Wall Street remonte avec les résultats, IBM superstar

Wall Street remonte avec les résultats, IBM superstar
Traders travaillant sur le floor du New York Stock Exchange américain.

Boursier.com, publié le mercredi 23 janvier 2019 à 14h15

Wall Street tente de se reprendre avant bourse ce mercredi, après avoir lourdement corrigé hier (-1,22% sur le DJIA et -1,91% sur le Nasdaq) sur fond de craintes concernant le ralentissement économique mondial. La tendance se veut donc plus propice aujourd'hui, après une belle série de publications trimestrielles comprenant IBM ou Procter & Gamble.

Le S&P500 progresse de 0,5% avant bourse ce jour, le Nasdaq affichant un gain comparable... Sur le marché des changes, l'indice dollar, mesurant les fluctuations du billet vert face à un panier de devises, se replie de 0,1% à 96,2.

Les (minces) espoirs de sortie de l'impasse budgétaire aux Etats-Unis, après plus d'un mois de fermeture partielle des administrations ('shutdown'), soutiennent également les marchés. Le Sénat américain voterait en effet demain sur des propositions adverses, afin de tenter de mettre un terme au blocage du gouvernement fédéral.

Mitch McConnell, leader de la majorité républicaine au Sénat américain, a annoncé que des votes étaient programmés jeudi sur deux propositions séparées destinées à mettre fin au shutdown, qui dure désormais depuis le 22 décembre. Les négociations entre l'administration Trump et les leaders démocrates achoppent surtout sur le financement du fameux "mur" (ou 'barrière d'acier') voulu par le Président américain à la frontière avec le Mexique... Un mur pour lequel Trump réclame la bagatelle de 5,7 milliards de dollars, mais dont le coût pourrait être encore supérieur selon le clan démocrate.

Les cours du pétrole remontent quelque peu ce mercredi, après la correction de la veille. Le baril de brut WTI pour mars progresse de 1% sur le Nymex à 53,5$, alors que le baril de Brent de la mer du Nord gagne 1,1% à 62,2$.

Dans l'actualité économique outre-Atlantique ce jour, l'indice de la Federal Housing Finance Agency (FHFA) concernant les prix américains de l'immobilier pour le mois de novembre sera communiqué à 15h (consensus +0,3% en comparaison du mois antérieur).

L'indice manufacturier de la Fed de Richmond pour le mois de janvier 2019 sera communiqué pour sa part à 16h (consensus -3).

Les valeurs

IBM s'accordait 6,6% hier après bourse à Wall Street, suite à la publication de résultats meilleurs que prévu au titre du quatrième trimestre, assortis de prévisions de bénéfices 2019 supérieures aux attentes. Sur le trimestre clos, IBM a essentiellement bénéficié du développement des activités innovantes telles que le 'cloud', ainsi que des services et du software.

Ginni Rometty, la dirigeante du géant informatique (CEO depuis 2012), semble donc enfin parvenir à redresser IBM, et de belle manière. Le groupe vient ainsi de réaliser sa première croissance annuelle du chiffre d'affaires depuis 2011 ! James Kavanaugh, directeur financier du groupe interrogé par Reuters, affirme qu'IBM a signé pour près de 16 milliards de dollars de contrats sur le trimestre clos, ce qui ne s'était plus vu de longue date.

IBM, qui avait annoncé en octobre l'acquisition programmée du concepteur de logiciels open source Red Hat pour 34 milliards de dollars - la plus importante acquisition de l'histoire centenaire du groupe -, a affiché sur l'ensemble de l'exercice 2018 des revenus 'cloud' en vive croissance de 12% à 19,2 milliards de dollars. La marge brute globale a atteint 49,1%, contre 49% un an avant.

Les revenus du seul quatrième trimestre fiscal, clos fin décembre 2018, sont ressortis à 21,8 milliards de dollars contre 21,7 Mds$ de consensus. Hors éléments, le bénéfice par action trimestriel a été de 4,87$, contre un consensus de 4,82$... Le bénéfice net trimestriel consolidé est ressorti à 1,95 milliard de dollars et 2,15$ par titre, contre une perte de 1,05 Md$ et 1,14$ par action un an avant. IBM table désormais sur un bénéfice opérationnel ajusté 2019 "d'au moins" 13,90$ par action, contre un consensus de place logé à 13,8$.

Procter & Gamble a publié ses résultats du second trimestre fiscal. Les ventes s'affichent à 17,4 Mds$, stables par rapport à l'an passé (+4% en organique). Le bénéfice par action monte de 31% à 1,22$, et progresse de 5% en "core", à 1,25$. Le résultat net ressort à 3,19 Mds$, contre 2,49 Mds$ sur la même période de l'année dernière. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 1,21$, pour des revenus de 15,1 Mds$. Sur l'exercice, le groupe vise des ventes "organiques" en hausse de 2 à 4%, pour un bpa en progression de 3 à 8%.

Kimberly-Clark a annoncé ses comptes du quatrième trimestre. Les profits sont de 411 M$ (1,18$ par action), contre 617 M$ (1,75$ par action) un an avant. Le bpa ajusté s'affiche à 1,60$. Les ventes s'élèvent à 4,57 Mds$, en baisse de 1%. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 1,65$, pour des ventes de 4,45 Mds$. Sur 2019, le groupe vise des ventes en baisse de 1 à 2% (18,5 Mds$ en 2018), pour un bpa entre 6,50 et 7,50$ (contre 6,61$ en 2018).

Comcast a publié ses comptes du quatrième trimestre. Les revenus montent de 26,1% à 27,84 Mds$. Les profits s'affichent à 2,51 Mds$, contre 14,99 Mds$ un an plus tôt. Le bénéfice par action baisse ainsi de 82,6% à 0,55$. Le bpa ajusté ressort en revanche à 0,64$, en hausse de 36,2%. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,62$, pour des revenus de 27,5 Mds$. Comcast annonce en outre une hausse de 10% de son dividende, qui passe à 0,84$ par action en base annuelle.

United Technologies a présenté ses résultats du quatrième trimestre. Les bénéfices sont de 686 M$ (0,83$ par action), contre 397 M$ (0,50$ par action) un an avant. En base ajustée, le bénéfice par action ressort à 1,95$, en hausse de 22% en glissement annuel. Les ventes s'élèvent à 18 Mds$, contre 15,7 Mds$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 1,55$, pour des ventes de 16,8 Mds$. Sur 2019, le groupe vise un bpa compris entre 7,70 et 8$ (contre 7,61$ en 2018), pour des ventes entre 75,5 et 77 Mds$ (contre 66,5 Mds$ en 2018).

Capital One Financial a annoncé ses comptes du quatrième trimestre. Les bénéfices sont de 1,3 Md$ (2,48$ par action), contre une perte de 971 M$ (2,17$ par action) un an avant. En base ajustée, le bénéfice par action ressort à 1,87$. Les revenus montent de 1% à 7 Mds$. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 2,39$, pour des revenus de 7,1 Mds$.

TD Ameritrade Holding a dévoilé ses résultats du premier trimestre fiscal. Les bénéfices sont de 604 M$ (1,07$ par action), contre 297 M$ (0,52$ par action) un an avant. En base ajustée, le bpa ressort à 1,11$. Les revenus montent de 21% à 1,52 Md$. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 1,01$, pour des revenus de 1,5 Md$.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.