Worldline a accéléré au deuxième semestre, les objectifs sont atteints

Worldline a accéléré au deuxième semestre, les objectifs sont atteints©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 20 février 2018 à 18h12

Le spécialiste des services de paiement Worldline a bien terminé l'exercice 2017. Le millésime se solde par un chiffre d'affaires de 1.594 millions d'euros, en croissance de 4% à périmètre et taux de change constants (+23% à devises constantes), et par un résultat net part du groupe normalisé de 144,1 ME, en progression de 13,1%. Tous les objectifs annoncés sont atteints.

La croissance du chiffre d'affaires du second semestre (+6,3%) s'est accélérée séquentiellement comme prévu par rapport au taux de croissance publié au premier semestre 2017 (qui était de +1,7%), car l'effet de comparaison négatif résultant de l'arrêt du contrat RADAR en Juin 2016 a pris fin en juin 2017.

Profitabilité en hausse

Sur l'année, l'Excédent Brut Opérationnel (EBO) du groupe s'est amélioré de +240 points de base, atteignant 335,4 millions d'euros ou 21,0% des ventes, bien en ligne avec l'objectif révisé de juillet 2017 et excédant l'objectif fixé initialement pour l'exercice qui était entre 20% à 20,5%.

Le résultat net part du groupe s'est élevé à 105,5 millions d'euros, en baisse de 38,6 millions d'euros par rapport à 2016, qui incluait le profit exceptionnel relatif à la cession de la participation dans Visa Europe. Sur une base normalisée, le RN s'inscrit en progression à deux chiffres, comme indiqué plus haut.

Le résultat net par action dilué normalisé s'est élevé à 1,08 euro en 2017 contre 0,96 euro en 2016 (+12,5%).

Enfin, la trésorerie nette pointe à 309,1 millions d'euros à fin 2017, en baisse de -38,6 millions d'euros comparé à la trésorerie nette au 31 décembre 2016.

2018 s'annonce sous de bons auspices

Concernant ses perspectives, Worldline prévoit pour 2018 : une croissance organique de son chiffre d'affaires, à périmètre et taux de change constants comprise entre 5% et 7% ; une marge d'EBO comprise entre 22% et 23% ; et un flux de trésorerie disponible compris entre 200 et 210 millions d'euros, incluant environ 20 millions d'euros de coûts de mise en place des synergies.

Ces guidances sont en ligne avec les ambitions communiquées pour 2019, précise le groupe.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.