Wavestone : en hausse après les annonces

Wavestone : en hausse après les annonces
logo wavestone

Boursier.com, publié le mercredi 29 avril 2020 à 10h31

Wavestone grimpe de 2,5% à 18,10 euros ce mercredi, après avoir enregistré sur son exercice 2019-2020 un chiffre d'affaires annuel de 422 ME, en hausse de 8%. A taux de change et périmètre constants, la croissance annuelle s'est établie à +2%. Au dernier trimestre (du 1er janvier au 31 mars 2020), le chiffre d'affaires de Wavestone s'est établi à 114,9 ME, en progression de +8% par rapport à l'exercice précédent. Cette croissance a été impactée négativement à hauteur d'environ -2 points par la crise liée au Covid-19 mais à taux de change et périmètre constants (hors Metis Consulting et WGroup), le cabinet enregistre quand même une croissance organique de +3%.

En légère hausse au 3ème trimestre, le taux d'activité a fléchi sur le début de l'année civile 2020 avant de subir l'impact des mesures de confinement dans différents pays à compter de mi-mars. Il ressort ainsi à 69% au 4ème trimestre, contre 72% sur les neuf premiers mois de l'exercice. Sur l'ensemble de l'exercice, le taux d'activité s'établit à 71%, contre 75% en 2018-2019. Les prix sont demeurés solides au 4ème trimestre, dans la lignée des trimestres précédents. Le taux journalier moyen sur l'ensemble de l'exercice 2019-2020 s'est élevé à 878 euros, contre 872 euros en 2018-2019.

Au 31 mars 2020, le carnet de commande s'élevait à 3,5 mois, contre 3,3 mois à fin décembre 2019, et 3,6 mois à la fin de l'exercice 2018-2019. Wavestone a poursuivi au cours du trimestre un recrutement dynamique, jusqu'à la décision prise mi-mars de geler les embauches. Au 31 mars 2020, Wavestone comptait 3.498 collaborateurs, contre 3.094 un an plus tôt.

Bas régime

Sur le mois d'avril, l'activité s'est inscrite en recul de -15% à -20% par rapport à la situation pré-confinement... Pour le mois de mai, le cabinet attend un niveau d'activité comparable à celui du mois d'avril. Afin de faire face à ce ralentissement brutal et atténuer en partie le coût de la sous-activité des équipes, Wavestone a décidé de recourir à des mesures de prises de congés ainsi qu'aux dispositifs d'activité partielle. A ce jour, l'activité partielle représente de l'ordre de 13% des effectifs facturables du cabinet.

Les résultats annuels 2019/20 publiés début juin feront donc apparaître une rentabilité impactée par le recul de l'activité sur la fin de l'exercice du fait du Covid-19. La marge opérationnelle courante devrait toutefois respecter l'objectif de 13% fixé par le cabinet en début d'exercice. A l'occasion de cette publication, le cabinet reviendra sur sa perception de l'évolution du marché et ses priorités pour l'exercice 2020/21.

Du fait du contexte économique incertain et des mesures d'économies engagées par de nombreuses entreprises, le cabinet s'attend dans les mois à venir à un recul prononcé de la demande, accompagné d'un retour de la pression sur les prix et d'un durcissement de la concurrence. A l'abord de cette période délicate, Wavestone peut s'appuyer sur une situation financière solide. Au 31 mars 2020, le cabinet disposait d'une trésorerie disponible de l'ordre de 65 ME, pour un endettement financier net limité à environ 30 ME.
Afin d'abaisser son point mort, Wavestone a engagé une revue de l'ensemble de ses charges avec l'objectif de dégager de 10 à 15 ME d'économies sur l'exercice 2020/21. Le Directoire et le Conseil de surveillance vont par ailleurs proposer à l'Assemblée générale du 28 juillet prochain de ne pas verser de dividende. Les membres du Directoire ont en outre renoncé à la partie variable de leurs rémunérations au titre de l'exercice 2019/20.

"Malgré la visibilité structurellement courte qui est pénalisante dans le contexte actuel, nous continuons d'apprécier le risk/reward dans les cours actuels avec un groupe très bien géré et un bilan sain" commente Portzamparc qui reste à 'Acheter' sur le dossier avec un objectif de cours ajusté de 24,9 à 25,6 euros.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.