Les Matières Premières

Brent

Tout afficher
Cotation du Pétrole Brent le 24 mai 2019 à 23h00

Cotation du 24 mai 2019 à 23h00

68,69 $

+1,37%

Gros coup de bambou sur le marché pétrolier

23 mai 2019 à 21h15

Deuxième séance de forte consolidation sur le marché pétrolier avec un baril de brut léger américain qui a flanché sous les 58 dollars, revenant au plus bas depuis la mi-mars. Le WTI pour livraison juillet a chuté de 5,71% à 57,91$ sur le New York Mercantile Exchange, au plus bas depuis le mois de mars, alors que le baril de Brent de la mer du Nord abandonnait 4,55% à 67,76$ à Londres au moment de la clôture du Nymex.

Pétrole : le baril décroche après le bond des réserves américaines de brut

22 mai 2019 à 17h03

D'après le Département américain à l'énergie, les stocks de brut domestiques, hors réserve stratégique, ont bondi de 4,7 millions de barils lors de la semaine close le 17 mai, à 476,8 millions de barils, au plus haut depuis juillet 2017. Le consensus tablait sur un repli de 1,7 mb. Les stocks d'essence ont quant à eux progressé de 3,7 millions de barils, alors que les stocks de produits distillés ont grimpé 0,8 million de barils.

Once d'or

Tout afficher
Cotation du Once d'Or le 24 mai 2019 à 16h02

Cotation du 24 mai 2019 à 16h02

1 282,50 $

0,00%

UBS plutôt confiant sur l'or

11 mars 2019 à 11h55

Raisonnablement optimiste... Tel est le sentiment des analystes d'UBS sur l'or. Dans un point sur le métal précieux, le bureau de recherche helvétique considère le récent reflux de la "relique barbare" sous les 1.300 dollars comme une opportunité pour investir sur ce support de diversification et de protection des portefeuilles, même s'il pense qu'il faudra faire preuve de patience pour pouvoir en retirer des bénéfices substantiels.

Les Banques centrales se sont ruées sur l'or en 2018

31 janvier 2019 à 12h03

Les Banques centrales se sont ruées sur l'or l'an dernier. Selon le dernier rapport du World Gold Council, elles ont ajouté 651,5 tonnes de métal à leurs réserves officielles en 2018, soit 74% de plus qu'en 2017 ! Il s'agit du deuxième total annuel le plus élevé jamais enregistré et le plus élevé depuis la dissolution des accords de Bretton Woods en 1971. La Russie, la Turquie et le Kazakhstan ont été les principaux acheteurs.