Wall Street sans réelle tendance

Wall Street sans réelle tendance
Deux traders inquiets sur le floor du NYSE à New York.

Boursier.com, publié le jeudi 04 février 2021 à 11h11

La cote américaine est attendue incertaine avant bourse ce jeudi. DJIA et S&P 500 sont quasiment inchangés, alors que le Nasdaq prend 0,3%. Le baril de brut WTI avance de 0,6% à 56$. L'once d'or perd 1,1% et l'argent 1,5%. L'indice dollar progresse de 0,2% face à un panier de devises. Hier, Wall Street avait également terminé sur une note hésitante, sans grande évolution sur le Dow Jones et le Nasdaq, malgré d'excellents résultats d'Alphabet et de bons chiffres de l'emploi privé américain ou de l'activité de services. La place US avait précédemment bénéficié des espoirs de relance, dans l'attente du package de stimulus de l'administration Biden. La poursuite assez rapide désormais du déploiement des vaccins contre le nouveau coronavirus aux États-Unis rassure par ailleurs, même si l'impact des variants demeure difficile à mesurer.

La cote américaine est attendue incertaine avant bourse ce jeudi. DJIA et S&P 500 sont quasiment inchangés, alors que le Nasdaq prend 0,3%. Le baril de brut WTI avance de 0,6% à 56$. L'once d'or perd 1,1% et l'argent 1,5%. L'indice dollar progresse de 0,2% face à un panier de devises. Hier, Wall Street avait également terminé sur une note hésitante, sans grande évolution sur le Dow Jones et le Nasdaq, malgré d'excellents résultats d'Alphabet et de bons chiffres de l'emploi privé américain ou de l'activité de services. La place US avait précédemment bénéficié des espoirs de relance, dans l'attente du package de stimulus de l'administration Biden. La poursuite assez rapide désormais du déploiement des vaccins contre le nouveau coronavirus aux États-Unis rassure par ailleurs, même si l'impact des variants demeure difficile à mesurer.

Sur le front économique outre-Atlantique, les inscriptions au chômage pour la semaine close au 30 janvier seront communiquées à 14h30 (consensus 835.000). Les chiffres préliminaires de la productivité non-agricole du quatrième trimestre seront annoncés à la même heure (consensus -2,8% pour la productivité, +3,5% pour les coûts unitaires du travail). Les commandes industrielles de décembre seront révélées à 16 heures (consensus +0,7% par rapport au mois précédent). Robert Kaplan et Mary Daly de la Fed interviendront dans la journée.

Demain vendredi, à 14h30, les opérateurs seront très attentifs au rapport gouvernemental mensuel sur la situation de l'emploi aux États-Unis pour janvier 2021. Le consensus est de 50.000 créations de postes, après 140.000 destructions rapportées précédemment pour le mois de décembre. Le taux de chômage est attendu stable à 6,7%. 35.000 créations d'emplois sont anticipées dans le privé. Le taux de participation à la force de travail est attendu à 61,4%.

Ailleurs dans le monde, les opérateurs ont pris connaissance ce jeudi du PMI britannique de la construction, qui ressort en zone de contraction sous les 50 (49,2 en janvier), ainsi que des ventes européennes de détail (reprise - inférieure aux attentes - de +2% en décembre).

Concernant l'épidémie de Covid-19, les derniers chiffres de l'Université Johns Hopkins font ressortir 104,4 millions de cas confirmés dans le monde depuis l'émergence du virus, dont 26,6 millions aux USA. La pandémie a fait 2,27 millions de morts dans le monde et près de 451.000 désormais aux USA.

Dans l'actualité des entreprises à Wall Street ce jeudi, les comptes trimestriels seront encore nombreux, avec notamment Activision Blizzard, Amerisourcebergen, Bristol-Myers, Yum! Brands, Merck & Co, Cummins, Ford Motor, Hershey, Cigna, Lear, Clorox, International Paper, Carlyle Group, New York Times, News Corp, Gilead Sciences, Snap Inc, T-Mobile US, Plantronics, Pinterest, Philip Morris International, Peloton, Motorola Solutions (...).

Les valeurs

PayPal a largement dépassé les prévisions de marché sur le trimestre clos. Le groupe californien de San Jose a livré pour le quatrième trimestre un bénéfice ajusté de 1,08$ par titre pour de revenus de 6,12 milliards de dollars. Le consensus était voisin de 1$ de bpa. Un an plus tôt, le profit par action ressortait à 86 cents. Les revenus sont également ressortis meilleurs que prévu. Ils étaient de 4,96 milliards de dollars sur la période correspondante de l'an dernier. PayPal a amélioré de 23% ses recettes sur le trimestre et de 25% son bénéfice ajusté par action. Le groupe anticipe l'addition de 50 millions de nouveaux utilisateurs actifs sur l'année. Il table sur des revenus 2021 de 25,5 milliards de dollars, ce qui dépasserait amplement le consensus.

Qualcomm a souffert sur le trimestre clos, avec les contraintes liées à l'approvisionnement en semi-conducteurs. Les difficultés devraient persister durant le premier semestre. Le Californien de San Diego a annoncé pour le trimestre clos fin décembre, son premier trimestre fiscal, des revenus de 8,24 milliards de dollars pour un bénéfice ajusté de 2,17$ par titre, alors que le consensus était de 8,27 milliards de recettes et 2,1$ de bpa. Le géant des 'puces' pour téléphonie mobile prévoit pour le second trimestre fiscal des revenus de 6,25 milliards environ sur sa principale activité, ce qui dépasserait les attentes des analystes.

eBay n'a pas démérité au quatrième trimestre, affichant sur la période un bénéfice ajusté par action de 86 cents à comparer à un consensus de 83 cents. Les revenus se sont établis à 2,9 milliards de dollars sur le trimestre, en croissance de 28%, contre 2,7 milliards de consensus. Le volume brut de marchandises vendues a progressé de 21% à 26,6 milliards. Le groupe a par ailleurs livré des prévisions de revenus et profits pour le trimestre entamé dépassant les estimations de marché. Les revenus sont attendus entre 2,94 et 2,99 milliards de dollars. Le Californien de San Jose prévoit un bpa ajusté trimestriel allant de 1,03 à 1,08$. Le groupe a terminé le trimestre antérieur avec 185 millions d'acheteurs actifs, en hausse de 7%.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.