Wall Street : la Fed et Apple en ligne de mire

Wall Street : la Fed et Apple en ligne de mire
Traders du New York Stock Exchange, février 2019.

Boursier.com, publié le mardi 30 juillet 2019 à 11h21

Wall Street, qui terminait hier soir sur une performance contrastée (+0,11% sur le DJIA et -0,44% sur le Nasdaq), consolide avant bourse ce mardi alors que débute aujourd'hui la réunion de la Fed, et que sont attendus ce soir les résultats trimestriels d'Apple. Le S&P500 fléchit de 0,2% en pré-séance, alors que le Nasdaq abandonne 0,4% et le DJIA 0,2%.

L'indice dollar grappille 0,1% à 98,1. La livre sterling est retombée quant à elle au plus bas de deux ans alors que Londres mène les préparatifs du Brexit. Le baril de brut WTI avance de 0,7% à 57,3$ sur le Nymex.

Le président américain Donald Trump maintient plus que jamais la pression sur la Fed, avant le verdict monétaire. "La Fed a 'relevé' (ses taux) bien trop tôt et bien trop. Leur resserrement quantitatif était une autre lourde erreur. Alors que notre Pays se porte très bien, la potentielle création de valeur qui a été manquée, particulièrement par rapport à notre dette, est stupéfiante. Nous sommes en concurrence avec d'autres pays qui savent jouer le jeu contre les États-Unis. C'est en fait la raison pour laquelle l'U.E. a été formée... et pour la Chine, jusqu'à présent, les États-Unis ont été 'faciles à prendre'. La Fed a pris toutes les mauvaises décisions. Une petite réduction de taux ne suffit pas, mais nous gagnerons quand même!", a lancé Trump hier sur Twitter.

....countries that know how to play the game against the U.S. That's actually why the E.U. was formed....and for China, until now, the U.S. has been "easy pickens." The Fed has made all of the wrong moves. A small rate cut is not enough, but we will win anyway!
- Donald J. Trump (@realDonaldTrump)

"L'U.E. et la Chine baisseront encore les taux d'intérêt et injecteront de l'argent dans leurs systèmes, ce qui facilitera grandement la tâche de leurs fabricants pour la vente de leurs produits. En attendant, et avec une inflation très basse, notre Fed ne fait rien - et fera probablement très peu en comparaison. Dommage!", a aussi asséné Trump.

The E.U. and China will further lower interest rates and pump money into their systems, making it much easier for their manufacturers to sell product. In the meantime, and with very low inflation, our Fed does nothing - and probably will do very little by comparison. Too bad!
- Donald J. Trump (@realDonaldTrump)

Vendredi déjà, Trump avait taclé la Banque centrale américaine. "Le PIB T2 augmente de 2,1%. Pas mauvais si l'on considère que nous souffrons du poids très lourd de l'ancre de la Réserve fédérale entourant notre cou. Presque pas d'inflation. Les USA sont sur le point d'Accélérer!", avait ainsi tweeté le leder de la Maison blanche.

La Fed tient ce mardi et demain mercredi sa réunion de politique monétaire. Selon l'outil FedWatch du CME Group, la probabilité d'une baisse des taux d'un quart de point à 2-2,25% est située désormais à 73,9% et celle d'un geste d'un demi-point à 26,1%. La probabilité du 'demi-point' vient d'ailleurs de remonter suite aux derniers tweets de Trump, qui ont donc fait leur petit effet.

La répartition des probabilités à l'issue de la dernière réunion monétaire de l'année, celle des 10 et 11 décembre, place en tête des fourchettes 1,50-1,75% ('proba' de 38%) et 1,75-2% (32,5% de chances).

Les négociateurs américains et chinois se rencontreront cette semaine à Shanghai, après la trêve commerciale conclue en marge du G20 d'Osaka le mois dernier. Le marché n'attend pas d'avancée majeure, Donald Trump ayant d'ailleurs préparé le terrain vendredi devant la presse, depuis la Maison blanche, affirmant envisager que la Chine ne veuille pas signer d'accord commercial avant les élections (de 2020), pour pouvoir éventuellement négocier avec un autre président américain. Le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin et le représentant au commerce Robert Lighthizer, auront quoi qu'il en soit l'occasion de rencontrer le vice-Premier ministre chinois Liu He deux jours durant à Shanghai, ce mardi et demain mercredi.

Du côté des entreprises, l'actualité des 'trimestriels' est plus fournie qu'hier. Altria, Electronic Arts, Eli Lilly, Allstate, Amgen, AMD, Groupon, Gilead Sciences, Corning, Xerox, DR Horton, Ralph Lauren, Cummins, Procter & Gamble et Yum! Brands sont notamment de la partie ce jour, mais le 'morceau de choix' de la journée sera évidemment Apple, le groupe californien à la pomme se devant de rassurer face aux craintes actuelles de ralentissement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.