Wall Street positive avant l'investiture de Biden

Wall Street positive avant l'investiture de Biden
Deux traders souriants sur le floor du New York Stock Exchange.

Boursier.com, publié le mercredi 20 janvier 2021 à 11h33

La cote américaine est bien orientée avant l'investiture du 46ème président américain, Joe Biden, et au lendemain d'une intervention de sa Secrétaire au Trésor, Janet Yellen, qui a plutôt rassuré. Le DJIA gagne 0,2% avant bourse, le S&P 500 0,4% et le Nasdaq 0,7% avec Netflix. Le baril de brut WTI prend 1% sur le Nymex à 53,5$. L'once d'or avance de 0,7%. L'indice dollar baisse de 0,1%.

La cote américaine est bien orientée avant l'investiture du 46ème président américain, Joe Biden, et au lendemain d'une intervention de sa Secrétaire au Trésor, Janet Yellen, qui a plutôt rassuré. Le DJIA gagne 0,2% avant bourse, le S&P 500 0,4% et le Nasdaq 0,7% avec Netflix. Le baril de brut WTI prend 1% sur le Nymex à 53,5$. L'once d'or avance de 0,7%. L'indice dollar baisse de 0,1%.

Dans l'actualité économique ce mercredi, l'indice du marché immobilier américain de la National Association of Home Builders pour le mois de janvier sera connu à 16 heures (consensus 86).

Le grand rendez-vous de la journée est toutefois l'investiture de Biden, qui vient de confirmer l'arrêt de la construction du mur à la frontière mexicaine et le retour des USA dans l'Organisation mondiale de la Santé. En outre, le nouveau président américain va faire annuler le décret migratoire touchant les pays musulmans. Au total, une quinzaine d'actions sont au programme dès l'entrée en fonctions de Biden, qui avait en outre dévoilé la semaine dernière son projet de plan économique de 1.900 milliards de dollars face à la crise sanitaire. Il reviendra donc dès son arrivée à la Maison blanche sur plusieurs mesures de Trump, avec également un retour des États-Unis dans l'accord de Paris sur le climat.

Sur le front sanitaire, alors que le nombre de morts liés au nouveau coronavirus vient de franchir la barre des 400.000 aux USA, Biden va déjà signer un décret obligeant au port du masque dans les bâtiments fédéraux. Il entend aussi parvenir à faire vacciner 100 millions d'Américains dans ses 100 premiers jours en poste.

Le vaccin covid de Pfizer / BioNTech serait toutefois en mesure de protéger contre le variant britannique plus contagieux du coronavirus, selon les résultats de tests en laboratoire. Ces résultats basés sur des analyses de sang s'appuient sur des examens plus avancés que ceux réalisés récemment par l'Américain. Pfizer avait annoncé il y a deux semaines qu'une étude menée avec l'université du Texas avait démontré que son vaccin était efficace contre la mutation N501Y des variants du virus identifiés au Royaume-Uni et en Afrique du Sud.

Selon l'Université Johns Hopkins ce jour, le nombre de cas confirmés du nouveau coronavirus dans le monde depuis le début de l'épidémie ressort maintenant à plus de 96 millions, dont 24,2 millions aux USA. L'épidémie a fait 2,06 millions de morts dans le monde depuis son apparition, dont 401.730 recensés sur le sol américain.

Quoi qu'il en soit, les marchés préfèrent pour l'heure miser sur la relance américaine, budgétaire et monétaire. Yellen a confirmé d'ailleurs hier qu'il fallait "frapper fort" pour soutenir la première économie mondiale.

Biden prêtera serment ce mercredi à Washington dans ce contexte incertain, en l'absence par ailleurs du président sortant Donald Trump, accusé d'avoir galvanisé les foules peu avant les tristes événements du Capitole, et suspendu des principaux réseaux sociaux américains.

La situation sanitaire demeure toutefois extrêmement préoccupante, malgré le déploiement plus rapide des vaccins. En effet, les préoccupations portent sur les nouveaux variants du virus, ainsi que sa réapparition en Chine où les contrôles sont renforcés à Pékin.

Netflix sera surveillé ce jour, après avoir annoncé hier soir que le nombre de ses abonnés payants avait franchi le cap des 200 millions dans le monde, grâce aux confinements et malgré la concurrence naissante de Disney+. Le géant du streaming affirme qu'il n'aura plus besoin d'investissements extérieurs pour financer sa croissance. General Motors était pour sa part la vedette de la soirée hier à Wall Street, sur l'annonce d'un accord avec Microsoft pour la commercialisation de véhicules autonomes.

Les publications d'entreprises sont encore nombreuses ce mercredi, en pleine période des trimestriels. Alcoa, United Airlines, Bank of New York Mellon, US Bancorp, Procter & Gamble, Fastenal, UnitedHealth et Morgan Stanley seront de la partie.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.