Clôture Paris : Carrefour convoité !

Clôture Paris : Carrefour convoité !©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 13 janvier 2021 à 18h00

LA TENDANCE

LA TENDANCE

Le CAC40 a repris 0,21% ce mercredi à 5.662 points. La séance a surtout été animée par la forte hausse de Carrefour qui a été approché, dans une démarche amicale, par le groupe canadien Alimentation Couche-Tard en vue d'une offre de rachat à 20 euros. Pour le reste, les marchés attendent désormais la présentation du plan économique du président élu Joe Biden, qui sera dévoilé demain jeudi, lequel pourrait atteindre environ 3.000 milliards de dollars. Biden va en profiter pour faire également le point sur sa stratégie de vaccination. Il s'est pour l'heure engagé sur 100 millions d'injections pour ses 100 premiers jours à la Maison blanche...
La situation politique tendue aux Etats-Unis à l'approche de la prestation de serment du nouveau président, le 20 janvier, a limité les initiatives, de même que l'évolution de la pandémie de Covid-19 toujours inquiétante.

ECO ET DEVISES

L'indice américain des prix à la consommation pour le mois de décembre 2020 est ressorti en progression de 0,4% en comparaison du mois antérieur, en ligne avec le consensus de place. Il grimpe de 1,4% en glissement annuel. Hors alimentation et énergie cette fois, le 'CPI' augmente de 0,1%, comme attendu, par rapport au mois de novembre, et de 1,6% sur un an.
L'indice des anticipations d'inflation de la Fed d'Atlanta pour le mois de janvier 2021 est ressorti à +2,2%, contre +2% pour sa lecture antérieure. Il mesure les anticipations d'inflation à un an du point de vue des firmes.

Le rapport hebdomadaire du Département à l'Énergie concernant les stocks pétroliers domestiques pour la semaine close au 8 janvier a fait ressortir une régression de 3,2 millions de barils des stocks de brut, une hausse de 4,4 millions de barils des stocks d'essence, et une progression de 4,8 mb des stocks de distillés. Le brent pointe à plus de 56$ ce soir.

La production industrielle est restée bien orientée en novembre dans la zone euro, affichant une hausse de 2,5% sur un mois après +2,3% en octobre. Le consensus tablait sur une progression de seulement 0,2%. En glissement annuel, la production limite son repli à 0,6% contre -3,3% de consensus. En Italie, la production industrielle est en revanche en retrait de 1,4% en novembre, une baisse plus importante que prévu. L'euro pointe ce soir à 1,2160/$.

VALEURS EN HAUSSE

Carrefour bondit de 13,4% à 17,54 euros. Le distributeur a indiqué "avoir été approché, dans une démarche amicale, par le groupe Alimentation Couche­Tard pour un projet de rapprochement. Les discussions sont très préliminaires". La firme québécoise pèse près de 36 milliards de dollars en bourse contre environ 12,5 MdsE pour Carrefour hier soir. Elle dispose d'un réseau de plus de 9.000 magasins en Amérique du Nord, dont la plupart proposent également la vente de carburant. Elle compte également quelque 2.700 points de vente en Europe après plusieurs acquisitions au cours des dernières année dont celle de Statoil Fuel & Retail ASA en 2012. Alimentation Couche­Tard est concentré sur les magasins de proximité et les stations d'essence, et non sur les supermarchés. Un accord avec Carrefour lui permettrait ainsi d'étendre sa présence en Europe, où sa cible potentielle exploite plus de 2.800 supermarchés et 703 hypermarchés grand format, et en Amérique latine, où elle possède des magasins en Argentine et au Brésil.
Alimentation Couche-Tard a confirmé ses intentions vis-à-vis de Carrefour cet après-midi. Le groupe canadien a indiqué avoir soumis une offre non contraignante au distributeur français en vue d'un rapprochement amical à hauteur de 20 euros par action (coupon attaché).
"Les conditions de la transaction sont en cours de discussion et restent soumises à la diligence requise, mais la proposition devrait être en espèces dans sa grande majorité. Il n'est pas certain à ce stade que ces discussions déboucheront sur un accord ou une transaction", précise la firme québécoise.

Dans le sillage de Carrefour, Rallye remonte de10% avec Casino (+4%)

Valneva poursuit sa hausse de 7%. Le groupe avait confirmé hier être en discussions avancées avec la Commission Européenne pour la fourniture d'un maximum de 60 millions de doses de son candidat vaccin contre la Covid-19, VLA2001. VLA2001 est actuellement "le seul candidat vaccin à virus inactivé contre la Covid-19 en développement clinique en Europe", soulignait le groupe.

Inventiva : +7% suivi de Erytech, Transgene

SoiTec : +4% avec Natixis, Devoteam

Eramet remonte de 3% avec 2CRSI, BioMerieux, Teleperformance

Groupe Crit : +2,5% avec Sopra Steria, Bic, Wavestone

Danone : +2% suivi de Atos, BigBen, FDJ, Icade

Orange : +1% avec Suez, Engie, Capgemini, Pernod Ricard

Saint-Gobain s'adjuge 1%, aidé par une note de Citigroup qui a rehaussé à 'achat' son opinion sur la valeur en portant sa cible de 43 à 50 euros. Le spécialiste des matériaux de construction devrait connaître une croissance plus forte avec de meilleures marges à l'avenir, affirme le broker américain, qui souligne que les performances 2020 ont été solides, supérieures aux attentes, et ont montré que l'accent reste mis sur l'amélioration de la rentabilité et du cash-flow. Citi se dit encouragé par les changements apportés par le nouveau programme stratégique et espère que cela aura un impact "durable" sur la croissance et les marges.

VALEURS EN BAISSE

Virbac : -8% suivi de Haulotte (-5,5%) avec Orapi

Elis : -4% avec Plastivaloire, AKKA

Vallourec : -3,5% en compagnie de CGG et Elior

Valeo perd 3%. Exane BNP Paribas a dégrade à 'neutre' l'équipementier automobile avec un objectif diminué de 36 à 32 euros.

Renault redonne 3% avec Lisi, P&V, Beneteau, Lagardère

Innate : -2,5% avec Mersen, JC Decaux, EDF, Solutions30

Trigano : -2% avec McPhy, Dior, Interparfums

L'Oréal (stable). L'actualité autour du numéro un mondial des cosmétiques a été marquée par une note de Bryan Garnier qui a revalorisé le dossier de 313 à 335 euros avec une conviction à l'achat. La Deutsche Bank avait déjà rehaussé sa recommandation sur la valeur à 'achat' avec un objectif de cours remonté à 340 euros. Le broker explique que l'entreprise est "bien équilibrée" tant en termes géographique que de produit, mais sa croissance est de plus en plus orientée vers la Chine, le commerce électronique et les soins de la peau. Il pense que les moteurs positifs de ces activités continueront à alimenter la croissance à long terme...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.