Wall Street progresse avec les espoirs commerciaux, mais Tesla plonge

Wall Street progresse avec les espoirs commerciaux, mais Tesla plonge
Deux traders inquiets sur le floor du NYSE à New York.

Boursier.com, publié le vendredi 18 janvier 2019 à 11h41

Wall Street continue de fluctuer au gré des rumeurs relatives aux relations et négociations commerciales entre Washington et Pékin. Ainsi, la cote américaine s'est reprise hier (+0,67% sur le DJIA et +0,71% pour le Nasdaq), après une information du 'Wall Street Journal', selon lequel Steven Mnuchin, secrétaire US au Trésor, serait favorable à une levée des 'tarifs' douaniers imposés aux importations chinoises...

Il s'agirait là de débloquer le conflit commercial et de sortir de l'impasse. Le Wall Street Journal ajoute que l'initiative de Mnuchin ne serait pas du goût du représentant fédéral au Commerce Robert Lighthizer. Enfin, l'idée n'aurait pas encore été soumise à Donald Trump. L'information en question a été démentie par le département américain au Trésor, mais l'impact boursier positif reste tangible depuis hier soir. Les opérateurs spéculent également quelque peu sur la venue du vice-Premier ministre chinois Liu He, attendu aux USA à la fin du mois (les 30 et 31 janvier) pour participer à un nouveau volet de négociations sur les questions commerciales.

Les actions américaines, qui avaient aussi profité hier de bonnes statistiques (indice manufacturier de la Fed de Philadelphie et inscriptions au chômage), poursuivent sur une tendance légèrement positive avant bourse ce vendredi. Le S&P500 est attendu en hausse de 0,2% et le Nasdaq en progression de 0,3%...

Sur le marché des changes, l'indice dollar, qui mesure les fluctuations du billet vert face à un panier de devises, se stabilise aujourd'hui à 96... Sur le Nymex, le baril de brut WTI pour février remonte de 1,2% à 52,7$, avec l'ajustement de production de l'OPEP et de ses alliés, mais aussi du fait des espoirs commerciaux. Le baril de Brent se rapproche des 62$, sur un gain de 1,1%.

Le 'shutdown', qui paralyse partiellement l'administration américaine depuis le 22 décembre, se poursuit depuis désormais près d'un mois. Donald Trump ne parvient toujours pas à s'accorder avec le Congrès, et critique assez vivement les Démocrates, en particulier Chuck Schumer, responsable du groupe démocrate au Sénat, et dans une moindre mesure Nancy Pelosi, nouvelle présidente (House speaker) de la Chambre des représentants. Les négociations achoppent toujours sur le financement du fameux "mur" voulu par Trump à la frontière avec le Mexique.

Les statistiques du jour outre-Atlantique ne seront pas différées du fait du 'shutdown', puisqu'elles proviennent de la Fed et de l'Université du Michigan. La production industrielle américaine du mois de décembre 2018 sera donc connue à 15h15 (consensus +0,3% en comparaison du mois antérieur, +0,1% pour la production manufacturière et 78,4% de taux d'utilisation des capacités). L'indice préliminaire du sentiment des consommateurs américains de l'Université du Michigan pour le mois de janvier 2019 sera annoncé à 16h (consensus 97).

Les publications financières trimestrielles se poursuivent à Wall Street. American Express et Netflix ont communiqué hier soir des chiffres quelque peu décevants. VF Corp, SunTrust, State Street, Schlumberger, Regions Financial, First Horizon et Citizens Financial, sont de la partie avant bourse ce vendredi.

Tesla chute de 6% en pré-séance, alors que le groupe d'Elon Musk, leader californien de l'automobile électrique, entend réduire de 7% ses effectifs.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.