X-FAB : star du jour

X-FAB : star du jour©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 06 janvier 2021 à 11h06

X-FAB est la star du jour sur la place parisienne avec un titre qui flambe de 10% à 5,8 euros. Il faut dire que le fondeur a dévoilé, en avance, un chiffre d'affaires d'environ 136 millions de dollars au titre de son quatrième trimestre, en hausse de 20% sur un an et largement au-dessus de la fourchette prévisionnelle de 120-127 M$. Après une forte reprise du carnet de commandes en septembre, les demandes des clients sont restées à un niveau soutenu tout au long du quatrième trimestre, atteignant un nouveau record trimestriel de 191 millions de dollars, compensant, dans une certaine mesure, les faibles prises de commandes des trimestres précédents.

X-FAB est la star du jour sur la place parisienne avec un titre qui flambe de 10% à 5,8 euros. Il faut dire que le fondeur a dévoilé, en avance, un chiffre d'affaires d'environ 136 millions de dollars au titre de son quatrième trimestre, en hausse de 20% sur un an et largement au-dessus de la fourchette prévisionnelle de 120-127 M$. Après une forte reprise du carnet de commandes en septembre, les demandes des clients sont restées à un niveau soutenu tout au long du quatrième trimestre, atteignant un nouveau record trimestriel de 191 millions de dollars, compensant, dans une certaine mesure, les faibles prises de commandes des trimestres précédents.

Oddo BHF évoque une bonne nouvelle sur l'activité même si aucune indication n'est fournie sur l'évolution des marges sur la fin d'année, mais la fluidité opérationnelle associée à la montée en puissance des capacités de production semble bien gérée. Il est encore trop tôt pour s'assurer du caractère durable de la reprise et les dirigeants soulignent d'ailleurs être toujours confrontés aux incertitudes liées à la pandémie de la COVID-19, précise le broker. Le fort rebond du titre depuis fin octobre et l'historique mouvementé depuis l'IPO expliquent la décision de l'analyste de rester 'neutre' sur la valeur. L'objectif de cours est néanmoins relevé de 2,8 à 5 euros afin d'intégrer notamment la hausse des valorisations dans le secteur.

KBC a également revalorisé le dossier de 3 à 4,5 euros tout en restant à 'conserver' alors que le Credit Suisse a porté sa cible de 2,2 à 2,7 euros ('sous-performer').

Vos réactions doivent respecter nos CGU.