Wall Street proche de l'équilibre, Powell rassurant

Wall Street proche de l'équilibre, Powell rassurant©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 24 février 2021 à 13h15

La cote américaine est attendue proche de l'équilibre avant bourse ce mercredi. Le DJIA et le S&P 500 sont stables. Le Nasdaq grappille 0,1%. Le baril de brut WTI gagne 1,1% à 62,4$ sur le Nymex. L'once d'or s'affiche assez stable à 1.808$. L'indice dollar se tasse de 0,1% face à un panier de devises de référence. Le bitcoin rebondit pour sa part de près de 9% sur 24 heures et franchit les 50.000$ sur Bitfinex.

La cote américaine est attendue proche de l'équilibre avant bourse ce mercredi. Le DJIA et le S&P 500 sont stables. Le Nasdaq grappille 0,1%. Le baril de brut WTI gagne 1,1% à 62,4$ sur le Nymex. L'once d'or s'affiche assez stable à 1.808$. L'indice dollar se tasse de 0,1% face à un panier de devises de référence. Le bitcoin rebondit pour sa part de près de 9% sur 24 heures et franchit les 50.000$ sur Bitfinex.

Les ventes de logements neufs aux USA pour le mois de janvier seront communiquées à 16 heures (consensus 855.000). L'indice de confiance des investisseurs institutionnels mesuré par State Street sera dévoilé à la même heure. Le rapport hebdomadaire du Département à l'Energie concernant les stocks pétroliers domestiques, pour la semaine close au 19 février, sera révélé à 16h30.

Du côté de la Fed, Jerome Powell interviendra encore ce jour. Le vice-président de la banque centrale américaine, Richard Clarida, ainsi que Lael Brainard, qui siège au conseil des gouverneurs, seront aussi de la partie ce jour.

La cote américaine restait sous pression hier mardi mais limitait finalement la casse suite à l'intervention de Powell. Le DJIA terminait même en timide hausse, sur les 31.500 pts, contre une baisse de 0,5% du Nasdaq sous les 13.500 pts. Peu sensible au risque d'inflation, le patron de la Fed Jerome Powell a confirmé hier la posture très souple de la banque centrale, qui communiquera clairement et très en amont avant tout changement dans le rythme des rachats obligataires. Ainsi, le leader de la Fed confirme qu'aucun 'tapering' (réduction des achats obligataires) n'est pour l'heure dans les tuyaux et que les objectifs de la banque en matière économique sont encore éloignés. Mieux encore, la Fed n'entend pas resserrer sa politique monétaire, même en cas d'amélioration significative du marché de l'emploi. "Nous ne resserrerons pas la politique monétaire uniquement en réponse à un marché du travail fort", a asséné Powell.

Le timonier de la Fed, qui était très attendu à l'occasion de son audition au Sénat, à Washington, a donc réaffirmé l'engagement durable de la banque centrale à maintenir une politique monétaire ultra-accommodante, aussi longtemps que cela sera nécessaire. Il juge que l'inflation reste contenue et que les perspectives économiques sont quant à elles hautement incertaines, ce qui justifie un maintien de la posture très accommodante. Le chômage est quant à lui toujours élevé et l'amélioration du marché du travail aurait ralenti. Dernier point plus surprenant, Powell a indiqué que la Fed étudiait attentivement la possibilité pour la banque d'émettre un "dollar digital" !

Sur le front sanitaire, Pfizer, le laboratoire américain associé à l'Allemand BioNTech, se dit en bonne voie pour livrer 120 millions de doses de son vaccin en deux injections contre le covid d'ici fin mars aux USA. Pfizer prévoit de livrer plus de 13 millions de doses par semaine de son vaccin aux États-Unis d'ici à la mi-mars, ce qui représente plus du double du volume livré début février. Pfizer est aussi prêt à fournir un total de 300 millions de doses aux États-Unis d'ici fin juillet. Le géant pharmaceutique entend augmenter sa production mondiale pour 2021 à au moins deux milliards de doses.

De son côté, le dirigeant de Moderna, Stephen Hoge, a indiqué que son groupe prévoyait de livrer 100 millions de doses de son vaccin en deux injections d'ici fin mars et 300 millions à fin juillet. Enfin, Johnson & Johnson croit pour sa part être en mesure de livrer au moins 20 millions de doses de son vaccin à dose unique aux États-Unis d'ici fin mars, après le feu vert de la FDA, et 100 millions d'ici mi-2021.

Les États-Unis ont franchi lundi la barre des 500.000 décès liés au covid. Selon le dernier bilan de l'Université Johns Hopkins, le nombre de cas confirmés du coronavirus dans le monde depuis le début de l'épidémie ressort désormais à plus de 112 millions, dont 28,3 millions aux USA, plus de 11 millions en Inde et 10,2 millions au Brésil. Le nombre de morts dans le monde depuis le début de la pandémie est de près de 2,5 millions, dont 502.681 aux États-Unis. Le président américain Joe Biden a rendu hommage aux victimes et encouragé les Américains à se faire vacciner...

Concernant les entreprises cotées à Wall Street, on pourra suivre ce mercredi les derniers résultats financiers de 3D Systems, Apache, L Brands, Nvidia, TJX, Lowe's (...).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.