Clôture Paris : encore un peu plus haut !

Clôture Paris : encore un peu plus haut !©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 24 avril 2018 à 18h00

LA TENDANCE

Le CAC40 a finalement terminé sa course une nouvelle fois dans le vert ce mardi, en hausse de 0,10% à 5.444 pts en clôture ! L'indice parisien s'est néanmoins montré hésitant aujourd'hui, alors que Wall Street perd encore du terrain actuellement. Les investisseurs, qui doivent digérer une quantité importante de publications trimestrielles américaines, avec notamment des comptes peu appréciés d'Alphabet, surveillent surtout le taux de rendement des Treasuries à 10 ans qui flirte toujours dangereusement avec la barre psychologique des 3%... En Europe, la prudence est par ailleurs de retour à deux jours la réunion du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne.

ECO ET DEVISES

Le climat des affaires fléchit de nouveau légèrement en avril en France, tout en demeurant à un niveau élevé. L'indicateur qui le synthétise, calculé par l'Insee, perd un point pour le quatrième mois consécutif. À 108, il demeure néanmoins bien au-dessus de sa moyenne de longue période (100). L'indicateur de climat des affaires perd trois points dans le commerce de détail et un point dans l'industrie. Il est stable dans les services et dans le bâtiment. Il demeure nettement au-dessus de sa
moyenne de longue période dans chaque secteur.

L'indice S&P Corelogic Case-Shiller des prix américains des maisons pour le mois de février 2018 est ressorti en croissance de +0,8% en comparaison du mois antérieur (indice '20-City' des 20 principales zones métropolitaines, ajusté des variations saisonnières), contre un consensus de place de +0,7%. L'indice hors ajustements saisonniers a grimpé de +0,7% en comparaison du mois antérieur. Enfin, l'indice '20-City' hors ajustements a augmenté de +6,8% en glissement annuel, contre +6,2% de consensus.

L'indice FHFA (Federal Housing Finance Agency) des prix des maisons aux Etats-Unis pour le mois de février 2018 s'affiche en croissance de +0,6% en comparaison du mois antérieur, contre +0,5% de consensus de place et une hausse de +0,8% un mois avant. En glissement annuel, l'indice du mois de février traduit une progression de +7,2%.

L'indice de confiance des consommateurs américains mesuré par le Conference Board pour le mois d'avril 2018 est ressorti à 128,7, contre 126,1 de consensus de place et 127 pour la lecture révisée du mois de mars.

D'après les données du gouvernement américain, les ventes de logements neufs aux États-Unis pour le mois de mars 2018 sont ressorties au nombre de 694.000, contre 630.000 de consensus de place et 667.000 (nombre revu à la hausse) un mois auparavant.

L'indice d'activité manufacturière régionale de la Fed de Richmond pour le mois d'avril 2018 est ressorti à -3, contre +16 de consensus de place et +15 pour la lecture du mois antérieur.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,2226$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 69$ et le Brent s'affiche à 75$.

VALEURS EN HAUSSE

* Bigben gagne 6,6%. Le groupe a enregistré un chiffre d'affaires annuel de 245,4 millions d'euros, en progression de 17,9%. Le groupe se positionne ainsi au sommet de la fourchette de son objectif d`activité fixé initialement à 245 ME. Malgré le décalage de la sortie de deux jeux à fort potentiel sur le 1er trimestre de l'exercice 2018-2019, Bigben a confirmé pour l'exercice 2017-2018 son objectif de marge opérationnelle courante comprise entre 6 et 7%.

* Michelin (+1,6%) au lendemain de l'annonce d'un chiffre d'affaires de 5,218 milliards d'euros au premier trimestre 2018, en baisse de 6,3%, mais conforme aux attentes. Les volumes ont reculé de 2,3% sur la période alors que les effets de change adverses ont fortement pesé. Le pneumaticien a malgré tout confirmé ses objectifs 2018 de croissance des volumes en ligne avec l'évolution mondiale des marchés, de résultat opérationnel sur activités courantes supérieur à celui de 2017 (hors effet de change), et de génération d'un cash-flow libre structurel supérieur à 1,1 milliard d'euros.

* Du côté des pétrolières, Total gagne 1,3% et TechnipFMC monte de 1,6%, alors que le baril WTI revient sur les 69$.

* Vinci (+0,8%). Le géant du BTP et des concessions a signé un accord portant sur la reprise du portefeuille d'Airports Worldwide, comprenant deux aéroports en pleine propriété, trois en concession, quatre en exploitation et des contrats de gestion partielle portant sur trois plateformes américaines. Cette opération permet à Vinci Airports d'étendre son réseau mondial en le portant à 45 aéroports, dans onze pays et sur trois continents. Le groupe fait également son entrée sur le marché américain, premier marché aérien mondial.

* Les salariés d'Air France (+0,2%) ont jusqu'au 4 mai 18 heures pour se prononcer sur l'accord salarial proposé le 16 avril par la direction et refusé par les instances représentatives. Après 11 journées de grèves qui auront coûté près de 300 millions d'euros à la compagnie, Jean-Marc Janaillac, Président d'Air France a décidé de consulter tous les salariés du transporteur en posant la question suivante: "Pour permettre une issue positive au conflit en cours, êtes-vous favorable à l'accord salarial proposé le 16 avril 2018?".

VALEURS EN BAISSE

* Vilmorin chute de 16,6% après un avertissement. Vilmorin vise désormais, pour l'exercice 2017-2018, un chiffre d'affaires consolidé en légère croissance à données comparables par rapport à l'exercice 2016-2017, contre une progression de 4% visée antérieurement. Vilmorin réajuste également son objectif de taux de marge opérationnelle courante, celui-ci devrait afficher un repli d'au moins un point par rapport à 2016-2017.

* Eurofins (-6,4%) a dévoilé un chiffre d'affaires trimestriel en hausse de 23% à 839 millions d'euros. La croissance organique ressort proche de 4% en dépit d'une base de comparaison exigeante (7% de croissance organique au premier trimestre 2017) et d'une croissance plus faible pour les diagnostics cliniques. Les effets de change adverses ont pesé à hauteur de 5%. Le groupe se dit bonne position pour atteindre son objectif d'un chiffre d'affaires de 3,7 milliards.

* Bolloré (-6,1%). Vincent Bolloré serait en garde à vue... Selon les informations du 'Monde', le milliardaire breton est entendu dans le cadre d'une information judiciaire ouverte notamment pour "corruption d'agents publics étrangers" et portant sur les conditions d'obtention de concessions par le groupe Bolloré en Afrique. Toujours selon le quotidien, "les magistrats soupçonnent les dirigeants du groupe d'avoir utilisé leur filiale de communication Havas pour faciliter l'arrivée au pouvoir de dirigeants africains en assurant des missions de conseil et de communication sous-facturées. Et ce, dans un seul objectif : obtenir les concessions portuaires des lucratifs terminaux à conteneurs".

* Sur le CAC40, Atos perd 1,7% avec Sodexo (-1,7%), Renault (-1,1%) ou encore Saint-Gobain (-1,2%).

* PSA Groupe perd 0,9%. Le groupe a dévoilé une forte progression de ses revenus trimestriels à la faveur d'un volume de ventes record suite à la reprise d'Opel- Vauxhall. Sur les trois premiers mois de l'année, le constructeur sochalien a en effet réalisé un chiffre d'affaires de 18,2 milliards d'euros, en hausse de 42,1%. Un niveau toutefois légèrement en deçà des attentes des analystes qui tablaient sur des revenus de 18,3 milliards d'euros.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU