Wall Street progresse, Fed et trimestriels en ligne de mire

Wall Street progresse, Fed et trimestriels en ligne de mire
Deux traders inquiets sur le floor du NYSE à New York.

Boursier.com, publié le lundi 22 juillet 2019 à 10h59

La cote américaine est attendue en hausse avant bourse ce lundi, à l'approche du verdict de la Fed du 31 juillet, et alors que les publications financières sont attendues nombreuses à Wall Street dans les prochains jours. Le S&P500 gagne encore 0,3% en pré-séance, alors que le Nasdaq avance de 0,4%. Le DJIA s'accorde 0,2%. L'indice dollar, mesurant les fluctuations du billet vert face à un panier de devises, se stabilise à 97,2. Sur le segment des matières premières, le baril de brut WTI gagne 2,1% à 56,8$.

Sur le front économique outre-Atlantique ce jour, l'indice d'activité nationale de la Fed de Chicago pour le mois de juin 2019 sera communiqué à 14h30 (consensus nul, contre -0,05 pour le mois antérieur).

Concernant la Fed, les anticipations sont plutôt celles d'une baisse des taux d'un quart de point à l'issue de la réunion des 30 et 31 juillet (probabilité de 75,5% selon l'outil FedWatch du CME Group que les taux passent à 2-2,25%). La probabilité d'une baisse des taux d'un demi-point se situe à 24,5% (taux entre 1,75 et 2%). La fourchette actuelle sur les fonds fédéraux va de 2,25 à 2,50%. La probabilité la plus importante pour la fin de l'année (à l'issue de la réunion du 11 décembre) est celle d'une fourchette de 1,50-1,75% (38,8%), devançant celle d'une fourchette de 1,75-2% (31,5%).

En attendant, les opérateurs pourront suivre dès jeudi la décision de la Banque centrale européenne. Ici encore, les marchés espèrent un assouplissement.

Parmi les nombreuses publications trimestrielles à Wall Street ce jour, alors que la 'saison' des résultats bat son plein, les investisseurs suivront en particulier les comptes de TD Ameritrade Holding, Cal-Maine Foods, Whirlpool, Celanese, Steel Dynamics ou Halliburton. La semaine sera également marquée par les résultats d'Amazon (le 25 après bourse), ceux de Facebook (le 24 après la clôture) ou encore ceux de Boeing (le 24 également).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.