Wall Street remonte prudemment

Wall Street remonte prudemment©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 28 septembre 2020 à 11h19

La cote américaine poursuit son rebond après le rallye de vendredi soir (+1,34% sur le DJIA et +2,26% sur le Nasdaq). Le Dow est attendu encore en hausse de 0,9% en pré-séance, alors que le S&P500 avance de 0,8% et le Nasdaq de 1,1%. Le baril de brut WTI perd 0,8% à 39,9$ sur le Nymex. L'once d'or recule de 0,6% à 1.855$. L'indice dollar régresse de 0,2% face à un panier de devises de référence.

En Europe, les bourses sont plutôt bien orientées ce jour avec l'actualité des fusions et acquisitions, malgré le risque sanitaire persistant et les craintes économiques. Les opérateurs attendent l'audition de Christine Lagarde, présidente de la Banque centrale européenne, devant la commission des Affaires économiques et monétaires du Parlement européen.

Wall Street semble donc pour sa part vouloir prolonger quelque peu son sursaut, ignorant également les incertitudes politiques à la veille du débat Trump / Biden. Sur le front économique outre-Atlantique ce jour, l'indice manufacturier régional de la Fed de Dallas pour le mois de septembre sera communiqué à 16h30 (consensus 8,5 pour l'indice d'activité générale). La journée de demain sera un peu plus animée du point de vue économique, avec l'indice Case-Shiller des prix de l'immobilier ou l'indice de confiance du Conference Board.

Trump a choisi la juge Amy Coney Barrett comme candidate à la Cour suprême en remplacement de Ruth Barber Ginsburg, récemment décédée. Amy Coney Barrett, 48 ans, dirige depuis trois ans la cour d'appel du 7e circuit à Chicago. "Aujourd'hui c'est mon honneur de nommer à la Cour suprême l'une des juristes les plus brillantes et douées de notre nation", a lancé le président américain. En cas de confirmation par le Sénat de cette nomination à vie, Barrett deviendrait la cinquième femme de la juridiction. Trump estime que les auditions de confirmation devraient débuter dès le 12 octobre.

Joe Biden, candidat démocrate à l'élection présidentielle américaine, a quant à lui estimé que le choix du remplaçant de Ginsburg devait être celui du vainqueur du scrutin du 3 novembre...

En cas de confirmation de Barrett, la majorité conservatrice à la Cour suprême serait de six juges contre trois.

Dans un autre registre, Trump est attaqué au sujet de la faiblesse des impôts qu'il aurait payés ces dernières années, suite aux révélations du New York Times. Trump aurait donc versé des montants très faibles en impôts sur le revenu durant les années récentes, les pertes de ses entreprises ayant compensé des centaines de millions de revenus. Le New York Times cite les déclarations de revenus du leader américain.

Trump n'aurait payé que 750 dollars d'impôts fédéraux en 2016 et 2017, et il n'aurait versé aucun impôt sur le revenu pour 10 des 15 dernières années, malgré les 427 millions de dollars perçus en 2018 pour son émission de téléréalité et d'autres contrats. Trump aurait donc allégé l'addition en compensant ces revenus par de lourdes pertes de ses sociétés (47,4 millions de dollars de pertes déclarées en 2018).

Lors d'une conférence de presse à la Maison blanche, Trump a gardé son aplomb et qualifié l'article du New York Times de 'fake news'. Alan Garten, avocat de la Trump Organization, affirme que Trump a payé des millions de dollars d'impôts sur le revenu durant la décennie passée...

Le débat télévisé Trump / Biden sera particulièrement suivi demain mardi. Taclant son rival sur Twitter, le président américain en poste a réclamé... un test antidopage pour Biden - que Trump surnomme 'Sleepy Joe' pour son manque supposé de dynamisme. L'affrontement d'une heure trente entre les deux hommes devrait être animé. Deux autres débats sont attendus avant la présidentielle.

Le dernier bilan de l'épidémie du nouveau coronavirus fait ressortir 33,1 millions de cas confirmés au niveau mondial selon l'Université Johns Hopkins, dont 7,11 millions de cas aux Etats-Unis, 6,07 millions en Inde et 4,73 millions au Brésil. La Russie a recensé 1,15 million de cas depuis l'émergence du virus, contre 813.056 en Colombie et 800.142 au Pérou... Le virus a fait 997.966 morts dans le monde depuis son apparition, dont 204.758 aux USA, 141.741 au Brésil et 95.542 en Inde...

Le nombre de cas confirmés en Inde a donc dépassé le seuil des 6 millions, avec 82.170 nouvelles infections en 24 heures selon le ministère de la Santé. 1.039 décès supplémentaires ont été recensés.

En Europe, la situation demeure préoccupante dans certains pays, comme en France où 11.123 nouveaux cas ont été confirmés pour 27 décès supplémentaires en 24 heures, selon les données de Santé Publique France. Le nombre total des contaminations a franchi vendredi la barre des 500.000 et ressort maintenant à 538.569. Le nombre de morts est de 31.727. Santé Publique France recense 4.204 hospitalisations sur les sept derniers jours, dont 786 en réanimation.

Le gouvernement britannique entend pour sa part mettre en place une interdiction totale des activités sociales dans une grande majorité du nord de la Grande-Bretagne et pourrait faire de même à Londres, selon The Times. Les nouvelles mesures attendues pourraient comprendre la fermeture de l'ensemble des pubs, restaurants et bars pour une période initiale de deux semaines.

La Chine a recensé 21 nouveaux cas en 24 heures, mais ce sont bien évidemment des personnes venues de l'étranger, il ne saurait en être autrement. La Commission nationale de la santé fait état d'un bilan de 85.372 cas confirmés au total en Chine continentale depuis l'émergence du virus pour 4.634 décès. Aucun nouveau décès n'a bien entendu été signalé ce lundi.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.