Clôture Paris : encore peu de mouvements

Clôture Paris : encore peu de mouvements©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 03 décembre 2020 à 18h00

LA TENDANCE

La bourse de Paris est restée en manque de catalyseurs ce jeudi, en baisse de 0,15% à 5.574 pts. La remontée de l'Euro face au Dollar, au-dessus de 1,21, a freiné les marchés d'actions en Europe qui continuent de digérer la remontée spectaculaire du mois de novembre.
Les indicateurs PMI des services publiés ce jour à travers le monde sont ressortis contrastés. On notera en particulier la très bonne performance de la Chine, qui confirme la vigueur de sa reprise, et le niveau calamiteux de l'indicateur français, conséquence du confinement destiné à endiguer la propagation du Covid-19. L'Insee estime que l'économie française devrait se contracter de 4,5% au quatrième trimestre...

ECO ET DEVISES

Les opérateurs continuent d'observer l'évolution des échanges autour d'un hypothétique nouveau plan de relance de l'activité aux Etats-Unis... Les leaders démocrates du Congrès auraient posé les bases des discussions autour d'un package de 908 milliards de dollars, ce qui constitue pour Nancy Pelosi et Chuck Schumer une énorme concession, après avoir initialement ambitionné un plan de 2.000 milliards. Mitch McConnell, leader de la majorité au Sénat, désirerait toujours un package beaucoup plus réduit de 500 milliards environ, déjà rejeté par deux fois par les démocrates. Il n'est par ailleurs pas assuré que Donald Trump soit disposé à signer autre chose qu'une proposition proche de celle de McConnell.

Sur le front économique aux Etats-Unis ce jour, la dernière étude Challenger concernant les destructions de postes annoncées par les entreprises pour le mois de novembre a fait ressortir 64.797 licenciements, contre 80.666 un mois auparavant. Les inscriptions hebdomadaires au chômage pour la semaine close au 28 novembre sont quant à elles ressorties au nombre de 712.000 selon le Département américain au Travail, en retrait de 75.000 en comparaison de la précédente semaine, contre un consensus de 780.000 environ.
L'euro pointe haut perché à 1,2150/$. Le pétrole revient à 48,65$ le brent.

VALEURS EN HAUSSE

Balyo : +15% avec Genomic (+14%) et Rallye (+13%)

Prodways : +11% avec Elior (+10%)

Solutions 30 bondit 6%, les opérateurs saluant l'entrée du spécialiste des solutions pour les nouvelles technologies sur le marché britannique. Le groupe a en effet annoncé hier soir l'acquisition de Comvergent Holdings Limited, qui a réalisé l'an passé un chiffre d'affaires proche de 17,5 millions d'euros et travaille depuis plus de 10 ans avec les principaux équipementiers télécoms, dont Ericsson, Nokia ou Huawei.

Gensight : +6% avec Wavestone après les comptes

Airbus : +4% avec Tessi et Archos

Imerys : +3% suivi de Innate, Air France KLM, P&V, Fieac

Casino se distingue en hausse de 2,5%. Alors que le distributeur a finalisé en début de semaine la cession à ALDI France de 545 magasins Leader Price, 2 supermarchés Casino et 3 entrepôts, pour une valeur d'entreprise de 717 millions d'euros, la SocGen a réitéré son avis 'achat' et sa cible de 39 euros.

FNAC Darty : +2% avec Casino, Thales, AKKA, Crédit Agricole

Accor : +1,5% avec BigBen, Eurazeo, Manitou, Aubay, IPSOS et Sodexo

Vivendi (stable). S&P Global Rating pourrait abaisser la note crédit 'BBB' au cours des prochains mois. L'agence a abaissé à 'négative' la perspective associée à cette notation, voyant un risque d'affaiblissement du profil de croissance du groupe, si le produit de la cession de près de la moitié d'Universal Music Group n'est pas réinvesti dans des actifs de qualité équivalente et ayant des perspectives de croissance similaires.

Rexel (stable). La combinaison d'une meilleure activité que prévue durant la seconde vague de la crise du Covid-19 ainsi que la forte focalisation de Rexel sur la maitrise des coûts permet d'anticiper une marge d'EBITA ajusté d'environ 4,1% pour l'exercice 2020, tout en limitant la baisse des ventes annuelles à nombre de jours courant à environ -7%. "Cela démontre également l'agilité et la capacité du Groupe à continuer d'améliorer la flexibilité des coûts opérationnels, même au coeur d'une crise importante" souligne la direction. En outre, un EBITDAaL meilleur que prévu et l'accent mis sur la gestion du besoin en fonds de roulement conduiront à une génération de trésorerie plus élevée qu'attendue. Rexel anticipe désormais un flux de trésorerie avant intérêts et impôts d'au moins 500 ME pour l'année 2020, impliquant un taux de conversion minimum de 90% et un ratio d'endettement financier net/EBITDAaL d'environ 2,5x en décembre 2020. Comme annoncé précédemment, Rexel s'attend à être en mesure de reprendre sa politique de dividende, avec un versement en 2021.

VALEURS EN BAISSE

Geci recule de 8% avec Navya (-5%) et CGG (-4%)

Ipsen perd encore 3,5% avec Vetoquinol, Guerbet, Eurofins

Orange cède 2,5%. Suite à la décision favorable du Conseil d'Etat le 13 novembre dernier au sujet d'un ancien litige fiscal, Orange confirme avoir reçu l'intégralité des 2,2 milliards d'euros correspondant aux sommes payées en 2013. Le Conseil d'administration s'est prononcé sur les grandes lignes d'une Offre Réservée au Personnel en France et à l'étranger pour un volume total d'environ 30 millions d'actions, avec pour objectif que les salariés détiennent à terme 10% du capital. Différentes propositions sont à l'étude et seront soumises pour décision au Conseil d'administration pour mise en oeuvre en 2021. Le Conseil d'administration a également examiné favorablement le principe d'une distribution exceptionnelle aux actionnaires de 20 centimes d'euro par action.

Alstom recule de 2%. Le paiement et la cotation des actions nouvelles dans le cadre de l'augmentation de capital liée au financement de l'acquisition de Bombardier Transport sont prévus lundi prochain.

Nicox : -2% suivi de Vallourec, Chargeurs, CNP, Stef, Seb

Engie (-1,5%) aurait présélectionné des banques conseils pour la cession d'une partie de ses activités de services, a rapporté l'agence Bloomberg en citant des sources proches du dossier. Selon ces sources, BNP PARIBAS, CREDIT SUISSE et Lazard ont été approchées afin d'aider le groupe français à poursuivre la revue stratégique de ces activités. Engie cherche à obtenir environ 5 milliards d'euros grâce ces opérations, ajoutent les sources citées par Bloomberg.

Danone : -1,5% avec GTT, Schneider, M6, Ubisoft, Sanofi et Legrand

Vos réactions doivent respecter nos CGU.