Wall Street : prudence avant Jackson Hole

Wall Street : prudence avant Jackson Hole
Donald Trump et le président de la Fed Jerome Powell à Washington.

Boursier.com, publié le jeudi 22 août 2019 à 11h41

La tendance est à la consolidation prudente avant bourse à Wall Street ce jeudi, après une belle hausse hier alimentée en particulier par les comptes solides des détaillants Lowe's ou Target (+0,9% environ sur le DJIA et le Nasdaq en clôture). Les opérateurs devraient temporiser aujourd'hui, après des indices PMI européens assez contrastés, et à la veille de l'intervention de Jerome Powell à l'occasion du symposium de Jackson Hole.

Le S&P500 est attendu en retrait de 0,3% ce jeudi, alors que le Nasdaq perd 0,5%. Le DJIA fléchit de 0,3%. Sur le marché des changes, l'euro se traite à 1,1075$ (-0,1%), alors que l'indice dollar pointe à 98,3, pratiquement stable face à un panier de devises de référence. Sur le Nymex, le baril de brut WTI avance de 0,4% à 55,9$.

Sur le front économique aux USA ce jour, les inscriptions hebdomadaires au chômage pour la semaine close au 17 août seront publiées à 14h30 (consensus 216.000). L'indice flash PMI composite américain sera annoncé à 15h45 (consensus 51,9 pour l'indicateur composite, 50,2 pour l'indice manufacturier et 52,3 pour les services). L'indice des indicateurs avancés américains du Conference Board pour le mois de juillet sera connu à 16h (consensus +0,2% en comparaison du mois antérieur). Enfin, l'indice manufacturier de la Fed de Kansas City pour le mois d'août sera communiqué à 17h.

Le grand rendez-vous économique de la semaine est néanmoins programmé pour demain, 16h, avec l'intervention du président de la Fed Jerome Powell pour la réunion de Jackson Hole, Wyoming, qui rassemble les grands argentiers mondiaux. Les opérateurs tenteront d'en savoir plus sur les intentions de la Fed, alors que les Minutes de la dernière réunion monétaire - celle des 30 et 31 juillet - publiées hier soir n'ont quant à elles pas révélé de surprise. La Réserve Fédérale, tant critiquée par Donald Trump, avait alors réduit finalement d'un quart de point ses taux, les ramenant dans une fourchette de 2-2,25%, certains membres ayant tout de même discuté de la possibilité d'une baisse plus importante.

Selon l'outil FedWatch du CME Group, il est extrêmement probable (à 98% pour être précis) que la Fed procède à une nouvelle baisse des taux d'un quart de point, réduisant ainsi la fourchette à 1,75-2%. Évidemment, cela restera sans doute insuffisant pour Trump, qui taclait hier encore la Fed et son patron Jerome Powell, "un golfeur sans toucher", incapable de faire un putt...

La dernière phase de rebond de la cote américaine a également été alimentée par les espoirs de relance fiscale outre-Atlantique, mais Trump a nuancé le propos en indiquant notamment qu'il ne prévoyait pas de réduction de l'imposition des revenus. De potentielles réductions de cotisations sociales ou d'impôts (notamment sur les plus-values) avaient précédemment été évoquées, soutenant alors les marchés.

Hier sur Twitter, Trump s'en est pris par ailleurs de manière assez agressive aux patrons des grandes entreprises automobiles, qui entendraient s'aligner sur les normes californiennes assez exigeantes en matière de CO2 plutôt que de suivre celles de l'agence américaine de protection environnementale, que l'administration en place prévoit d'assouplir. Trump s'est offusqué, estimant que les fondateurs de Ford et General Motors devraient même se retourner dans leurs tombes (!). Le président américain calcule que ce choix renchérirait de 3.000$ le prix des automobiles...

Un léger mieux est constaté par ailleurs ce jour pour la zone euro. Selon les données préliminaires d'IHS Markit, l'indice PMI Flash Composite de l'activité globale dans la région a atteint 51,8 en août, contre 51,5 en juillet, et 51,2 de consensus. L'enquête continue par ailleurs d'indiquer un écart de performance important entre le secteur manufacturier et celui des services, malgré un léger resserrement par rapport à juillet. L'Indice PMI Flash de l'activité de services se redresse ainsi à 53,4 (53,2 en juillet et 53 de consensus) tandis que l'Indice PMI Flash de l'industrie manufacturière ressort à 47 (46,5 en juillet et 46,3 de consensus)... Bien que le taux d'expansion de l'activité globale se soit légèrement redressé au cours de la dernière période d'enquête, les dernières données PMI préfigurent une hausse du PIB de l'ordre de seulement 0,1 à 0,2% au troisième trimestre 2019.

Dans l'actualité des entreprises à Wall Street ce jour, BJ's Wholesale, Hormel Foods, Gap, HP Inc, Intuit, VMware, Salesforce.com ou Ross Stores, publieront notamment leurs derniers résultats financiers trimestriels.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.