Clôture Paris : fin de semaine dans le vert

Clôture Paris : fin de semaine dans le vert©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 03 novembre 2017 à 18h00

LA TENDANCE

Le CAC40 a terminé la semaine en légère hausse de 0,14%, à 5.518 pts en clôture. Du côté des valeurs, Renault se distingue, alors que l'Etat a annoncé hier soir la cession de 14 millions d'actions, soit 4,73% du capital, pour environ 1,2 milliard d'euros. A contrario, Air France KLM déprime après sa publication. Idem pour Société Générale et Axa qui entraînent dans leur sillage les autres valeurs bancaires. Outre-Atlantique, Wall Street reste ferme après les comptes trimestriels solides d'Apple. En ce qui concerne l'emploi US, les créations de postes du mois d'octobre ressortent décevantes, ce qui n'empêche pas le taux de chômage de poursuivre sa décrue aux Etats-Unis...

Sur l'ensemble de la semaine, le CAC40 gagne encore 0,4%.

ECO ET DEVISES

Donald Trump a tranché ! Ce sera Jerome Powell, un des gouverneurs de la Réserve fédérale depuis 5 ans, qui succédera à Janet Yellen à la présidence de la banque centrale américaine à partir du mois de février. Jerome Powell, âgé de 64 ans, a été nommé au conseil des gouverneurs de la Fed en 2012 par Barack Obama... Républicain modéré, juriste et banquier d'affaires, il a soutenu les dernières décisions monétaires très souples de l'actuelle présidente Janet Yellen qui dirige la Fed depuis 2014. Donald Trump a décrit, à l'occasion de sa présentation à la presse jeudi soir, Jerome Powell comme un dirigeant "intelligent et dévoué" qui poursuivrait les réalisations de Janet Yellen sur le plan économique après la reprise qui a suivi la crise financière de 2007-2009.

Selon le Département américain au travail ce vendredi, les créations de postes non-agricoles aux États-Unis pour le mois d'octobre 2017 sont ressorties au nombre de 261.000, contre un consensus de place de 325.000. Le taux de chômage américain a décliné toutefois à 4,1%, contre 4,2% de consensus. Les créations d'emplois non-agricoles du mois de septembre ont été revues à +18.000. Le gouvernement américain avait précédemment annoncé les destructions de 33.000 postes sur la période. Les créations d'emplois du mois d'août ont été revues également en hausse à 208.000, contre 169.000. Après ces ajustements, le gain mensuel moyen ressort à 162.000 postes sur les trois derniers mois. Le salaire horaire moyen progresse de +2,4%, contre +2,7% de consensus, et +2,8% un an avant.

Les commandes industrielles américaines du mois de septembre 2017 ont affiché une croissance de 1,4% en comparaison du mois antérieur, selon le rapport gouvernemental du jour, contre un consensus de +1,2% et un gain de +1,2% en août.

L'indicateur ISM des services américains pour le mois d'octobre 2017 est ressorti à 60,1, contre 58,6 de consensus de place et 59,8 un mois auparavant. L'indice demeure donc à très haut niveau (au plus haut depuis... août 2005) et signale même une légère accélération.

L'indice Markit PMI des services américains pour le mois d'octobre 2017 est ressorti assez proche des attentes de marché, à 55,3 contre 55,9 de consensus. L'indicateur était logé à 55,7 pour sa lecture initiale 'flash' d'octobre.

Sur le marché de changes, l'Euro vaut désormais 1,1604$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 54,8$ et le Brent s'affiche à 61$.

VALEURS EN HAUSSE

* Nicox grimpe de 21,4%. L'approbation de la commercialisation de la solution ophtalmique Vyzulta de Bausch + Lomb par l'agence américaine du médicament hier soir est une bonne nouvelle pour la société qui a licencié le traitement à la filiale de Valeant. Vyzulta devrait être disponible à la vente avant la fin de l'année. Cette étape ne sera pas vraiment rémunératrice pour le laboratoire français, puisqu'il recevra 17,5 millions de dollars de Bausch + Lomb mais devra reverser 15 M$ à Pfizer en vertu d'un précédent accord. Nicox pourra par la suite récupérer davantage, en fonction de l'atteinte de certains jalons commerciaux, et dispose d'un accord lui octroyant des redevances progressives nettes potentielles représentant de 6% à 11 % des ventes.

