X-Fab grimpe après des trimestriels dans le haut des prévisions

X-Fab grimpe après des trimestriels dans le haut des prévisions©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 02 mai 2019 à 09h19

X-Fab reprend le chemin de la hausse ce jeudi, sur un gain de 1,7% à 5,42 euros. L'actualité sur le fondeur européen est dominée par la publication du premier trimestre 2019. Le groupe a agréablement surpris au niveau de ses ventes- ressorties à 131 millions de dollars sur la période - en se situant à l'extrémité supérieure de la fourchette prévisionnelle de 126-133 M$, en recul de 9 % par rapport au 1er trimestre 2018 et en recul de 5 % par rapport au 4ème trimestre 2018.

Résultats dans le rouge

Au niveau des résultats, X-Fab a réalisé un 6,5 millions, en recul de 68 % par rapport au 1er trimestre 2018 et en recul de 59 % par rapport au 4ème trimestre 2018; la marge EBITDA de 5 % se situe à l'extrémité supérieure de la fourchette prévisionnelle de 2-5 %. Le résultat opérationnel ressort à -10,3 M$, en recul de 16,1 M$ par rapport au 1er trimestre 2018 et en recul de 9,4 M$ par rapport au 4ème trimestre 2018. La perte nette a été de USD 10,4 millions, en recul de 23,9 M$ par rapport au 1er trimestre 2018 et en recul de 5,8 millions par rapport au 4ème trimestre 2018.

Regain de croissance au S2

S'agissant des perspectives, le groupe prévoit un chiffre d'affaires pour le deuxième trimestre 2019 de 128-135 M$ avec une marge EBITDA de 3 à 9%. Le management reste confiant quant à un retour à la croissance au cours du second semestre 2019. Les prévisions sont basées sur un taux de change moyen USD/EUR de 1,15.

Ajustement d'analyste

Credit Suisse ajuste ses prévisions et son modèle après cette publication. Le broker, qui maintient son avis "sous-performer" sur le dossier, ne vise plus que 2,85 euros sur X-Fab contre 3,10 euros précédemment. Le bureau de recherche helvétique a abaissé en effet ses projections de marges pour l'exercice en cours, tout en conservant ses hypothèses de recovery pour 2020.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.