Les Matières Premières

Brent

Tout afficher
Cotation du Pétrole Brent le 20 mars 2019 à 18h13

Cotation du 20 mars 2019 à 18h13

68,23 $

+0,92%

Pétrole : chute des stocks hebdomadaires américains

Il y a 2h

Les cours du brut grimpent après l'annonce d'une forte baisse des réserves américaines la semaine passée. D'après le Département à l'énergie, les stocks pétroliers de brut, hors réserve stratégique, ont chuté de 9,6 millions de barils lors de la semaine close le 15 mars, contre un consensus de +0,3 million de barils. Les stocks d'essence se sont tassés quant à eux de 4,6 millions de barils alors que les réserves de produits distillés ont diminué de 4,1 millions de barils.

Pétrole : au plus haut depuis plus de 4 mois avec l'Opep+

18 mars 2019 à 20h27

Les cours du pétrole sont remontés lundi à leurs plus hauts niveaux depuis plus de quatre mois, ce qui a profité aux valeurs pétrolières sur les Bourses mondiales. Le contrat à terme d'avril sur le brut léger américain WTI a avancé lundi soir de 0,97% à 59,09$ le baril sur le Nymex, et l'échéance de mai sur le Brent a progressé de 0,57% à 67,54$ le baril.

Once d'or

Tout afficher
Cotation du Once d'Or le 20 mars 2019 à 16h01

Cotation du 20 mars 2019 à 16h01

1 303,70 $

-0,31%

UBS plutôt confiant sur l'or

11 mars 2019 à 11h55

Raisonnablement optimiste... Tel est le sentiment des analystes d'UBS sur l'or. Dans un point sur le métal précieux, le bureau de recherche helvétique considère le récent reflux de la "relique barbare" sous les 1.300 dollars comme une opportunité pour investir sur ce support de diversification et de protection des portefeuilles, même s'il pense qu'il faudra faire preuve de patience pour pouvoir en retirer des bénéfices substantiels.

Les Banques centrales se sont ruées sur l'or en 2018

31 janvier 2019 à 12h03

Les Banques centrales se sont ruées sur l'or l'an dernier. Selon le dernier rapport du World Gold Council, elles ont ajouté 651,5 tonnes de métal à leurs réserves officielles en 2018, soit 74% de plus qu'en 2017 ! Il s'agit du deuxième total annuel le plus élevé jamais enregistré et le plus élevé depuis la dissolution des accords de Bretton Woods en 1971. La Russie, la Turquie et le Kazakhstan ont été les principaux acheteurs.