Clôture Paris : et de trois !

Clôture Paris : et de trois !©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 16 février 2018 à 18h00

LA TENDANCE

Et de trois ! Le CAC40, en hausse de 1,13% ce vendredi, vient d'enregistrer une troisième séance consécutive de rebond, pour un gain cumulé d'un peu plus de 3% et un retour au-dessus des 5.200 pts, à 5.281 pts en clôture. L'indice parisien profite notamment des bonnes performances de Wall Street qui s'oriente actuellement de son côté vers une sixième séance consécutive de progression, malgré les risques inflationnistes outre-Atlantique. A Paris, Airbus, qui a déjà grimpé de plus de 10% hier après des comptes solides, s'affiche une nouvelle fois en tête des hausses du CAC40 aujourd'hui. A l'inverse, Vivendi pique du nez après ses résultats...

ECO ET DEVISES

L'indice préliminaire du sentiment des consommateurs américains pour le mois de février 2018, mesuré par l'Université du Michigan, est ressorti très largement supérieur aux attentes de marché. Au mois de février 2018, cet indicateur de confiance s'est établi à 99,9, contre un consensus de place logé à 95,5. Cet indicateur de confiance était ressorti à 95,7 à la fin du mois de janvier 2018, assez proche de son niveau de décembre 2017.

Les prix à l'import et à l'export aux États-Unis, pour le mois de janvier 2018, ont augmenté plus que prévu. Les prix à l'import se sont affichés en croissance de 1% en comparaison du mois antérieur et de 3,6% en glissement annuel. Le consensus était de +0,6% en comparaison du mois de décembre, après un gain de +0,2% sur le mois précédent. Les prix à l'export, quant à eux, se sont appréciés de +0,8% par rapport au mois antérieur et de +3,4% sur un an. Pour le mois de décembre, les prix sont révisés à +0,1%, contre -0,1% précédemment évalué.

Les chiffres américains du logement pour le mois de janvier 2018 ont positivement surpris. Ainsi, les mises en chantier de logements du mois de janvier se sont établies sur un rythme de 1,326 million d'unités, contre 1,232 million de consensus de place et 1,209 million pour la lecture révisée (en hausse) du mois de décembre 2017. Les permis de construire sont également supérieurs aux attentes de marché, ressortant sur un rythme de 1,396 millions d'unités, contre 1,3 million de consensus et 1,3 million également un mois auparavant. Les chiffres de décembre n'ont pratiquement pas évolué en comparaison de l'estimation gouvernementale antérieure.

Ventes au détail très décevantes au Royaume-Uni. Après avoir reculé de 1,4% en décembre, les ventes ont progressé de seulement 0,1% en janvier quand le marché tablait sur une hausse de 0,5%. En glissement annuel, les ventes affichent une progression de 1,6% après +1,5% le mois précédent et contre une hausse de 2,6% attendue. Les ventes 'core' augmentent de 1,5% sur un an, loin de la hausse de 2,5% anticipée par le consensus.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,2444$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 61,6$ et le Brent s'affiche à 64,8$.

VALEURS EN HAUSSE

* Solocal grimpe encore de 13,8% et enregistre ainsi une quatrième séance consécutive de rebond.

* Eutelsat (+12,1%) a subi une baisse de -19% de son bénéfice 2017 à 156,5 ME. Eutelsat confirme l'ensemble des objectifs financiers pour cet exercice et les exercices suivants.

* EDF (+4,6%) ne doit pas être fâché d'en finir avec un exercice 2017 truffé d'avertissements sur les résultats. Le groupe a annoncé des chiffres médiocres, sans surprise, plombés par les arrêts de centrales nucléaires. Il a en revanche réitéré ses prévisions 2018 et sert un coupon de 0,46 euro, qui offre un rendement proche de 4,6%.

* Airbus prolonge sa hausse de 2,9%, de retour au plus haut et visiblement porté par des rachats de positions vendeuses. Le titre avait déjà grimpé de plus de 10% hier !

* Sur le CAC40, Michelin gagne aussi 2,5% avec Pernod Ricard (+2,5%) ou encore Essilor (+2%).

* Danone (+2,1%) a publié des résultats 2017 plutôt supérieurs aux attentes, mais les volumes restent déprimés, notamment dans les produits frais et d'origine végétale. Le groupe se concentre sur sa stratégie de faire progresser dans un premier temps ses résultats avant de pouvoir accélérer sur la croissance. Un coupon de 1,90 euro est proposé.

* Renault (+2%) a bouclé l'année 2017 sur un nouveau record de ventes, de chiffre d'affaires, de marge opérationnelle et de résultat net. Fort de ces résultats, le groupe va augmenter son dividende à 3,55 euros par action.

* TF1 (+1,4%). Le groupe, en marge de ses résultats, a annoncé viser cette année une progression du taux de marge opérationnelle courante. Il vise une marge à deux chiffres en 2019.

VALEURS EN BAISSE

* Atari calme le jeu et perd 8% après un gain d'environ 50% sur les cinq séances précédentes.

* Air France KLM perd 6,3%. La nette amélioration des résultats 2017 ne semble pas avoir convaincu le marché à l'image de Liberum qui reste 'vendeur' du dossier avec un objectif de 10,5 euros. Le broker évoque des résultats globalement conformes au consensus, avec une déception marginale au niveau de l'exploitation mais un résultat net supérieur aux attentes, bien qu'avec des distorsions substantielles. Les revenus unitaires ont progressé comme anticipé (+2,1% au quatrième trimestre et +1,8% sur l'exercice à change constant), mais il n'y a pas d'amélioration sensible au niveau des coûts unitaires hors carburant. Les recettes unitaires du premier trimestre sont attendues positives à change constant et les réservations sur le long-courrier sont bien orientées mais bien aidées par le calendrier des vacances de Pâques. Au-delà du premier trimestre, des bases de comparaison plus difficiles au niveau du revenu unitaire, le peu d'amélioration concernant la maîtrise des coûts unitaires (hors carburant), la hausse des coûts du carburant et des marges modestes pour cette étape du cycle méritent la prudence selon le courtier.

* Vivendi décroche de 6% sur le CAC40 au lendemain de la publication de ses résultats 2017. Globalement, le chiffre d'affaires est ressorti en ligne avec les attentes mais les résultats ont un peu déçu, en particulier à cause d'Havas, qui a signé une contre-performance. Mais la déception provient essentiellement de la division musique, qui affiche certes toujours de très belles dispositions, mais qui n'a pas autant brillé que prévu. En particulier, Morgan Stanley, dans une étude parue ce matin, souligne qu'UMG souffre de la comparaison avec ses concurrents alors que son calendrier de sorties était plutôt favorable. En plus, la division n'a pas fourni de prévisions précises. Du côté de Canal+, la situation s'est un peu améliorée mais ce n'est pas encore la panacée. Morgan Stanley craint qu'en l'absence de véritable bonne nouvelle, le titre ne plafonne un peu, même s'il recommande lui-même de "surpondérer" les positions.

* Faurecia recule de 2,5% après quatre séances de rebond. Hormis le scepticisme de certains analystes, réitéré ce matin (Morgan Stanley à souspondérer avec une valorisation à 53 euros par exemple), les commentaires sont plutôt élogieux. La filiale de PSA a en effet publié des chiffres annuels en vive progression, confirmant une dynamique bien plus forte que celle d'un marché automobile mondial qui se porte déjà plutôt bien. Certains objectifs 2018 ont été relevés.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU