Wall Street plie avec eBay et AmEx, IBM résiste

Wall Street plie avec eBay et AmEx, IBM résiste
Traders sur le floor du NYSE.

Boursier.com, publié le jeudi 19 juillet 2018 à 12h32

Wall Street consolide plus nettement désormais avant bourse ce jeudi, S&P500 et Nasdaq s'affichant en retrait de 0,3% et 0,4%, respectivement. Les tensions commerciales pèsent toujours, mais les investisseurs pourraient de concentrer un peu plus ce jour sur les comptes trimestriels et les données économiques réelles.

Une audience du Département américain au Commerce ce jeudi étudiera les tarifs douaniers visant l'industrie automobile, à quelques jours de la visite du Président de la Commission européenne jean-Claude Juncker à la Maison Blanche. En attendant cette rencontre, Trump demeure très remonté et promet à l'Europe d'énormes prélèvements s'il ne parvient pas à négocier "quelque chose de juste", en particulier concernant l'automobile. Juncker sera à Washington le 25 juillet.

Les inscriptions hebdomadaires au chômage pour la semaine close au 14 juillet seront dévoilées à 14h30 (consensus 220.000). L'indice manufacturier de la Fed de Philadelphie pour le mois de juillet sera communiqué à la même heure (consensus 22). L'indice des indicateurs économiques avancés du Conference Board pour le mois de juin sera pour finir révélé à 16 heures (consensus +0,4% en comparaison du mois antérieur).

Les publications financières trimestrielles s'accélèrent à Wall Street. Bank of New York Mellon, Blackstone, Philip Morris, Travelers, Domino's Pizza ou Fifth Third Bancorp, annoncent ce jour avant bourse. Capital One, Microsoft, Cintas ou E Trade dévoilent leurs résultats après bourse.

La soirée d'hier était déjà riche en publications, avec notamment IBM, eBay, American Express ou Alcoa. Globalement, seul IBM a réellement convaincu les marchés par ses derniers comptes. eBay devrait par contre peser sur les valeurs Internet au sens large.

eBay a présenté ses comptes du second trimestre. Le résultat net ressort à 642 M$ (0,64$ par action), contre 29 M$ (0,03$ par action) un an avant. En base ajustée, le bénéfice par action s'élève à 0,53$, contre 0,45$ sur la même période de l'exercice précédent. Les revenus s'affichent à 2,64 Mds$, contre 2,42 Mds$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,51$, pour des revenus de 2,7 Mds$. Sur le troisième trimestre, le groupe vise un bpa logé entre 0,54 et 0,56$, pour des revenus allant de 2,64 à 2,69 Mds$. Le consensus de place était de 0,56$ de bpa et 2,7 Mds$ de revenus.

IBM a publié ses résultats du second trimestre. Les revenus s'élèvent à 20 Mds$, en croissance de 4%. Le résultat net s'affiche à 2,40 Mds$, contre 2,33 Mds$ un an plus tôt. Le bénéfice par action est ainsi de 2,61$, contre 2,48$ sur la même période de l'exercice précédent. Le bpa non-GAAP ressort à 3,08$, en hausse de 5%. Les analystes anticipaient en moyenne un bénéfice par action de 3,04$, pour des revenus de 19,9 Mds$. Le groupe vise toujours, sur l'exercice, un bpa opérationnel non-GAAP d'au moins 13,8$.

Alcoa a publié ses résultats du second trimestre. Le résultat net s'affiche à 75 M$ (0,39$ par action), contre 75 M$ (0,40$ par action) un an avant. Le bpa ajusté s'élève à 1,52$, contre 0,62$ un an plus tôt. Les revenus sont de 3,58 Mds$, contre 2,86 Mds$ sur la même période de l'exercice précédent. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 1,32$, pour des revenus de 3,5 Mds$. Le groupe a par ailleurs revu à la baisse son anticipation d'Ebitda sur l'exercice.

American Express a présenté ses comptes du second trimestre. Les bénéfices sont de 1,62 Md$ (1,84$ par action), contre 1,34 Md$ (1,47$ par action) un an avant. Les revenus s'élèvent à 10 Mds$, contre 9,17 Mds$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 1,83$, pour des revenus de 10,1 Mds$. Sur l'exercice, le groupe vise un bpa proche de la borne haute de la fourchette de prévisions allant de 6,90 à 7,30$.

Boeing continue à écouler ses 737 MAX comme des petits pains. L'avionneur américain a reçu ce matin à Farnborough une commande de 100 B737 MAX de la part d'un client dont le nom n'a pas filtré. Un contrat estimé à 11,7 milliards de dollars au prix catalogue. Un montant qui reste néanmoins théorique tant les compagnies obtiennent des rabais substantiels lors de ce type de contrat.

Microsoft va publier ce soir, après la clôture de Wall Street, ses résultats du quatrième trimestre fiscal 2018. Les analystes anticipent en moyenne un bénéfice par action de 1,08$, pour des revenus de 29,2 Mds$. Un an avant, sur la même période, le géant américain avait enregistré un bénéfice par action de 0,98$ et des revenus de 24,7 Mds$.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.