Worldline : le marché salue les ambitions internationales

Worldline : le marché salue les ambitions internationales©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 15 décembre 2020 à 09h53

Worldline pointe dans les premières positions du CAC40 au lendemain de l'annonce d'une nouvelle opération de croissance externe. En l'occurrence, la prise de contrôle des activités de services aux marchands de la banque australienne ANZ, pour environ 485 millions de dollars australiens (300 millions d'euros).

Worldline pointe dans les premières positions du CAC40 au lendemain de l'annonce d'une nouvelle opération de croissance externe. En l'occurrence, la prise de contrôle des activités de services aux marchands de la banque australienne ANZ, pour environ 485 millions de dollars australiens (300 millions d'euros).

Pour Oddo BHF, le leadership de Worldline étant sécurisé dans les services aux commerçants en Europe après l'acquisition d'Ingenico (environ 15% de parts de marché), il n'est pas surprenant de voir le groupe français s'intéresser à de nouvelles zones géographiques. Le M&A fait clairement toujours partie de l'argumentaire d'investissement. Le broker est à l''achat' sur la valeur dans une optique d'investissement à moyen/long terme (perspectives court terme polluées par la crise sanitaire en Europe - après l'Allemagne, les Pays-Bas ont annoncé hier soir la fermeture de leurs commerces non essentiels jusqu'au 19 janvier).

Bien que cet accord ne change pas le visage de Worldline (environ 3% de relution sur l'Ebitda 2022 estimé), il s'agit de la première incursion matérielle de l'entreprise hors d'Europe, note Bryan Garnier. Plus important encore, cela concrétise les nouvelles ambitions mondiales exprimées par le PDG Gilles Grapinet lors de la conférence téléphonique du deuxième trimestre, et la force de la nouvelle organisation de la branche de services aux marchands, notamment pour les institutions financières. Au cours de la conférence téléphonique d'hier, le dirigeant a réitéré que le pipeline comprenait davantage de projets du même type. En outre, ces accords renforcent le positionnement de l'entreprise sur le marché de la vente en ligne car ils permettent à Worldline d'offrir des services d'acquisition locale dans un plus grand nombre de pays sans tiers. Avec un investissement en capital limité, Worldline continue de gagner en échelle, un des attributs les plus importants dans cette industrie à coûts fixes. BG est à 'acheter' sur la valeur avec une cible relevée de 96 à 99 euros.

Enfin, Invest Securities explique que cette opération souligne l'attractivité de Worldline auprès des acteurs bancaires désireux de se désengager de leur activité paiement, ainsi que l'importance des synergies dans ce type de transaction (75% de l'EBITDA actuel de la cible). Elle illustre aussi le fait que le terrain de jeu M&A du groupe n'est plus restreint à l'Europe. De bon augure pour la suite, alors que la croissance est un facteur clé pour améliorer la rentabilité et tendre le plus rapidement possible vers une marge d'EBITDA supérieure à 30% (25,3% en 2019). Cette opération conforte l'opinion 'achat' du courtier avec un objectif inchangé à 95 euros.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.