* Renault monte de 3,9%. Bercy a cédé 4,73% du capital pour 1,2 MdE. Ces titres avaient été acquis en avril 2015. Ils permettront de dégager 55 ME de plus-value pour l'Etat. Renault en rachète 10%, soit 1,4 million d'actions, pour un futur programme d'actionnariat salarié.

* Sur le CAC40, STMicroelectronics grimpe aussi de 2,7%, dopé par les résultats solides d'Apple aux Etats-Unis.

* Kering monte de 2,1% avec LVMH (+1,2%).

* L'Oréal (+0,1%). Le groupe affiche une croissance organique de 4,5% sur neuf mois, supérieure aux attentes grâce à une accélération de 5,1% au 3ème trimestre.

VALEURS EN BAISSE

* Air France KLM plonge de 7,4%. Les comptes trimestriels ont pourtant confirmé le redressement du transporteur, ressortant même supérieurs aux attentes du consensus. Mais compte tenu de l'impressionnante variation du titre cette année (+170%), la moindre déception est presque logiquement sanctionnée. Elle semble en l'occurrence venir de l'évolution des coûts dans la mesure où les coûts unitaires ont progressé de 0,6% à change constant au troisième trimestre après un repli de 0,3% au trimestre précédent et une baisse de 1% sur le premier semestre. De plus, si le groupe a confirmé viser une baisse de 1,0% à 1,5% de ses coûts unitaires cette année à changes, prix du carburant et charges de retraite constants, cette prévision exclut désormais les effets de l'amélioration du coefficient d'occupation et du partage des bénéfices ("profit sharing").
Enfin, le soutien fourni par la baisse de la facture carburant au cours des derniers trimestres est en train de s'estomper. Elle devrait même augmenter de 100 M$ (stable en euros) au quatrième trimestre. Sur 2018, le groupe table pour l'instant sur une facture carburant stable en euros et en hausse de 300 M$ par rapport à 2017, sur la base des prix à terme actuels..

* Société Générale recule de 4,1%. En première lecture, les résultats trimestriels ont l'air médiocre. La banque a accru le montant de ses provisions pour litiges aux Etats-Unis et l'activité se contracte sur l'effet de conditions difficiles dans la banque de détail en France et dans les activités de marché. Il faudra attendre l'oeil des experts pour décortiquer les performances par division et déterminer si le secteur bancaire entame une mauvaise passe.

* Axa cède 2,8%. Les revenus sur neuf mois sont en baisse de 0,5% en publié mais en hausse de 0,1% en données comparables. La marge sur affaires nouvelles en vie, épargne, retraite reste stable à 40%. Le ratio de solvabilité II s'établit à 201%, stable par rapport au 30 juin 2017.

* Crédit Agricole perd aussi 1,4% avec BNP Paribas (-0,6%).

* Carrefour recule de 0,7% après trois séances consécutives de progression.

* Euronext perd 0,1%. La valeur moyenne quotidienne des transactions réalisées sur les marchés cash de l'opérateur boursier a augmenté de 13,3% sur un an en octobre, à 7,172 milliards d'euros (-1,7% par rapport à septembre). En revanche, sur les ETF, les volumes reculent de 6,1% (à 396 ME) sur un an et de 8,4% en séquentiel.

 
2 commentaires - Clôture Paris : fin de semaine dans le vert
  • avatar
    Mdr -

    L'indice est largement a sont prix et les valeurs sont très bien payées.C'est bientôt les fêtes de fin d'année,l'apothéose est attendu pour solder les positions ! Ne vous trompez pas de sens.Personnellement,j'attends les soldes........Mdr

  • avatar
    pigeonxxl38 -

    le vert c'est écologique c'est romantique c'est bucolique c'est la couleur de l'espérance aussi quoique ...

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]