Clôture Paris : en légère hausse

Clôture Paris : en légère hausse
bourse

Boursier.com, publié le vendredi 13 avril 2018 à 18h00

LA TENDANCE

Les 5.300 points ont tenu bon ce vendredi, avec un CAC40 en hausse de 0,11% à 5.315 points en clôture. Rassurés hier par le tweet de Donald Trump expliquant que le raid en Syrie n'était plus aussi évident, les investisseurs ont recherché cependant un second souffle...
Wall Street consolide désormais légèrement ce vendredi. L'amende de 1 Md$ potentiellement infligée à Wells Fargo, troisième banque US, sème le trouble outre-Atlantique.

ECO ET DEVISES

L'indice du sentiment des consommateurs américains pour le mois d'avril 2018, mesuré par l'Université du Michigan, est ressorti à 97,8. Le consensus des économistes de la place était logé à 100,6.
D'après le dernier rapport 'JOLTS' du Département au travail, les ouvertures de postes aux États-Unis pour le mois de février 2018 sont ressorties au nombre de 6,05 millions, contre 6,11 millions de consensus et 6,23 millions un mois auparavant. L'euro revient sur les 1,2325/$ et le baril campe à 72,70$ le Brent.

VALEURS EN HAUSSE

* Eramet flambe encore de plus de 6,7%, alignant par la même occasion une cinquième séance consécutive dans le vert. Le titre du groupe minier grimpe dans le sillage de la très bonne tenue des cours du nickel, au plus haut depuis deux mois, autour des 14.000 dollars la tonne à Londres.
Eramet affiche désormais une hausse d'environ 30% depuis le 1er janvier, soit la deuxième meilleure performance du SBF120 derrière Solocal.

* Pierre et Vacances gagne 6% au lendemain des publications du groupe. D'après les données issues du reporting opérationnel, le Groupe Pierre & Vacances-Center Parcs fait état d'une croissance de 6,5% du chiffre d'affaires du 1er semestre à 654,8 ME. Le chiffre d'affaires total du seul second trimestre augmente de 7,5% à 348,1 ME. En normes IFRS, le chiffre d'affaires du 1er semestre de l'exercice 2017/2018 de Pierre & Vacances s'élève à 621,7 millions d'euros, à comparer à 586,9 millions d'euros au 1er semestre de l'exercice 2016/2017. Le groupe confirme son objectif de croissance de son résultat opérationnel courant de l'exercice 2017/2018 par rapport à celui de 2016/2017.

* SFPI : +4% avec Parrot, Mauna Kea, Ubisoft, Iliad

* CGG poursuit son rattrapage (+2,5%) avec Vinci.

* Devoteam : +2% Ingenico, Virbac, Thermador, Esso, suivi de EDF et de Esso

* Alstom : +0,5%. Un consortium créé avec SNC-Lavalin et dirigé par Alstom, a signé un contrat avec CDPQ Infra pour la fourniture d'un système complet de métro léger automatique et sans conducteur, comprenant le matériel roulant et la signalisation ainsi que les services d'exploitation et de maintenance, afin de mettre en oeuvre le projet de Réseau express métropolitain (REM) à Montréal au Canada. Le contrat total s'élève à environ 1,8 milliard d'euros (2,8 milliards de dollars canadiens). La part d'Alstom est estimée à 1,4 MdE (2,2 Mds$ canadiens) et celle de SNC-Lavalin à 400 millions d'euros (600 millions de dollars canadiens).

* L'Oréal : stable. Le groupe a accéléré au premier trimestre et a fait nettement mieux qu'attendu grâce une nouvelle fois aux produits de luxe que s'arrachent les clients chinois, tandis que sa division grand public est restée à la peine. À données publiées, le chiffre d'affaires au 31 mars, atteint 6,78 milliards d'euros, soit -1%, sur un chiffre d'affaires 2017 hors The Body Shop. La cession de The Body Shop, finalisée le 7 septembre 2017, a conduit à appliquer sur l'année 2017 la norme IFRS 5 sur les activités cédées. Le chiffre d'affaires publié au 1er trimestre 2017 intégrait le chiffre d'affaires de The Body Shop à hauteur de 197,2 millions d'euros. L'évolution par rapport au chiffre d'affaires publié au 1er trimestre 2017 est de -3,8 %.

VALEURS EN BAISSE

* GTT plonge de 12% malgré l'annonce de revenus trimestriels en hausse et la confirmation de ses objectifs 2018. La valeur est l'objet de prises de bénéfices après avoir aligné plusieurs séances dans le vert et pris plus de 10% depuis le début de l'année. En l'absence de reports ou annulations significatifs de commandes, la Société vise cette année un chiffre d'affaires consolidé compris dans une fourchette de 235 à 250 ME, un Ebitda consolidé allant de 145 à 155 ME, et un dividende au moins équivalent à celui versé au titre des exercices 2015, 2016 et 2017 et, au titre de l'exercice 2019, un taux minimum de distribution de dividendes de 80% du résultat net social distribuable.
Portzamparc parle d'une publication sans surprise et maintient son conseil 'achat' sur la valeur.
La Société Générale a pour sa part dégradé le dossier d''achat' à 'conserver'.

* Assystem : -3% avec DBV et Synergie

* TF1 : -2% suivi de Air France-KLM

* Airbus : -1% avec STM.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.