Wedia : peu de réaction

Wedia : peu de réaction©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 27 juillet 2018 à 10h04

Pour le premier semestre de l'exercice 2018, le groupe Wedia, éditeur d'une solution logicielle "Cloud" dédiée au marketing et à la communication, a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 5,2 ME, en hausse de 25% par rapport à l'exercice 2017 (4,2 ME) et de 36% hors impact des changements de méthode de comptabilisation des licences SaaS (publié en 2017).

Le titre recule modestement de 0,5% ce vendredi à 20,60 euros.
"Ce premier semestre 2018 reflète la mise en oeuvre efficace du plan de développement de WEDIA", commente la direction :
-Les revenus récurrents, issus des locations de licence, maintenance, hébergement et support aux clients, représentent près de 3 ME, soit 57 % du total. Ils progressent de 37 %, confirmant la pertinence du modèle économique ;
-Au-delà de l'accroissement de la base installée, la pertinence de l'offre WEDIA a permis d'accéder et conquérir de nouveaux comptes de premier plan en France et à l'international, parmi lesquels Volvo Cars, Renault Truck, ENGIE, Dassault US, Estée Lauder ou encore Navistar ;
-La croissance repose aussi sur la stratégie de croissance externe. En effet, le chiffre d'affaires intègre l'activité damdy, consolidée à compter du 1er octobre 2017 et qui contribue pour plus de 800 KE sur la période.

Au cours du semestre, Wedia a de nouveau été identifié par le Gartner dans son Market Guide pour le Digital Asset Management comme l'un des 20 acteurs mondiaux et la solution a été recommandée pour les "large enterprises with strong DAM requirements for content planning, workflow, and intelligence that may also need specialty support for distributed marketing".

Fort de sa nouvelle empreinte économique, présent en France, en Allemagne et aux Etats-Unis, WEDIA s'inscrit plus que jamais dans une trajectoire de croissance soutenue.

Prochain rendez-vous : Résultats semestriels, le jeudi 11 octobre 2018 après bourse

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU