (-1,25% sur le DJIA et -1,47% sur le Nasdaq), la cote américaine s'affiche hésitante avant bourse ce mardi. Le Dow Jones et le S&P 500 sont attendus sur des hausses timides de 0,1%. Le Nasdaq affiche une évolution similaire. Le baril de brut WTI grappille 0,2% sur le Nymex à 47,7$. L'once d'or est quasiment stable à 1.948$. L'indice dollar régresse de 0,1% face à un panier de devises de référence.

Dans l'actualité économique américaine ce jour, il faudra suivre les ventes de véhicules, mais aussi l'ISM manufacturier de décembre (consensus 56,5). John Williams et Charles Evans de la Fed interviendront durant la journée.

Dans la matinée, les opérateurs ont pris connaissance des ventes de détail en Allemagne, en croissance de 5,6% en novembre, ainsi que du taux de chômage allemand (6,1% comme prévu en décembre).

Le sentiment de marché demeure affecté par les incertitudes liées au nouveau coronavirus. Le Premier ministre britannique Boris Johnson a annoncé hier soir un troisième confinement national, qui durera en principe jusqu'à mi-février. L'Allemagne pourrait faire de même avec un confinement étendu jusqu'à fin janvier. Les inquiétudes portent donc sur l'impact économique des nouvelles restrictions, notamment en Europe, mais aussi sur le rythme des vaccinations, en particulier en France. Les marchés restent néanmoins soutenus par la politique monétaire et fiscale très accommodante. Le Royaume-Uni a décidé par exemple de nouvelles mesures de soutien de 4,6 Mds£ pour les entreprises, face à ce nouveau confinement.

Aux États-Unis, le Congrès doit confirmer mercredi, sur la base du décompte des votes, la victoire de Joe Biden. Les investisseurs demeurent confiants dans la politique monétaire et budgétaire américaine. Les tensions sino-américaines persistent, mais le NYSE n'entend plus désormais délister (radier) les titres télécoms chinois.

Loretta Mester, présidente de la Fed de Cleveland, a estimé que la politique monétaire devait rester hautement accommodante pendant un certain temps encore, compte tenu de la trajectoire graduelle de la reprise. Selon elle, l'inflation ne devrait pas remonter rapidement sur les 2%. Mester anticipe des conditions économiques de court terme probablement faibles, mais une amélioration considérable à moyen terme. A court terme, la flambée des nouveaux cas d'infections constitue un problème, mais les développements sont positifs concernant les vaccins.

Le Dr. Anthony Fauci, principal expert américain en maladies infectieuses, a estimé que le déploiement des vaccins contre le coronavirus, initialement décevant, commençait à monter en puissance et pourrait être 'sur les rails' d'ici environ une semaine. Durant les dernières 72 heures, environ 1,5 million de doses ont été administrées, soit environ 500.000 par jour, ce qui représente une accélération significative. D'après les CDC, seulement 4,2 millions d'Américains avaient été inoculés une première fois au 2 janvier, niveau bien inférieur aux 20 millions auparavant fixés comme objectif à fin 2020... Moncef Slaoui, qui dirige l'Operation Warp Speed, juge que les États-Unis sont en mesure d'accélérer la distribution en administrant deux doses de demi-volume du vaccin de Moderna aux personnes âgées de 18 à 55 ans.

Les valeurs

Teledyne Technologies va racheter Flir Systems dans le cadre d'une opération en numéraire et actions valorisée 8 milliards de dollars.

Brookfield Asset Management propose d'acquérir le reste des unités de Brookfield Property Partners qu'il ne détient pas encore pour 16,5$ pièce, soit 5,9 milliards de dollars.

Centene s'offre Magellan Health dans le cadre d'un deal à 95$ par titre en cash, soit une valeur d'entreprise de 2,2 milliards de dollars.

Dentsply Sirona s'offre Byte pour un montant de 1,04 milliard de dollars en numéraire.

MGM. Le Britannique Entain a rejeté son offre de 11 milliards de dollars environ, jugeant qu'elle sous-évaluait significativement la compagnie.

Roku serait, selon le Wall Street Journal, en discussions avancées en vue d'une acquisition du catalogue de contenus de Quibi.

Amazon, JPMorgan et la firme de Warren Buffett Berkshire Hathaway, ont mis un terme à leur projet Haven qui avait été lancé en 2018 dans le domaine de la santé (assurance et services). Haven mettra un terme à ses opérations à la fin du mois prochain.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.