Wall Street toujours ballotté au gré des rumeurs commerciales

Wall Street toujours ballotté au gré des rumeurs commerciales©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 29 octobre 2019 à 17h06

La cote américaine se contracte prudemment ce mardi, prenant bonne note des dernières rumeurs relatives à l'affrontement commercial sino-américain. La 'phase 1' de l'accord entre Washington et Pékin sur le commerce pourrait en effet ne pas être signée en marge du sommet de l'APEC au Chili, comme cela avait pu être jusqu'à présent pressenti. C'est du moins ce qu'affirme à ce sujet un responsable américain cité ce jour par Reuters. Selon ce responsable, les discussions commerciales progresseraient toujours, et si le texte final de 'phase 1' ne pouvait être signé au Chili, cela ne signifierait pas pour autant que les négociations soient en échec...

Les choses se compliquent donc de nouveau ce jour sur le front commercial. La Chine dénonce pour sa part un harcèlement économique des États-Unis, alors que l'autorité américaine du secteur des communications va désigner le mois prochain les Chinois ZTE et Huawei comme groupes représentant des risques pour la sécurité nationale des États-Unis. Une telle décision empêcherait les firmes télécoms locales de recourir à des financements fédéraux pour acheter à ces géants chinois des équipements ou services. A l'occasion d'une réunion du 19 novembre, la FCC - Commission fédérale américaine des communications - entend par ailleurs demander aux opérateurs US de remplacer les équipements fournis par les groupes chinois. La FCC va rembourser les petits opérateurs afin qu'ils puissent assurer les remplacements d'équipements. "Nous ne pouvons nous permettre de prendre le moindre risque", a résumé le dirigeant de la FCC, Ajit Pai, alors que les USA modernisent actuellement leurs réseaux avec un déploiement de la 5G. Ajit Varadaraj Pai souligne les risques d'espionnage, d'insertion d'outils malveillants ou de virus mettant en péril des réseaux essentiels...

Une fois leur classification en 'risques pour la sécurité nationale' décidée, ZTE et Huawei disposeront de 30 jours pour la contester.

Hier encore, Trump envisageait pourtant un accord commercial sino-américain important avant le sommet du Chili. Rappelons que la Chine et les Etats-Unis doivent préparer la finalisation de la fameuse 'phase 1' de leur accord commercial avant le sommet du forum économique Asie-Pacifique (Apec) qui se tient dans trois semaines au Chili, et où se retrouveront les 'amis' Trump et Xi Jinping... Le président américain a déclaré hier qu'il s'attendait à signer une partie importante de l'accord plus tôt que prévu. Devant la presse à Chicago, le locataire de la Maison blanche a expliqué qu'il était possible que Washington et Pékin soient en avance pour signer "une partie très importante de l'accord", la fameuse 'phase 1' précédemment décrite.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.