Wall Street : trop rapide, ce rebond 'techno' ?

Wall Street : trop rapide, ce rebond 'techno' ?
Deux traders inquiets sur le floor du NYSE à New York.

Boursier.com, publié le mercredi 10 mars 2021 à 10h55

La cote américaine temporise quelque peu avant bourse ce mercredi, après son sursaut de la veille mené par les 'technologiques' du Nasdaq. Le DJIA prend 0,3% en pré-séance et le S&P 500 0,1%, alors que le Nasdaq recule tout de même de 0,1%. Hier soir, le Nasdaq, malmené durant les précédentes séances sur des arbitrages défavorables, s'était enflammé de près de 3,7%, contre un gain de 1,42% sur le S&P 500 et une performance assez stable du Dow. Le baril de brut WTI se stabilise sur les 64$ ce jour sur le Nymex, alors que l'once d'or consolide légèrement à 1.712$. L'indice dollar avance de 0,1% face à un panier de devises. Le bitcoin progresse enfin de 2% sur Bitfinex à 55.400$ environ.

La cote américaine temporise quelque peu avant bourse ce mercredi, après son sursaut de la veille mené par les 'technologiques' du Nasdaq. Le DJIA prend 0,3% en pré-séance et le S&P 500 0,1%, alors que le Nasdaq recule tout de même de 0,1%. Hier soir, le Nasdaq, malmené durant les précédentes séances sur des arbitrages défavorables, s'était enflammé de près de 3,7%, contre un gain de 1,42% sur le S&P 500 et une performance assez stable du Dow. Le baril de brut WTI se stabilise sur les 64$ ce jour sur le Nymex, alors que l'once d'or consolide légèrement à 1.712$. L'indice dollar avance de 0,1% face à un panier de devises. Le bitcoin progresse enfin de 2% sur Bitfinex à 55.400$ environ.

Le sursaut d'orgueil du Nasdaq hier est intervenu alors même que l'indice riche en valeurs technologiques entrait en phase de correction. Rien ne dit que ce phénomène puisse durer, d'autant que les sanctions infligées précédemment aux 'valeurs stars' des confinements n'étaient pas sans justification, dans la perspective d'une réouverture de l'économie qui profiterait surtout à certains dossiers cycliques ou de croissance.

Dans l'actualité économique ce mercredi, aux États-Unis, l'indice des prix à la consommation pour le mois de février sera révélé à 14h30 (consensus +0,4% en comparaison du mois antérieur, ou +0,2% hors alimentation et énergie). L'indice des anticipations d'inflation de la Fed d'Atlanta pour le mois de mars sera communiqué à 16 heures (+2,2% en février).

Le rapport hebdomadaire du Département à l'Énergie concernant les stocks pétroliers domestiques américains, pour la semaine close au 5 mars, sera connu à 16h30 (consensus +3 millions de barils sur les stocks de brut hors réserve stratégique).

Pour finir, la balance budgétaire américaine du mois de février sera annoncée à 20 heures ce soir (consensus 165 milliards de dollars de déficit).

Ailleurs dans le monde, ce matin, les opérateurs ont pris notamment connaissance d'une forte augmentation de la production industrielle française.

Les opérateurs surveillent toujours attentivement l'évolution des rendements obligataires. Le rendement du T-Bond à 10 ans s'affiche aujourd'hui proche de 1,56%, alors que le '30 ans' se traite à environ 2,27%. La tendance demeure donc à l'accalmie, ce qui est propice à la remontée sélective (ou pas) de certaines actions.

Concernant le plan de relance de l'administration Biden de 1.900 milliards de dollars, les démocrates de la Chambre des Représentants entendent valider le package ce jour en vue d'une signature ce week-end du président américain.

Les tensions sino-américaines héritées de l'ère Trump pourraient quant à elles s'apaiser. Les USA et la Chine seraient ainsi en discussions en vue d'une réunion de 'remise à zéro' en Alaska, selon le South China Morning Post, quotidien de langue anglaise publié à Hong Kong. Le Wall Street Journal croit pour sa part savoir que les Etats-Unis et la Chine pourraient codiriger un groupe d'étude du G20 sur le changement climatique.

L'actualité sanitaire demeure quant à elle contrastée, alors que selon l'Université Johns Hopkins, le nombre de cas confirmés du nouveau coronavirus aux USA depuis l'émergence de l'épidémie a dépassé les 29 millions, pour près de 528.000 morts. Au niveau mondial, près de 118 millions de cas ont été recensés depuis le début de la pandémie, pour 2,61 millions de morts.

L'Américain Pfizer et son partenaire allemand BioNTech pourraient avoir la capacité de produire 3 milliards de doses de leur vaccin anti-covid en 2022, estime Bloomberg.

Dans l'actualité des entreprises cotées à Wall Street ce mercredi, AMC Entertainment (vedette récente des WallStreetBets), Tupperware, Oracle, Campbell Soup, Sina ou Express Inc, publient leurs derniers résultats.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.