Wedbush pense qu'Ubisoft peut dépasser les attentes

Wedbush pense qu'Ubisoft peut dépasser les attentes©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 08 février 2018 à 13h24

Wedbush Morgan a réitéré sa recommandation "surperformance" et son objectif de cours de 75 euros sur Ubisoft, en amont de la publication du chiffre d'affaires du troisième trimestre fiscal du groupe, qui aura lieu lundi prochain. En décembre, le développeur de jeux vidéo avait relevé sa prévision de chiffre d'affaires pour le trimestre de 630 à 700 millions d'euros, mais le bureau d'études américain pense que le curseur pourrait monter jusqu'à 720 ME, voire plus, compte tenu du très bon démarrage des deux titres importants de la société sur la période, les derniers opus des franchises Assassin's Creed et South Park. Le fond de portefeuille devrait aussi apporter sa pierre à l'édifice, lui qui a affiché une croissance de 73% au premier trimestre fiscal puis de 92% au second.

Un petit levier sur les objectifs à mars 2018

Si tout se passe comme l'a prévu l'analyste, Ubi devrait légèrement relever sa prévision de revenus pour l'exercice clos le 31 mars, actuellement positionnée à "1,64 à 1,7 MdE". Le groupe pourra compter sur le démarrage de Far Cry 5 (sortie théorique le 27 mars 2018), sur une période où la concurrence est faible. Wedbush pense que les prévisions 2019 seront réitérées (2,1 MdsE de revenus, 440 ME de bénéfice opérationnel non-IFRS et 300 ME de cash-flow libre). L'analyste espère en apprendre davantage sur les deux titres AAA qui doivent accompagner The Crew 2 et Skull & Bones à l'E3 en juin. Il table pour sa part sur un nouveau Tom Clancy et le prochain Watch Dogs.

L'objectif de 75 euros correspond à un multiple de 28 fois le bénéfice attendu en 2019 (2,64 euros), qui bénéficie d'une prime sur les comparables eu égard à la présence de Vivendi au capital, qui crée un appel spéculatif. Et même si Wedbush ne croit pas à une OPA hostile du groupe de Vincent Bolloré, sa détention crée un plancher pour le titre et force le management à poursuivre ses efforts pour maximiser la valeur pour ses actionnaires. Si Vivendi venait à sortir, il faudrait toutefois redouter un trou d'air pour le titre en bourse.

Actuellement, 7 des 15 analystes qui suivent le dossier ont un avis positif, 6 sont neutres et 2 négatifs. L'objectif moyen s'établit à 65,10 euros, un peu en-deçà des cours du jour. Berenberg et Midcap Partners sont les plus ambitieux avec 80 euros d'objectif, tandis que le CM-CIC Securities est le plus prudent, à 41 euros. Il y a un an jour pour jour, cet objectif se limitait à 35,74 euros.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.