Wall Street stable, mais attention aux sorcières !

Wall Street stable, mais attention aux sorcières !
Traders sur le floor du New York Stock Exchange.

Boursier.com, publié le vendredi 20 septembre 2019 à 11h49

Wall Street est attendu pratiquement stable pour l'heure avant bourse ce vendredi, au terme d'une semaine mouvementée, marquée par une extrême volatilité des prix du pétrole, une baisse des taux d'un quart de point de la Fed et de nouveaux développements sur le front commercial. Le S&P500 grappille 0,1% et le Nasdaq 0,2% en pré-séance, alors que le Dow Jones prend timidement 0,1%. Sur le marché des changes, l'indice dollar se stabilise à 97,9, alors la livre sterling grimpe à 1,254$ suite aux derniers commentaires du président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, alimentant les espoirs d'un Brexit "ordonné"...

Du côté des matières premières, les prix du brut pointent en légère progression. Le baril de brut WTI gagne 0,7% à 58,6$ sur le Nymex, alors que le Brent de la mer du Nord avance de 0,5% à 64,7$.

L'incertitude demeure concernant la politique monétaire future de la Fed, qui a donc abaissé mercredi d'un quart de point sa fourchette sur les 'fed funds', désormais logée entre 1,75 et 2%. L'outil FedWatch du CME Group donne actuellement une probabilité de 44,9% de baisse des taux à 1,50-1,75% à l'issue de la prochaine réunion monétaire, le 30 octobre. La probabilité de statu quo ressort à 55,1%. A l'issue de la réunion des 10 et 11 décembre, la dernière de l'année, l'hypothèse la plus probable est celle d'une fourchette de 1,50-1,75% (48,5%), qui devance celle d'une fourchette de 1,75-2% (35,6%). La probabilité d'une fourchette allant de 1,25 à 1,50%, qui correspondrait à deux baisses de taux supplémentaires (ou une d'un demi-point pour les grands rêveurs), n'est que de 15,9%.

Sur le front commercial, les opérateurs espèrent toujours beaucoup de la rencontre qui interviendra à Washington au début du mois d'octobre, même si Donald Trump maintient qu'il se tient prêt éventuellement à durcir l'affrontement s'il n'obtient pas gain de cause. Les échanges ont repris en fin de semaine au niveau intermédiaire, en vue de poser les bases des discussions au plus haut niveau qui interviendront début octobre entre les délégations américaine et chinoise.

Une délégation d'une trentaine de responsables chinois, menée par le vice-ministre des Finances Liao Min, a relancé ainsi les négociations jeudi dans les bureaux de l'USTR (U.S. Trade Representative) près de la Maison Blanche. C'est Jeffrey Gerrish de l'USTR qui menait l'équipe américaine... Les discussions devaient se concentrer sur la question des produits agricoles, afin que la Chine augmente significativement ses achats de soja et d'autres matières premières agricoles venues des Etats-Unis... Les investisseurs se montrent prudemment optimistes et ont apprécié une déclaration du conseiller économique de la Maison Blanche, Larry Kudlow, qui a déclaré jeudi à la chaîne 'Fox Business' qu'il voyait "un léger assouplissement" dans le climat des discussions.

En outre, selon CNBC, l'administration Trump serait même prête à exempter 400 produits importés de Chine de droits de douane, pour des durées allant jusqu'à un an.

La Chine a réduit légèrement ce jour l'un des taux préférentiels qu'imposent les banques commerciales à leurs clients. La banque centrale locale entend ainsi limiter le coût du crédit, face à une économie chancelante du fait justement de cette guerre commerciale qui dure depuis un an et demi avec les Etats-Unis.

Il n'y aura pas de statistiques notables outre-Atlantique ce vendredi. John Williams (président de la Fed de New York), Eric Rosengren (dirigeant de la Fed de Boston) et Robert Kaplan (patron de la Fed de Dallas), interviennent tout de même ce jour sur différents sujets économiques.

Par ailleurs, c'est la journée des Quatre Sorcières ce vendredi à Wall Street, ce qui entraîne parfois (mais de moins en moins) une volatilité accrue des marchés. Cet événement boursier, qui intervient 4 fois par an (le 3ème vendredi de chaque trimestre), correspond à l'arrivée à échéance simultanée de 4 types de contrats : les options sur indices et sur actions, ainsi que les contrats à terme sur les indices et les actions.

Aucune publication financière trimestrielle notable d'entreprise cotée à Wall Street n'est attendue avant bourse.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.