Wall Street légèrement positif après les records

Wall Street légèrement positif après les records
Traders sur le floor du NYSE.

Boursier.com, publié le lundi 31 août 2020 à 13h22

La tendance demeure légèrement positive avant bourse à Wall Street ce lundi, après les records du Nasdaq et du S&P500 inscrits en fin de semaine dernière (11.695 pts et 3.508 pts). Le DJIA prend encore 0,1% avant bourse, le S&P 0,2% et le Nasdaq 0,5% !

Le baril de brut WTI avance de 1,2% sur le Nymex à 43,5$, alors que le Brent s'adjuge 1,3% à 46,4$. Les cours sont soutenus par la hausse de l'indice PMI chinois. Par ailleurs, la compagnie pétrolière nationale d'Abu Dhabi a déclaré lundi à ses clients qu'elle réduirait de 30% ses approvisionnements d'octobre, contre 5% en septembre... L'once d'or consolide de 0,1% à 1.973$.

Les opérateurs restent donc assez confiants, dans l'espoir de traitements ou vaccins contre le covid-19, et avec le soutien fort utile des banquiers centraux (objectif de retour au plein emploi de la Fed, moins regardante concernant l'inflation).

Vendredi, le DJIA avait terminé en hausse de 0,57% à 28.653 pt et le Nasdaq en progression de 0,60% à 11.695 pts. Les marchés avaient accéléré en fin de journée suite aux commentaires d'un proche conseiller du président Donald Trump, selon lesquels le leader américain serait prêt à signer un plan de relance de 1.300 milliards de dollars.

Sur le front économique outre-Atlantique ce lundi, l'indice manufacturier de la Fed de Dallas pour le mois d'août sera communiqué à 16h30 (consensus -1 pour l'indice d'activité générale). Richard Clarida, vice-président de la Fed, s'exprimera dans la journée, alors que Jerome Powell n'a pas surpris la semaine dernière en dévoilant lors du substitut virtuel de Jackson Hole les nouveaux axes majeurs de la politique monétaire de la Réserve fédérale, qui entend favoriser en premier lieu l'emploi et fixe un objectif moyen d'inflation à 2%.

La pandémie poursuit son expansion au niveau mondial. Ainsi, selon l'Université Johns Hopkins, 25,25 millions de cas du nouveau coronavirus ont été recensés dans le monde depuis son émergence, dont près de 6 millions aux Etats-Unis, 3,86 millions au Brésil et 3,62 millions en Inde, où l'épidémie est actuellement galopante. 995.319 cas ont été confirmés en Russie (+4.993 en 24 heures).

Le virus a fait 846.851 morts dans le monde depuis son apparition, dont 183.068 aux USA, 120.828 au Brésil et 64.469 en Inde. 64.469 décès sont déplorés au Mexique.

D'après la mesure de Reuters, les Etats-Unis auraient même franchi hier dimanche le seuil des six millions de personnes contaminées par le nouveau coronavirus, de nombreux États du Midwest faisant face à une flambée des infections. L'agence confirme les données Johns Hopkins faisant état de 183.000 morts. L'agence constate que l'Iowa, les Dakota Nord et Sud et le Minnesota ont récemment fait état de records quotidiens de nouvelles infections, alors que New York, la Californie et les Etats du Sud tels que le Texas avaient été les principaux foyers épidémiques dans un premier temps. Le Montana et l'Idaho n'ont quant à eux jamais eu autant de patients hospitalisés en raison du covid...

Le dirigeant de l'Autorité américaine du médicament (Food & Drug Administration) se dit prêt à accélérer la procédure d'homologation d'un vaccin contre le covid-19. C'est du moins ce qu'indique Stephen Hahn dans un entretien au Financial Times. Il déclare que son agence est prête à autoriser un vaccin avant que les essais de phase 3 ne soient terminés.

En Inde, pays sans doute le plus préoccupant actuellement, 78.512 cas ont été recensés en 24 heures seulement, un niveau quasiment équivalent au record de la veille. Le pays a enregistré 971 décès supplémentaires en une journée selon le ministère de la Santé.

Les opérateurs en Asie et en Europe apprécient ce jour la hausse de l'activité des services en Chine au mois d'août (55,2 pour l'indice non-manufacturier contre 54 de consensus ; 51 pour l'indice manufacturier - en ligne avec les attentes), malgré une décélération dans l'industrie. Au Japon, la production industrielle a grimpé quant à elle de 8% en juillet (+5% de consensus), rythme plus important que prévu sous l'impulsion du secteur automobile. En revanche, les ventes au détail japonaises ont décliné de 2,8% contre -1,7% de consensus. L'indice de confiance des consommateurs au Japon a battu le consensus. Les mises en chantier de logements locales ont décliné un peu moins que prévu.

Les valeurs

Berkshire Hathaway, la firme d'investissement du gourou d'Omaha Warren Buffett, a encore surpris, après son investissement récent et inattendu sur le producteur aurifère canadien Barrick Gold. Ainsi, la firme de Buffett vient d'investir plusieurs milliards de dollars sur cinq conglomérats japonais. Il a acquis un peu plus de 5% des firmes Itochu Corporation, Marubeni Corporation, Mitsubishi, Mitsui et Sumitomo Corporation. Les participations ont été acquises sur une douzaine de mois sur la place de Tokyo. Les participations sont actuellement valorisées, au total, 6,3 milliards de dollars sur les derniers cours de bourse. Berkshire investit pour le long terme et pourrait porter ces participations à 9,9% dans chacun des conglomérats visés, selon les prix. Berkshire a investi via sa filiale National Indemnity Company.

Buffett espère, selon ses déclarations, "des opportunités de bénéfices mutuels". Il se dit également "ravi" de participer au futur du Japon.

Apple / Tesla. Les splits (fractionnements des cours) des deux valeurs sont effectifs ce jour. Ainsi, les titres Tesla sont divisés par cinq en valeur, mais multipliés par cinq en nombre ce lundi. Pour Apple, il s'agit d'un split par quatre. Dans les deux cas, cette division du titre a visiblement dopé les valeurs boursières, ces opérations ouvrant il est vrai les deux dossiers à de nouvelles catégories d'investisseurs.

Amgen, Honeywell et Salesforce.com intègrent ce jour l'indice historique Dow Jones. Les sortants se nomment Exxon Mobil, Raytheon Technologies et Pfizer. S&P Dow Jones Indices dépoussière donc notablement l'indice historique. Les modifications font suite au split par quatre du titre Apple.

Sinovac Biotech. Le candidat vaccin développé par le groupe Sinovac contre le nouveau coronavirus a été approuvé pour une utilisation en urgence en Chine pour les personnes à haut risque comme le personnel soignant, a indiqué à l'agence Reuters une source proche de la question.

Aimmune Therapeutics prend... 170% avant bourse ! Le colosse suisse Nestlé a annoncé ce lundi le rachat de la firme biopharmaceutique, qui commercialise un traitement de l'allergie à l'arachide chez l'enfant et dont il détient déjà plus d'un quart du capital. Nestlé Health Science vient de faire une offre d'achat pour l'acquisition d'Aimmune au prix de 34,5$/action. L'opération, qui fait ressortir une prime de 178% sur le cours de clôture du 28 août, concerne l'ensemble des titres non encore détenus par Nestlé, soit une enveloppe globale d'environ 2,6 Md$. Elle a déjà reçu l'aval des administrateurs indépendants d'Aimmune et devrait être finalisée au T4 2020.

Microsoft. De nouvelles règles en Chine relatives aux exportations dans le domaine de la technologie pourraient contraindre un éventuel acquéreur des activités de TikTok aux Etats-Unis à solliciter l'aval de Pékin. C'est du moins ce qu'affirme un expert chinois en relations commerciales sur un média d'Etat, repris par l'agence Reuters. Microsoft et Oracle font partie des candidats les mieux placés en vue d'un rachat de ces activités.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.