Xaver Niel et Iliad s'emparent de l'opérateur historique irlandais Eir

Xaver Niel et Iliad s'emparent de l'opérateur historique irlandais Eir©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 20 décembre 2017 à 08h46

La presse irlandaise l'avait révélé il y a quelques semaines. Iliad lorgnait du côté de l'opérateur Eir. A l'époque, il était d'ailleurs plutôt question d'un investissement en direct du fondateur Xavier Niel. Finalement, Iliad et Niel, via son holding NJJ, iront ensemble. Le groupe français a révélé ce matin qu'il investira 320 millions d'euros pour prendre 31,6% du capital de l'opérateur historique local, tandis que NJJ prendra 32,9% dans les mêmes conditions. Cela valorise Eir environ 3,5 milliards d'euros, dette incluse. Les anciens propriétaires, Anchorage Capital et Davidson Kempen, conserveront 35,5% du tour de table (respectivement 26,6% et 8,9%).

L'originalité du dispositif, c'est qu'Iliad dispose d'une option pour racheter 26,3% à NJJ, exerçable en 2024, ce qui lui conférerait le contrôle d'Eir. Le rachat aurait lieu après expertise indépendante, en profitant d'une décote de 12,5%. "Si elle est exercée, cette option permettra au Groupe de poursuivre sa diversification géographique en se développant dans un marché dynamique et offrant des opportunités de croissance rentable", explique Iliad. Eir a réalisé lors de son dernier exercice 1,3 MdE de revenus et 520 ME d'Ebitda ajusté. La société détient 32% du marché irlandais du haut débit fixe et 18% du mobile.

Le montant de la transaction fait ressortir un multiple d'acquisition d'environ 6,5 fois le ratio EV/Ebitda attendu en 2018. La participation minoritaire sera comptabilisée selon la méthode de la mise en équivalence et aura donc un impact limité sur le levier financier du groupe (évalué à environ 0,2 fois l'Ebitda). La transaction a été approuvée lors du Conseil d'administration du 18 décembre 2017, à l'unanimité des administrateurs présents et représentés. Les parties intéressées à la transaction (Xavier Niel et Olivier Rosenfeld) n'ont pas pris part au vote et ne prendront pas part au vote en assemblée générale.

Eir a fait savoir de son côté que la transaction pourrait aboutir durant la première moitié de l'année 2018, après les autorisations adéquates.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU