Xilam peut monter à 42 euros, selon Midcap Partners

Xilam peut monter à 42 euros, selon Midcap Partners©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 20 novembre 2017 à 10h00

Midcap Partners Louis Capital Markets a relevé de 33,90 à 42 euros son objectif de cours sur la pépite française de l'animation, Xilam, après avoir intégré un scénario plus favorable que prévu dans sa modélisation. Le dossier profite à la fois de la revalorisation du secteur et de perspectives revues en hausse, notamment sur le numérique. "2018 et surtout 2019 s'annoncent de bon augure avec la confirmation que Disney offrira une plate-forme très compétitive", explique l'analyste Babichanth Kulasingham, qui a aussi intégré des revenus plus élevés dans le merchandising en 2020. Pour l'exercice en cours, les prévisions sont inchangées avec un chiffre d'affaires attendu à 25,2 millions d'euros, pour une marge opérationnelle de 32%. L'année prochaine, le spécialiste table sur 30,2 ME de ventes et 34,6% de marge.

 
1 commentaire - Xilam peut monter à 42 euros, selon Midcap Partners
  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    Encore de la censure, toujours de la censure injustifiée sur le forum orange
    et bien puisque dans cette rubrique " finance" il semblerait qu'il y ait un bug .....


    référence à l'article :

    Olivier Rouquan : « Il y a un doute sur la capacité d'En marche à tenir sa promesse de régénération démocratique »
    Statut : refusé
    Il y a 13 minutes
    le 20 11 2017 à 10 30

    ca va bien au delà de ça, c'est tout l'édifice actuel qui est construit sur autre chose que la Démocratie.

    Quelques exemples pour illustrer le propos : Les Français n'ont pas voulu de LE MAIRE, Macrfon l'impose !
    Les Français n'ont pas voulu de JUPPE Macron tente de l'imposer,

    Les français sont appelés à critiquer l'élection du représentant des Républicains car il refuserait de se confronter devant des journalistes fonctionnaires de l'audiovisuel piblic à ses collègues...et non seulement le représentant de LREM est seul à se présenter mais de plus on nous explique aujourd'hui qu'il est normal qu'il reste ministre pour toucher un salaire puisque LREM ne veut le payer ;

    Et si ce n'est suffisant pour comprendre le sens que donne Macron au mot démocratie, il suffira d'interroger les démissionnaires de LREM, ils ont certainement des choses à dire, mais comme pour le reste l'audiovisuel en mal de subventions va bien se garder de faire " des compléments d'enquêtes"

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]