Worldline recule, Bruxelles pourrait se mêler au projet de rachat d'Ingenico

Worldline recule, Bruxelles pourrait se mêler au projet de rachat d'Ingenico©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 08 septembre 2020 à 09h17

Worldline cède 1,4% à 75,5 euros en début de séance à Paris alors que le spécialiste des services de paiement pourrait devoir faire des concessions pour répondre aux inquiétudes de Bruxelles sur son offre de rachat d'Ingenico. Citant des sources proches du dossier, Reuters affirme que le groupe a jusqu'à demain pour répondre aux inquiétudes de la Commission européenne à moins qu'il parvienne à la convaincre, avant cette date, que des concessions ne sont pas nécessaires. Si Worldline ne parvient pas à persuader le régulateur et ne propose pas de concessions, la Commission européenne ouvrira une enquête approfondie sur le projet à l'issue de son examen préliminaire.

Worldline, qui a lancé une offre à 7,8 milliards d'euros, entend créer un leader européen des paiements électroniques, un secteur en plein essor qui aiguise l'appétit des géants du numérique et connaît déjà un mouvement de consolidation aux Etats-Unis.

Suite à ces informations, la firme a déclaré à l'agence : "nous sommes dans la poursuite du processus normal de dialogue avec la Commission et le processus est en cours dans les délais prévus".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.