Wall Street tempère ses ardeurs, doutes géopolitiques et commerciaux

Wall Street tempère ses ardeurs, doutes géopolitiques et commerciaux
Deux traders inquiets sur le floor du NYSE à New York.

Boursier.com, publié le jeudi 28 février 2019 à 13h41

La cote américaine consolide légèrement avant bourse ce jeudi, le S&P500 abandonnant 0,2% et le Nasdaq 0,4%. Les craintes géopolitiques et commerciales semblent de retour, pesant sur les marchés. Sur le marché des changes, l'indice dollar, mesurant les fluctuations du billet vert face à un panier de devises, rend 0,3% à 95,8. Du côté des matières premières, le baril de brut WTI cède 0,2% à 56,8$ sur le Nymex.

Alors que les marchés financiers avaient 'pricé' avec sans doute un peu trop d'optimisme un vaste accord commercial sino-américain, les dernières déclarations de représentant américain au Commerce Robert Lighthizer ont ramené les opérateurs aux réalités hier. Selon lui, les USA et la Chine seraient donc encore loin d'un accord mettant un terme au conflit commercial des derniers mois.

Les dernières avancées des négociations commerciales sino-américaines suscitaient pourtant le plus grand optimisme en début de semaine. Le président américain Donald Trump avait entretenu ces espoirs durant le week-end, annonçant des progrès considérables dans les négociations commerciales avec la Chine sur d'importantes questions structurelles, notamment la protection de la propriété intellectuelle, le transfert de technologie, l'agriculture, les services, la monnaie et de nombreux autres problèmes. "À la suite de ces discussions très productives, je retarderai l'augmentation des droits de douane qui devait être imposée par les États-Unis au 1er mars prochain. En supposant que les deux parties réalisent des progrès supplémentaires, nous organiserons un Sommet pour le Président Xi et moi-même à Mar-a-Lago, afin de conclure un accord", avait même affirmé Trump, qui laissait entendre qu'un accord avec la Chine était envisageable d'ici une à deux semaines.

La situation semble également délicate en ce qui concerne les relations Trump-Kim. Le sommet de Hanoï s'est en effet conclu sans accord, montrant les limites des négociations façon Trump. Le leader nord-coréen, Kim Jong-un réclamait la levée totale et immédiate des sanctions visant son pays du fait de ses activités nucléaires. Trump a estimé que la Corée du Nord n'avait pas été en mesure de proposer la contrepartie adéquate. Néanmoins, comme à son habitude, le président américain a fait état de "discussions très productives", jugeant que les divergences devraient se résoudre entre les deux pays.

pic.twitter.com/t6egb4Neir
- The White House (@WhiteHouse)

Les marchés subissent par ailleurs une certaine pression du fait des tensions géopolitiques entre l'Inde et le Pakistan - ce dernier ayant annoncé avoir abattu deux chasseurs de l'armée indienne.

Les dernières statistiques chinoises confirment quant à elles un ralentissement évident, puisque l'indice PMI manufacturier local est ressorti en zone de contraction pour le mois de février, au plus bas de trois ans.

Sur le front économique aux Etats-Unis ce jeudi, l'actualité est plutôt fournie. Les chiffres dits préliminaires (seconde estimation sur trois) du PIB pour le quatrième trimestre seront connus à 14h30 (consensus +2,2% en rythme annualisé, +1,7% pour l'indice des prix).

Les inscriptions hebdomadaires au chômage pour la semaine close au 23 février seront dévoilées à la même heure (consensus 225.000, contre 216.000 une semaine avant).

L'indice PMI de Chicago du mois de février 2019 sera pour sa part révélé à 15h45 (consensus 56,1).

L'indice manufacturier de la Fed de Kansas City du mois de février sera communiqué à 17h.

Richard Clarida, vice-président de la Fed, interviendra ce jour à l'occasion des remarques d'ouverture d'une conférence se tenant à Washington (35ème conférence NABE de politique économique).

Anheuser-Busch InBev, Sotheby's, PG&E et Intercept, publient notamment avant bourse. 3D Systems, Dell Technologies, Edison, Live Nation ou VMware, annoncent ce soir.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.